Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Dream Raid – Au bout de l’effort

Plus de 59 heures non stop à marcher, courir, pagayer, pédaler pour parcourir plus de 350 km en orientation et en autonomie : telle a été la performance de l’équipe Montagnat/Outsport  qui a dominé de belle manière ce Dream Raid Grands Hôtels de Nouvelle-Calédonie 2009.

Cette victoire avec plus de 7 heures d’avance sur leurs poursuivants immédiats, Jean-Baptiste Calais, Martial Devillers, Anne Simon et Franck Siret l’ont construite au fur et à mesure du parcours grâce à une cohésion sans faille et une orientation quasi parfaite. Jean-Baptiste et Martial  Devillers se sont partagés le rôle d’orienteur et l’ont assumé avec panache, prouvant si besoin que leurs performances sur leurs précédentes éditions du Dream Raid n’étaient pas le fruit du hasard. Martial avait remporté l’édition 2007 et s’était classé second en 2005. Jean-Baptiste avait également terminé second en 2005, et troisième en 2007. « Nous avons bien cravaché, nous ne nous sommes jamais arrêtés, tout le temps en mouvement, nous orientions ensemble et nous relevions si l’un où l’autre fatiguait » confiaient à l’arrivée les deux hommes pour qui le Dream Raid est synonyme «  d’aventure extrême pour aller au bout de soi même ».
 
Des surhommes et des « surfemmes »
 
Pour Franck Siret, c’était le baptême du feu. Pour son  première raid longue distance, il a étonné son monde par ses capacités physiques et mentales, tenant pendant plus de 2 jours et 14  heures le rythme élevé de ses coéquipiers, d’autant qu’il a remplacé au pied levé Karl Girold initialement prévu dans le team. « Je suis soulagé et content d’être arrivé, ces deux jours sont pourtant passés hyper vite ». Anne Simon, venue spécialement de métropole, a quant à elle, pu s’exprimer pleinement sur un format d’épreuve qu’elle affectionne particulièrement. Son large sourire sur la ligne d’arrivée faisant presque oublier les crevasses de ses voûtes plantaires.

 Cette superbe victoire a été applaudie par leurs poursuivants de l’équipe Hôtel la Néa, étonnant de régularité, lucidité et même de fraîcheur tout au long du parcours. Laurent Devaud et Christophe Barielle renouvellent ainsi leur exploit de 2007 en terminant deuxième, associé pour cette 4ème édition de l’épreuve à deux autres Calédoniens, Sandrine Deviller et Philippe Léger.
 
La douleur, le "déconfort" et le challenge sont bons pour la santé

Mais c’est la lutte pour la 3ème place- entre Philippe Le Poul et ses coéquipiers néo-zélandais de Socafer international et les Australiens e l’Hôtel Malabou Beach qui a été la plus indécise. Le final semblait sourire à l’équipe Socafer arrivée 40 minutes avant les Australiens. Cependant une pénalité du jury infligée aux kiwis pour avoir emprunté sur le 2ème trek de nuit un sentier interdit inversait les positions d’arrivée. Malgré toute son expérience, Nathan Fa’vaé, vainqueur d’épreuves prestigieuses comme l’Eco-Challenge et le Southern Traverse, rate le podium très convoité de cette édition 2009 du Dream Raid Grands Hôtels de Nouvelle-Calédonie .Qu’importe, pour cet ex champion du monde de la discipline, pour qui « participer un tel raid aventure, vivre quelques jours d’efforts, de douleurs, et de challenges sont bons pour la santé. Cela permet de se remettre en question et de se rendre compte de la chance que nous avons de vivre dans le confort de nos sociétés modernes.  »