Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

ABU DHABI ADVENTURE CHALLENGE – L’heure des vérifications techniques et du parcours…

36 équipes ont effectué ce matin les vérifications techniques au pied de l’imposant hôtel de l’Armed Forces Officers Club d’Abu Dhabi, où étaient logées les équipes arrivées depuis hier.

Des vérifications techniques décomposées en 10 étapes successives, entre vérifications du matériel obligatoire, de la pharmacie, et des aptitudes techniques des équipiers, en rappel notamment. De 10 heures à 14 heures, chacune des 36 équipes s’est présentée à cet ultime "check up".

Certaines incomplètes, comme Salomon Santiveri (ESP), qui attendait encore un équipier bloqué à la douane avec un passeport périmé. De nouvelles équipes découvraient ce traditionnel ballet d’avant course, comme les militaires anglais de la Royal AIr Force engagés sous la bannière Towergate Wilson, enthousiastes à l’idée de s’élancer demain mati sur la course.

Ou les Américains de Dart Nuun, qui prennent l’épreuve comme un bonus de fin de saison : "La saison est officiellement finie depuis un mois, alors on va essayer de prendre beaucoup de plaisir ici".

Ou encore les Irlandais de Irish AR Denny : "Nous avons couru beaucoup de courses à la maison, on a envie de voir autre chose", et l’équipe représentant Singapore, Tec Singapore : "Nous avons fait ensemble des courses à étapes à Singapour, mais le désert est quelque chose de vraiment nouveau pour nous…".

Même son de cloche chez les Belges de BABA Orientation. "C’est le côté exotique qui nous a attirés. On tourne sur le circuit de raid en France depuis 10 ans. On voulait voir autre chose. La mer et le désert, on ne connaît pas. On s’est entraîné ces derniers temps par des températures négatives, sous la neige, et courir sous des grosses chaleurs nous effraie un peu…".

Néophytes ou raiders confirmés ont pris leur temps pour dompter les kayaks de mer équipés de voile, ou aménager les VTT fournis par l’organisation. NIKE (USA) a ainsi changé pneus, chambres à air et monté des pédales automatiques sur les Cannondale rouge ou blanc empruntés dans le parc de l’organisation. Des petits détails qui pourront faire la différence. "Si tu veux gagner la course, c’est plus prudent d’avoir son propre vélo" pense-t-on du côté des français de Wilsa Sport Helly Hansen ou Sport 2000 Lafuma Vibram. Chacun sa stratégie, comme si la course avait déjà commencé…

A noter que 6 équipes tricolores débuteront demain matin 8 heures la course, par un triathlon (kayak de mer/VTT/ course à pied) sur et autour de Lulu Island, avant de prendre le bus puis le ferry à destination de l’île de Sir Bani Yas et sa réserve naturelle…

Il s’agit des équipes WILSA HELLY HANSEN, SODEXO AVENTURE, VAUCLUSE AVENTURE EVASIONS, LATTITUDE 55, SPORT 2000 VIBRAM OUTDRY et SPORT 2000 VIBRAM LAFUMA.

Un parcours mêlant mer, montagne et désert

Les équipes ont reçu cartes et road book ce matin à l’issue du premier briefing de course. Elles vont désormais découvrir et déchiffrer un parcours qui allie mer, montagne et désert.

Le départ aura lieu demain dans sur la corniche de la ville d’Habu Dhabi, fermée pour l’occasion à la circulation. Les 36 équipes partiront en effet en peloton pour un triathlon de 40km débuté par un parcours de VTT sur bitume (17km) qui passera devant l’Emirates Palace. Les concurrents enchaîneront le plus rapidement possible avec 12,5km de kayak de mer, tournant autour de l’île de Lulu Island. Puis accosteront sur l’île où ils effectueront 10,5km à pied, avant de sauter une nouvelle fois dans leur kayak pour un dernier sprint de 500m en direction de la plage et de la ligne d’arrivée. A l’issue de cette première section, les équipes prendront le bus, puis le ferry à Jebel Dhanna qui les transférera vers l’un des trésors écologiques de l’émirat, l’île de Sir Bani Yas, à l’OUest de l’Emirat. Vivent ici trois millions d’arbres, des milliers d’animaux dont 23 espèces rares d’oiseaux. Les concurrents effectueront sur cette réserve animalière 45.5km de VTT et croiseront lamas, girafes, autruches et autres gazelles ou flamants roses.

Après cette mise en bouche à vélo, s’ensuivra une interminable section de kayak de mer, prévue sur deux journées. La première partie sera longue de 33km, entre Sir Bani Yas et Kurkum Island, via les mangroves et les lagons. Le trafic des tankers transportant le pétrole a d’ailleurs été stoppé spécialement pour laisser le passage aux compétiteurs. Les équipes bivouaqueront sur l’île, avant de repartir le lendemain matin pour une seconde section de 82km, en direction de Mirfa.

Après un transfert vers Moreeb Dune, les équipes affronteront la longue section de marche dans le désert de 107km. Il faudra tracer sa route dans cet univers si particulier et spectaculaire, entre dunes et plateaux formant une véritable mer de sable. Sur cette section, les équipes devront prendre 6 heures de repos obligatoire, sur un ou plusieurs CP de la section. Les athlètes renoueront ensuite avec la civilisation, la verdure et la chlorophylle lors des trois dernières sections prévues autour de la cité verdoyante d’Al Ain. Les équipes s’élanceront d’abord de Green Mubazzarah pour une section de VTT de 12km, puis effectueront un mix de trek et d’ateliers de cordes. Un ultime sprint verra filer les équipes en peloton sur leurs VTT à des allures folles, en direction de la ligne d’arrivée tracé au pied du Fort Jahili, après 27 derniers kilomètres de course.