Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

12 ans de Touquet Raid !

L’ambiance sera chaude au Touquet le dernier week-end de mars. La douzième édition du Touquet-Raid Pas de Calais coïncide en effet avec le centième anniversaire de la plus prestigieuse station balnéaire du nord de la France. Voilà plus d’un an que la ville prépare la célébration de ce grand anniversaire et Karine Baillet, créatrice et organisatrice de ce qui est devenu l’une des plus importantes manifestations multisports de nature de France ne veut pas manquer l’occasion de donner encore plus d’ampleur à son raid.

"Un centenaire, c’est vrai, se doit d’être célébré de manière exceptionnelle" assure Karine Baillet, la grande ordonnatrice du week-end. "La date anniversaire exacte est le 28 mars. Nous sommes donc réellement dans le week-end anniversaire. Autant vous dire que la ville va revenir sur ses grands moments et que ce sera une grande fête. Pour notre part, nous organisons, le soir du 31 mars, une course d’orientation ouverte à tous qui mettra à l’honneur quelques uns des plus prestigieux sites du Touquet. J’invite tout le monde à y participer. C’est gratuit. Il n’y a pas à s’inscrire à l’avance. Rendez-vous à tous à l’hippodrome du Touquet à partir de 19H00 jusque 22H00. Ce sera énorme et très festif !

A côté de cela, le Touquet Raid Pas de Calais reste le plus grand rassemblement sport-nature de France. Cela se passe chez moi, au Touquet, ce qui me tient particulièrement à cœur. Je partage ainsi ma passion du raid avec tous, petits et grands, filles et garçons, venant de d’horizons différents, appartenant à toutes les catégories sociales"

Au niveau du parcours, je présume qu’il est désormais difficile d’innover ?

Bien que ce soit la 12° édition, nous avons travaillé pour innover encore cette année, nous naviguerons sur une rivière inédite, et nous allons aussi explorer quelques nouvelles zones, avec quelques belles surprises en perspective ! Nous innovons également en matière de disciplines et nous allons étonner les participants mais je ne peux en dire plus. C’est top secret.

Les équipes sont toujours fidèles au rendez-vous ?

A 15 jours de l’évènement, 210 équipes sont inscrites et nous allons encore recevoir des inscriptions pendant 10 jours. Cela me fait extrêmement plaisir que les participants soient au rendez vous. J’ai créé le Touquet Raid il y a 12 ans pour partager ma passion, pour faire découvrir le Touquet. Que les participants semblent apprécier l’épreuve année après année me fait chaud au cœur ! A chaque édition, lorsque je donne le départ je connais toujours le même grand frisson !

D’où viennent ces équipes, de la région proche ?

Beaucoup d’équipes viennent du grand nord, mais également de Paris. Nous avons aussi une dizaine d’équipes belges, et une équipe suisse. L’an prochain, nous nous tournerons vers l’Angleterre. Il y a aussi de nombreux jeunes mais qui sont plutôt de la région. L’an dernier il y avait 250 enfants.

Quel est l’apport du Touquet Raid pour la ville du Touquet ?

Le Touquet raid met en évidence les sports Nature au Touquet : de nombreux sportifs découvrent la station. Cette approche leur donne envie de revenir car ils s’aperçoivent que quasiment tous les sports peuvent être pratiqués au Touquet et dans son environnement immédiat. De plus, les plus grands médias apportent un éclairage fort et pas seulement les médias régionaux. L’an dernier TF1 et France 2 ont montré de très belles images du Touquet Raid dans leurs 20 heures. Bilan : plus de 10 millions de personnes qui comprennent que le Touquet, dés les premiers jours du printemps, est une formidable station pour des week-ends actifs.
Et puis, il faut évoquer les retours directs qui profitent à l’économie de la ville. Le Touquet Raid, avec ses 1000 participants, draine plus de 6000 personnes : famille, amis, spectateurs qui fréquentent hôtels, restaurants et les autres commerces…

Et pour la région du Touquet ?

D’abord, l’épreuve elle-même concerne plusieurs communes voisines, et puis je crois que Le Touquet entraine dans son sillage, dans son image, le département du Pas de Calais voire toute la région Nord Pas de Calais. Nous sortons des poncifs habituels sur le Nord de la France et montrons des plages immenses, une mer vivante, des forêts, des dunes gigantesques, une nature soignée, entretenue, respectée…

Ecologiquement, vous n’avez pas de contestation pour raison de protection de l’environnement?

Nous travaillons en étroite collaboration avec les services de l’état, dans le dialogue. Les participants sont des amoureux de la nature et donc des exemples de comportement dans un environnement sensible.

Vous avez l’impression que le sport-nature commence à être reconnu dans le Nord ?

Beaucoup d’élus comprennent maintenant, grâce notamment aux raids, que les sports nature sont les vrais grands sports de la population des deux sexes et de tous les âges. Vélo, course à pied, marche dans la nature, kayak, canoë ; désormais toutes les familles sont concernées par ces pratiques. Il est important que les dirigeants politiques en tiennent compte. Je dois dire que c’est mon nouveau défi. Pendant de nombreuses années j’ai vécu pour le raid de haut niveau. Désormais je me consacre à l’organisation de raids pour les enfants comme pour les adultes et aussi de mini raids pour les entreprises. Je prépare même un raid pour l’équipe de France de foot fin mai prochain. Tout cela participe à la mise en lumière de ce sport, petit à petit. Mais il y a encore beaucoup de travail à faire.

C’est le sport d’une petite élite ou le sport de tous ?

C’est vraiment le sport de tous. Les jeunes adorent, c’est ludique, autour de l’aventure humaine, du plaisir ce que nous recherchons aujourd’hui. Tout le monde peut trouver un raid à sa portée..Quelques élites sont capables de vivre de grands et longs raids comme le Raid Gauloises de l’époque mais aujourd’hui, c’est à chacun son raid, son aventure ! Dans 2 mois, d’ailleurs, je lancerai un raid féminin, pour toutes les femmes, ce qui me tient à cœur également.

Vous faites venir ce que l’on appelle des "people" sur le Touquet Raid. Dans quel but ?

Mon défi est de partager ma passion avec tous! Je crois en la valeur de l’exemple. Si des personnalités telles Danièle Gilbert, Pascal le Grand Frère, de TF1, Claudio Lemmi, Fabienne Ollier, Sylvie Loeillet, Michel La Rosa, Greg Basso participent, alors qu’ils ont des pratiques sportives très différentes, cela montre que l’on peut se faire plaisir à tous niveaux. Leur présence au Touquet montre également à quel point notre station est attirante, toujours aussi jeune à 100 ans ! Cela me permet aussi de travailler en collaboration avec tous les hôteliers, restaurateurs, commerçants qui jouent le jeu et m’aident, avec enthousiasme, à bien recevoir ces personnalités !

Infos : www.touquetraid.com/fr/home.html