Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Le Raid O’Bivwak de retour en Drôme

Pour la 5ème fois de son histoire, le Raid O’bivwak posera ses balises dans le département de la Drôme et plus particulièrement dans le Vercors drômois, les 22 et 23 mai prochains. De cette fidélité, est née entre O’bivwak et la Drôme, une complicité garante de réussite. Réussite sportive, tant le terrain du Vercors, comme tous les univers sculptés dans le calcaire, avec ses dolines, ses bosses, ses dentelles minérales, est un terrain propice à la Course d’Orientation. Réussite humaine et sensible, tant les participants à O’bivwak ne manqueront pas de s’attacher à la personnalité du Vercors drômois. Forgée par l’histoire, de la préhistoire à la Resistance, rehaussée par une flore, une faune, et des paysages d’exception, elle les invitera à revisiter un passé qui fait sens et à réfléchir sur la préservation de richesses patrimoniales et naturelles indispensables.

Le principe du raid O’bivwak est simple. Courir en équipe de deux pendant deux jours (deux étapes). Chaque équipe, munie d’une carte spécifique (codes couleurs différents d’une carte IGN) de Course d’Orientation (échelle 1/20000), doit rallier des points de passage obligés (postes) identifiables grâce à des balises oranges et blanches, par l’itinéraire de son choix. L’équipe qui réalise son parcours dans le temps le plus court remporte l’épreuve. La course s’effectue en autonomie complète et un bivouac géant, obligatoire pour toutes les équipes, accueille les concurrents le soir de la première étape. La seconde étape ramène les participants au point de départ.

Pour cette 29ème édition, un départ en masse fictif sera donné à la Chapelle en Vercors. Ce n’est qu’après un parcours de liaison à allure libre (temps imparti d’une heure), d’environ 4 kilomètres (120m D +), que le départ réel sera donné. Chaque équipe devra alors poinçonner un boitier sur le site de départ réel, ce qui déclenchera pour elle le chronomètre. Puis elle prendra possession des feuilles de route. De ce fait les premières équipes qui passeront la ligne d’arrivée au terme de la première étape, ne seront pas nécessairement celles qui ont réalisé le meilleur temps. Cela peut avoir, pour les équipes qui jouent les meilleures places, un impact sur la stratégie à adopter.

Après le succès remporté en 2009, O’bivwak renouvelle la mise sur pied le mercredi précédent le « grand » raid, d’une épreuve entièrement dédiée aux scolaires : Sc’obivwak. Le petit frère en tout point semblable à son aîné, avec deux étapes, un pique nique, une course en équipe et le frisson de découvrir les postes. Mais il met cette année les bouchées doubles en s’appuyant sur la dynamique générée en matière de sport scolaire par le Conseil Général de la Drôme. Aussi ce sont plus de 800 jeunes, dont 600 collégiens et lycéens drômois qui sont attendus et 200 jeunes des autres départements de Rhône-alpes pratiquant déjà l’orientation en association scolaire ou en club d’orientation.

Infos, inscription, parcours : www.obivwak.net