Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Le Raid Normand pour Silva Orient Sport

Willy Dujardin, Yves Gilles, Hervé Henin et Dominique Soyer se sont adjugés dimanche matin la 16ème édition du Raid Normand. En franchissant la ligne d’arrivée placée dans l’enceinte d’athlétisme du Stade Jesse Owens de Val de Reuil à 10 heures 08, ils mettaient un terme à 11 heures et 43 minutes  d’effort cumulé pour venir à bout des 120 km de parcours nature proposés par Pascal Leblay et ses équipes entre forêt de Bord-Louviers et le plan d’eau de l’Eure. La pluie, le froid, la nuit, ont considérablement durci les conditions de vie des 288 "Raideurs" et "Raideuses" venus des quatre coin de France répondre à l’appel de la découverte en course, par équipe, en orientation et en autonomie complète de paysages normands sauvages et contrastés.
 
"Ce fut certainement le plus dur de tous nos "Raids Normands" affirmaient Pascal Leblay, initiateur et organisateur  depuis 1991 de 16 éditions originales de ce concept de sport-nature au coeur de la Normandie bucolique. Après un départ donné samedi matin dans l’enceinte de la magnifique salle d’athlétisme du stade Jesse Owens de Val de Reuil par Bernard Amsalem, Président de la Fédération Française d’Athlétisme, les 72 équipes de 4 hommes et femmes ont investi à pied puis en VTT, boussole à la main, la forêt domaniale de Bord Louviers. Dès le 12 ème killomètre, les Normands de "Silva Orient Sport-Eana", déjà vainqueurs en janvier dernier de l’3Hivernale du Raid Normand", donnaient le ton en affichant des écarts considérables avec leurs concurrents. La dernière équipe à ce point de passage enregistrait déjà… 6 heures 30 de retard.
C’est la pluie, glacée et souvent torrentielle qui allait donner à ce raid aventure une tonalité cauchemardesque pour les équipes les moins aguerries notamment aux sciences de l’orientation. Au petit jour, et alors que les premiers profitaeint à fond de la neutralisation du chronomètre pour se reposer au bivouac installé en bordure de l’Eure au Vaudreuil (27), 22 équipes déclaraient leur abandon de l’épreuve.
 
C’est par une belle descente en canoé sur l’Eure que les "survivants" reprenaient ce matin le fil des épreuves.
Les hommes de "Silva Orient Sport-Eana" ne laissaient à personne le soin de franchir la ligne d’arrivée en tête. Ils devançaient à Val de Reuil les Caennais de "Nik Azim", classés deuxième avec un temps cumulé de 13 heures et 58 minutes, soit deux heures 15 de plus que leurs vainqueurs! C’est une équipe mixte venue du Nord Pas de Calais, "Même pas peur" qui montait sur la troisième marche du podium avec un chrono de 15 heures d’effort cumulé.
 
 "Nous avons cette année enregistré avec satisfaction l’arrivée de très nombreuses équipes néophytes dans la pratique du "raid" expliquait Pascal Leblay. "Ces équipes ont appris, un peu à leurs dépends, qu’une bonne préparation physique ne sert à rien si on ne maîtrise pas les paramètres de l’orientation. Le "raid", c’est vraiment la tête et les jambes!".