Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

CCC 2017 – Les Etats-Unis s’offrent un doublé

Hayden Hawks et Clare Gallagher ont remporté la CCC en début de soirée, offrant aux Etats-Unis une double couronne.

C’est sous un soleil éclatant que le peloton de la CCC s’élançait ce matin de Courmayeur, où, de ce côté du massif du Mont Blanc, la météo était plutôt favorable, du moins à basse altitude. Car à la vue des prévisions annoncées sur la fin du tracé (brouillard sur les crêtes, pluie, froid ressenti très important compte tenu de l’humidité), les organisateurs avaient décidé de modifier l’issue du tracé. A partir de Vallorcine, les coureurs allaient ainsi rejoindre directement la Flégère sans passer par la tête aux Vents.

Avant d’en arriver à ce point, il fallait avaler près de 85km et plus de 5000m D+, durant lesquels un homme allait se mettre en évidence. Hayden Hawks, 27 ans, originaire d’Utah, aux références chronométriques intéressantes sur piste et route (2h23 sur marathon notamment) allait faire exploser le peloton et s’offrir un cavalier seul, stratégie qui cette fois lui aura sourit. Car avec lui, c’est en effet un peu « tout, ou rien ». Sur la dernière TransVulcania, il avait longtemps mené, avant de s’effondrer et de finir 77e. Idem aux derniers Championnats du monde de trail où il était attendu, s’était montré en tête de course, avant de terminer dans les tréfonds du classement.

Pour sa première course en France, dans le cadre prestigieux de l’UTMB, tout lui aura finalement réussi. Ludovic Pommret, héros de l’UTMB 2016, aura tenté de lui tenir tête , avant de céder dans la descente de La Fouly, et de terminer finalement 3e, derrière le Polonais Marcin Swierc. « Mon erreur a sûrement été de vouloir suivre l’avion Hawks » dira Ludo Pommeret après-course. « Je me suis certainement un peu grillé à ce moment-là. Il était intouchable aujourd’hui. Je sentais bien que ça allait trop vite pour moi, mais ça nous a aussi servi à creuser un peu l’écart sur l’arrière. J’ai dû finalement lâcher prise, car j’ai bien ramassé sur cet épisode. Le Polonais est ensuite revenu sur moi dans la fin de la montée vers Bovine ; je suis resté au contact dans la descente, mais dans la montée suivante, je n’ai pas pu le suivre. J’ai essayé de me tenir à bonne distance, en me disant que peut-être, dans la dernière descente, je pourrais revenir. Mais ça ne l’a pas fait. Beaucoup attendait mieux de moi aujourd’hui, mais vu le plateau, je me contente vraiment de cette 3e place » conclura Pommeret, qui termine à 8 minutes du 2e, et à 26 minutes du vainqueur.

Ivre de bonheur sur la ligne d’arrivée, Hawks rendra un vibrant hommage à tous ses supporters, aux bénévoles présents sur les ravitaillements, pour leur soutien sans failles. « C’est vraiment une course extraordinaire, et parfaite dans son organisation » dira-t-il après 10h24 d’effort. « C’est sûr que je reviendrai un jour, je veux faire l’UTMB » assurait le coureur américain, qui succède à Michel Lanne vainqueur l’en dernier, mais aussi à son compatriote Zach Miller, vainqueur de la CCC en 2015 et « monté » sur la course reine depuis 2 éditions. Un exemple que suivra Hawks ?

Clare Gallagher, pour sa part, a semble-t-il également un bel avenir sur ultra. A 24 ans seulement, elle s’est adjugée l’épreuve féminine pour l’une de ses premières sorties hors du territoire américain, et l’une de ses premières expériences sur l’une des courses de l’Ultra Trail World Tour. Si l’Espagnole Maiora lui aura offert une belle résistance, l’Américaine conservera un matelas d’une grosse dizaine de minutes à l’arrivée. Une autre Espagnole, Laia CANES, complète ce podium féminin, à la 3e place. La première Française est Delphine Avenier, vainqueur de la TDS l’an dernier, à la 6e place.

RÉSULTATS CCC 2017

LB – Photos Franck Oddoux, Pascal Tourniare, AG / UTMB