Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Corsica Raid Aventure : le 20° anniversaire pour Lafuma

En tête dès le premier jour, le team Lafuma n’a laissé que deux étapes à ses adversaires, trustant le maillot jaune de leader tout au long de la semaine.

Jour 3 : nuit du dimanche au lundi et journée du lundi.
A l’issue des deux premiers jours de course, la messe était pourtant loin d’être dite. Lozère Sport Nature et Cap Opale talonnaient les leaders au moment d’aborder le traditionnel morceau de bravoure du Corsica Raid : le grand trek de nuit. Près de 60km, 2000m de D+ à avaler en totale autonomie et avec tout le matériel obligatoire, le plateau du Cuscione, le Mont Incudine, le col de Bavella, puis de Larone au petit matin, voilà ce qui attendait les plus rapides, les autres s’attendant à être stoppés par les portes horaires. Et c’est avec près de 3 heures de retard sur les prévisions des organisateurs que Louis Smets et Clément Valla (Lafuma) atteignait la zone d’assistance au Col de Larone pour un court sommeil réparatoire. Seules deux autres équipes allaient ensuite rallier ce point d’assistance à la force du mollet : Cap Opale et les surprenants (et tous surpris) Trails Endurance Mag. Lozère Sport Nature, quoique dans les temps impartis à Bavella, avait choisi de prendre du repos mais aussi la pénalité de 2H50 qui allait avec. Dès 8h, la troupe recomposée au gré des allers-retours des assistants prenait un peu de bon temps dans le canyon du Purcaraccia avant de se lancer aux heures chaudes sur une section VTT de 60km escaladant à nouveau le col de Bavella pluis plongeant vers Zonza et Levie 5h plus tard, Lafuma devait encore se sortir d’un trail en aller retour à fort dénivelé. De quoi conforter une avance déjà bien augmentée pendant la nuit. On ne parlait plus de minute, mais en heures. Par contre, la lutte pour le podium s’annonçait serré entre les 3 équipes encore en lice pour la boîte. Salomon Raid Aventure, engagée en quatuor, commençait à sentir les effets de la fatigue accumulée, et même si la recrue de dernière minute Yves Billodeau ne ménageait pas ses efforts à la laisse à traction, l’équipe d’origine savoyarde se concentrait dès lors sur le classement à quatre.

Jour 4 : Mardi
Cela aurait pu être une longue nuit de sommeil, mais c’est à 5h du matin que les 27 équipes s’élançaient de Levi, pour regagner la mer, après 50km de VTT au profil plutôt descendant et roulant, la poignée des gaz à fond. L’arrivée sur la plage d’argent à proximité de Tizano au petit matin, via un splendide single track, et face à une mer d’huile restera sans nul doute comme une des plus belles images de ce Corsica Raid. Sauf qu’il fallut ensuite longer la côte en kayak pendant 30km, avant de rejoindre Monacia via un coastering, et arpenter le maquis sur une dernière CO patrimoniale qui donna bien du fil à retordre aux teams et fit résonner dans les vallons et sentiers, de sacrés noms d’oiseaux. Lafuma sortait en tête de ce paquet d’épines mais avait dilapidé son avance acquise sur le bateau. A peine 10 minutes plus tard, LSN puis Trails Endurance Mag franchissait la ligne. LSN ayant une balise de moins au compteur, la bonne opération se confirmait alors pour vos envoyés spéciaux. Quatrième duo à se mêler à la bagarre, Cap Opale devait composer avec cheville en vrac pour un des leurs, laissait également une balise et voyait disparaitre définitivement ses espoirs de victoire.

Jour 5 : Mercredi
Une nouvelle section VTT « de la montagne à la mer », de l’Ospedale à Pinarellu, permettait aux fins techniciens de faire parler la poudre dans des descentes endiablées, entrecoupées d’une remontée surchauffée. Une nouvelle section de kayak emmenait les raideurs à la visite des plages et côtes célèbres de Pinarellu et San Ciprianu,  Plus courte que la précédente, elle permettait néanmoins à Lafuma de creuser l’écart, Lozère Sport Nature se démenant avec un bateau de prêt au gouvernail récalcitrant, Cap Opale et Trails Endurance Mag ayant fait cause commune de circonstance depuis le départ de cette dernière étape. Un coastering, un nouveau trail aux balises ne changeait pas les positions. Ni la dernière boucle de kayak réalisée en fin d’après-midi dans la baie de San Ciprianu et volontairement offerte par les équipes leaders aux autres équipes.

Corsica Raid Aventure 2014 finalLafuma inscrit donc une nouvelle fois son nom au palmarès de l’épreuve historique de référence du raid français et européen. Cap Opale ne boudait pas son plaisir d’avoir tenu bon sur la seconde marche du podium, et les ambassadeurs de votre magazine sont encore sur leur nuage. Du côté de la difficile catégorie à quatre raideurs toujours en course, Salomon Raid Aventure devance les basques d’Euskal Raid Abentura et l’équipe française Salomon La Réunion-Raid Nature 46, solides troisièmes en configuration ARWS (3 gars et une fille) et souriants cinq jours durant. Les Féminines d’XTTR 63 n’avaient pas de rivales à leur mesure, mais se sont battues chaque jour pour passer le maximum de portes horaires et figurer du mieux possible au classement scratch. Ce fut chose faite avec une très belle 10° place au scratch qui aurait pu être encore meilleure sans une énorme séance de jardinage sur le trek de nuit.

Fidèle à son histoire, le Corsica Raid 2014 aura été diablement corsé pour les élites, tout en offrant à de quasi-néophytes la possibilité d’évoluer à leur rythme via un programme à tiroirs centré sur les plus belles sections. Et tous auront vécu une bien belle semaine à travers une île définitivement idéale pour la pratique des sports nature.

Texte et photos: Luc Micoud – Gérald Dubesset