Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Peyvel et Bourrin s’offrent la déferlante

Annoncés en favoris, les deux incontournables du Team2raid, Benoît Peyvel et Jean Baptiste Bourrin, n’ont pas failli et remportent cette première Déferlante entre Vercors et Royans.

Après un départ de la station de Chaud Clapier en ski de fond, les 50 duos savaient que la journée serait longue : C.O., VTT, puis encore C.O., puis VTT, etc… avant de finir par un joli partie de pagaies sur la Bourne et la Sône, une dernière C.O. dans Saint Nazaire et la descente finale en rappel , le tout en orientation totale, le menu s’annonçait corsé.

Dès le départ, la désormais locale, Ophélie Astier et son comparse du jour Clément Valla font parler leurs qualités nordiques et s’emparent de la tête au terme des 9 premiers kilomètres de ski de fond. Outre ses qualités à la boussole, Clément Valla a aussi longuement travaillées son planter de bâton durant ses deux années d’études en Finlande. La première C.O. à Lente lui donne l’occasion de montrer ses capacités. Hélas, comme souvent sur les raids blancs, la jolie trace laissée dans la neige emmène toute la meute sur le bon chemin. Benoît Peyvel et Jean-Baptiste Bourrin, de retour d’une semaine de stage de VTT’O au Portugal, n’ont de toutes façons pas besoin d’une trace pour refaire leur retard et faire parler les cuisses dès le début de la section VTT suivante. 30 minutes de portage/poussage sur la route du col de l’Echarasson totalement enneigée leur permettent de prendre le leadership. Benoît Peyvel n’est pas fringant mais J.B. Bourrin se charge de le transcender. Jocelyn Vogt et Samuel Hubert se mélangent un peu les pédales sur la carte entre l’itinéraire de repli et le bon itinéraire, de quoi se sortir tous seuls de la bataille pour la gagne.  La descente qui suit fait alors remonter le compteur vélo à des valeurs raisonnables.

Deferlante 2016 Loubsens (2)Cap sur Saint Jean en Royans et la première C.O. urbaine du jour avant un long run and bike autour du bourg et une section VTT dans la foulée vers Sainte Eulalie. Malheur aux duos dépareillés en taille et au plus grand des deux qui récoltera forcément un vélo trop petit. Le team2raid a fait le trou, plus personne ne les reverra. Derrière, le team FMR (Astier/Valla) se bat avec l’alliance Ertips/FMR de Vogt et Hubert ainsi que les Ardéchois des Raidlinks (Collé/Lesquer). La C.O de Sainte Eulalie est proposée sur une carte miroir (tout à l’envers), une invention des organisateurs. On voit quelques coureurs tenter de lire la carte par transparence, le nez en l’air : pas facile. Encore un long VTT jusqu’à Saint Nazaire, …un qui monte, ça fait du bien après toutes ses descentes. Ophélie Astier paye son manque de kilométrage à vélo et le podium scratch s’envole pour le team FMR. Reste la victoire en mixtes et avec une avance confortable s’il vous plait. Un tour de canoë plus tard entre Bourne et Sône, la dernière CO dans Saint Nazaire achève ce grand tour du Royans et emmène les concurrents au bord de l’aqueduc. Le chrono s’arrête, mais la descente en rappel n’est pas facultative : voilà une manière bien sympathique de passer la ligne d’arrivée. Première victoire de l’année pour le Team2raid (ex-team Lafuma) semble t-il  toujours pas prêt à partager les lauriers en 2016 et déjà sur les rails pour le prochain raid des Dentelles du côté du Ventoux. C’est dans deux semaines !

Luc Micoud
Crédit photos : organisation et Charles Loubsens
RDC - 1