Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Mondiaux de raid – Emprise suédoise en Tasmanie

Alors que la mi-course a été dépassée par les équipes de tête, les deux équipes suédoises SILVA et THULE mènent la danse en tête de ce championnat du monde. Après un long trek de 60 agrémenté de sections d’eaux vives, les concurrents ont pu profiter d’une section VTT relativement "reposante". Le soleil semblait être revenu après deux premiers jours très humides et froids. Sur un terrain boueux, SILVA a cassé l’un de ses dérailleurs sur la section et a dû continuer sur pignon fixe, tout comme l’un des équipiers de SEAGATE (NZ). Heureusement, le tracé n’était pas trop sélectif visiblement, avec d’abord un long faux plat descendant, suivi d’un chemin qui suivait l’ancienne ligne de chemin de fer datant du XIXe, reliant des mines d’or, d’étain et de zinc. Un tracé sans choix d’orientation possible, qui a soulagé les équipes.

Les premières équipes sont arrivées au camp de la mi-course, situé à Strahan. SEAGATE (NZ) était encore à ce moment là dans les roues de SILVA, à 20 minutes. Au camp, les équipes ont pu se restaurer, et observer un repos de 6 heures obligatoires. Salvateur pour la majorité des équipes de tête qui n’avaient encore pas dormi jusque là.

Après cette longue pause, les équipes se sont attaquées à un trek le long de la côté, et dans les dunes. Munies de cartes satellites et parties pour 12 h d’effort environ, elles ont dû naviguer dans un océan de sable pour trouver les CP.

Au classement provisoire, SILVA mène la danse devant THULE, où figurent Myriam Guillot et Jacky Boisset. 3e, SEAGATE, 4e et 5e les deux équipes d’ADIDAS TERREX (RTC et GB). QUECHUA.COM (FRA) est 8e, Benjamin Midena et BUFF (ESP) 9e, et SXM (FRA) 23e.