Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

A qui le Challenge des raids 2012 ?

Seconde finale de l’année, l’Orient’raid décernera ce week-end le titre officiel de « vainqueurs du Challenge National des Raids » organisé par le Groupement National des Raids et que beaucoup ont plus clairement renommé dans leurs chaumières « le Championnat de France des Raids ».
Seconde finale, car la finale du Challenge 2011 avait été « détemporalisée » en début de saison 2012 sur le Raid des Dentelles du Ventoux. Ils n’auront donc honoré leur titre que quelques mois, mais les boys de Vibram Lafuma font figure de grands favoris pour conserver leur précieux trésor. D’autant plus qu’on sent poindre un zest de fatigue parmi les top-teams encore en course il y a quelques semaines  sur la finale mondiale disputée sur le Raid In France.
Ainsi, les 400 team de Seb Raichon qui n’avaient pas pu disputer la finale 2011, dont ils étaient les organisateurs, ne donneront pas la réplique à Lafuma Vibram, dommage pour le spectacle et le suspens. On devrait donc retrouver les « Lozère Sport Nature » de Monier, Camalet et Rambier en principaux « empêcheurs de gagner en orange ». On leur avait prédit la seconde place sur la finale 2011, ils l’avaient décrochée. On va donc leur souhaiter de quitter leur costume de « Poulidor » ce coup-ci, histoire de changer un peu la fin de l’Histoire. La partie ne sera pas facile car les Vibram Lafuma ont pris soin de sélectionner dans l’équipe le précieux Benoît Peyvel, orienteur international, et de l’accompagner de deux gros moteurs : Vincent Faillard et Sylvain Montagny.
L’Orient’raid s’annonce en effet pêchu du côté de la carte IOF. Organisé par un club de C.O., les choix d’itinéraires, points d’appui, points d’attaque et autres portes horaires vont donc jouer à fond dans la sélection finale. Les Garmin-Scientec ne s’y sont pas trompés, préférant sagement renoncer. Pas de nouvelles non plus des Sport Nature Ville La Grand, Cap Opale, ou autres Issy Aventure pourtant bien placés sur la précédente finale.
Derrière les deux équipes « favorites », Les Chauds Patates, les Raidlink’s, Absolu Raid Rodez ou pourquoi pas les mixtes de Quechua menés par les tauliers Gouy et Bilodeau ou ceux de Vibram Lafuma pourraient jouer leur carte à fond, tout comme les sympathiques « Amis de ta femme » très à l’aise en orientation et dominateurs dans leur contrée.
Du côté des filles, les trois équipes engagées en version 100% féminine (dont deux Ardéchoises de Raidlinks) se partageront donc les trois places de la boîte.
Ensuite, l’année 2013 verra peut-être la naissance officielle d’un véritable Championnat de France, il faudra pour cela que le Groupement National des Raids opère sa mue annoncée en Fédération Française, seule instance habilitée à décerner le précieux titre.

Luc Micoud