Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Mondiaux de Raid 2013 – Thule Adventure au bout du suspense

Mondiaux de Raid 2013 - Thule Adventure Team au bout du suspense

Le suspense aura été à son comble jusqu’au terme des 804 km de course des Mondiaux 2013 de raid multi disputés depuis lundi dernier au Costa Rica. Au bout du suspense, c’est finalement l’équipe battant pavillon suédois, au sein de laquelle évoluent les Français Myriam Guillot et Jacky Boisset, qui s’impose après plus de 170 heures d’efforts. Un temps de course jamais atteint depuis la mise en place de ces Championnats du monde ARWC, qui « tournent » chaque année sur l’une des manches des Adventure Raid World Series.

Thule costa rica
La dernière journée de Thule fut épique. Lors de l’antépénultième section de VTT longue de 156 km (!), l’inquiétude pointait peu à peu, plus personne n’ayant de nouvelles du quatuor, qui comptait une bonne avance sur COLUMBIA VIDARAID (ESP), 2e. Thule finira finalement la section en 22h, avec près de 4h de retard sur l’estimation horaire la plus pessimiste. Jacky Boisset est arrivé à la transition complètement déboussolé, aidé par ses coéquipiers. Myriam racontait en pleurs que Jacky avait perdu ses esprits et ne reconnaissait plus personne pendant cette nuit interminable. Cette transition fut difficile pour l’entourage de Jacky – notamment ses parents venus l’encourager. Avec l’aide de ses coéquipiers et le soutien de Myriam, Jacky et son équipe sont ensuite repartis sur les épreuves de cordes avec une certaine difficulté. La dernière section de raft de 18km (en position dodo pour Jacky) finalisera ce périple digne des 12 travaux d’Hercule !

raft thule costa rica

Le titre de Champion du monde des courses aventure est donc à nouveau sur les épaules du THULE, après un premier sacre en 2011, et une 2e place en 2012. Au Village de Puerto Viejo, site d’arrivée, ils ont été accueillis et acclamés par les habitants, les officiels de course, et les supporters. Il aura fallu un peu plus de 170h (7 jours entiers) pour terminer ce raid colossal de plus de 800 km traversant de part en part le Costa Rica. Ils auront parcouru le pays du sud au nord (de la frontière du Panama à la frontière du Nicaragua) et d’est en ouest (de l’océan pacifique à la mer des caraïbes). Ils auront gouté aux multiples facettes de ce pays à travers 173 km de trekking, 400 km de VTT et 239 km de kayak et rafting, le tout en orientation. Un parcours dantesque qui aura nécessité de repousser les limites physiques et psychologiques loin, très, très, loin. THULE n’aura notamment dormi que 8 heures sur les sept jours de course, plus les micro-siestes…

Dans des conditions mêlant humidité extrême et chaleur étouffante, les pieds des raideurs auront souffert le martyre. SEAGATE (NZ), tenant du titre, aura dû abandonner pour cette raison, face au risque d’infection menaçant les pieds de Chris Forne. Jusque-là, un mano a mano incessant entre ces deux formations avait animé la tête course. La section 6 (un trek de 93km) donna un premier avantage à l’équipe de kiwis, avant que 33km de trek/raft sur la rivière Pacuare, classée parmi les 10 plus beaux fleuves du monde, ne conforte l’avantage des « gros » rameurs néozélandais. SEAGATE, toujours en tête avec 2h d’avance, décida de prendre du sommeil sur la plage.  C’est à ce moment là que THULE a pu rattraper son retard et doubler les NéoZ.  THULE enfonçait le clou sur une section de 89km de kayak dans la réserve naturelle de Tortuguero, au milieu des crocodiles. Après plus de 17h assis dans les canoës gonflables, THULE est arrivé au bout des 89 km en tête avec plus de 4h d’avance sur ses poursuivants. C’est à l’issue de cette section que SEAGATE abandonnera. Un instant clé de la course, qui offrait alors plus de 6h30 d’avance à THULE sur ses premiers poursuivants, COLUMBIA VIDARAID. Un écart qui finalement n’aura pas été de trop pour THULE à la vue des leurs ultimes tracas !

L’Interview à chaud de Jacky Boisset à l’arrivée c’est ICI

Photos Sleepmonsters.com / Avec Guillaume Ponton, Sylvain Boisset

REPORTAGE ET INTERVIEW DANS UN PROCHAIN TRAILS ENDURANCE MAG