Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

ARWC Huairasinchi: le point après 40h de course

Les équipes engagées sur les Championnats du Monde d’Adventure Race en Equateur sont rentrés dans le dur, après un début de course mené tambour battant par les équipes de tête, toujours décidées à faire le trou dès le départ.

Les Français de « Green Caffte-Ups adventure-Haute Maurienne/Vanoise » de Vincent Faillard, Sylvain Montagny, Jacky Boisset et Myriam Guillot avaient pris un superbe départ en compagnie de 5 autres top teams prétendants au podium. Un temps à la lutte avec les incontournables Seagate, puis les locaux de Movistar ou les Espagnols de Columbia, les frenchies se sont ensuite nettement détachés en tête de course. Pointés jusqu’à la 7° place, Seagate ne semblait pas au mieux avant que l’on ne comprenne cette nuit les raisons de cette « méforme » des favoris au titre. En effet, plus tôt dans la course la quasi-totalité des équipes a emprunté une portion de route interdite, tandis que le chemin autorisé et plus difficile était sur l’autre rive du fleuve. Le jury de course a donc décidé d’infliger une pénalité de 4 heures à toutes ces équipes, pénalité qu’ils devront purger à l’assistance 5. Et parmi les rares équipes ayant respecté à la lettre, se trouve …Seagate. Les Néo-zélandais vont donc faire un bon considérable vers l’avant et prendre une avance certaine qui pourrait compter sur la ligne d’arrivée. Les autres équipes devront utiliser au mieux ce repos forcé avant de se lancer dans une course poursuite infernale. La direction de course a promis un final difficile dans la mangrove et la jungle. Les marées se chargeront très certainement de donner encore un peu de piment à cette cuvée 2014. Autre mauvaise nouvelle dans le clan français, l’équipe « Lozère Sport Nature » a du rendre son dossard. Victime de vomissements au départ, puis jamais très à l’aise malgré un bon retour de son équipe dans le top 10, Fanny Frechinet a du faire un passage par la case « urgences » après avoir vomi du sang. Elle va mieux, mais Nico Rambier, Benjamin Monier et Olivier Combes ont abandonné, après avoir songé un instant poursuivre à trois. Dommage pour cette sympathique équipe qui avait bouclé son budget au dernier moment via une souscription en ligne qui avait rassemblé bon nombre de raideurs autour de l’équipe. Cela se passe mieux pour « 400 TEAM Raidlight ». Les coéquipiers de Seb Raichon animent depuis le départ le peloton des poursuivants et sont toujours dans le top 10. « Vaucluse Aventures Lafuma »  est  également bien calée dans le peloton et a le moral au beau fixe, tout comme les Néo-calédoniens de « Montagnat New Caledonia. »
Luc Micoud
Crédit Photos Luis Moreira: les équipes françaises avant le départ