Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Pierra Menta – étape 2 / Jornet – Blanc reprennent les commandes

La deuxième étape de la Pierra Menta s’annonçait passionante notamment en raison du peu d’écart séparant les trois premières équipes hier à l’arrivée.
Un parcours de 2200 mètres de dénivelé leur était proposé aujourd’hui pour s’expliquer.
Kilian Jornet et son coéquipier Didier Blanc (photo ci-jointe) avaient à coeur de reprendre le leadership après leur relative déception d’hier et leur troisième place. Ils attaquaient d’entrée, très fort, sur la montée vers le Pas des vaches pour tenter de créer un écart sur leurs rivaux italiens.
La paire Giacomelli-Holzknecht, lauréate hier, perdait le contact alors que Eydallin et Trento, second au général, parvenaient à minimiser l’écart.
Le forcing de Kilian, bien relayé par Didier, continuait dans les bosses suivantes, notamment vers la pointe du Dard. Avant la descente finale vers Le Planay, aux Combettes, la paire franco-espagnole pointait en tête avec une grosse minute d’avance sur les italiens et la paire franco-suisse Bon Mardio / Anthamatten.
A peine un quart d’heure et 946 mètres de dénivelé négatif plus tard on les retrouvait à la seconde place derrière avec un peu moins de deux minutes de retard sur Kilian et Didier.
Eydallin et Trento suivaient de près tandis que Giacomelli-Holzknecht perdaient plus de terrain, quatre grosses minutes.
Kilian Jornet et Didier Blanc repassent donc devant au général où il ne compte cependant que 1mn 34s d’avance sur Trento/ Eydallin.
Tout devrait se jouer demain sur la grande course mais Kilian et son coéquipier ont marqué des points aujourd’hui.
"Tout s’est bien passé aujourd’hui, je me sentais bien et nous avons bien attaqué, résumait Kilian, les conditions étaient beaucoup plus agréable qu’hier.
Après on verra demain, c’est tout de même un enchaînement d’effort très exigeant" rappellait le catalan pour conclure, avant d’aller prendre un repos bien mérité.
Chez les filles, Laetitia Roux et Mireia Miro ont poursuivi leur cavalier seul et comptent désormais 36 minutes d’avance sur leurs dauphines les italiennes Pedranzini et Martinelli.
Elles occupent tout de même la 17e place du scratch.
Sous un soleil revenu éclairé les sommets, les trailers engagés se sont plutôt bien comportés : Tony Sbalby est 18e, François d’Haene et Alexis Traub confirment en pointant 25e du général, Ludovic Pommeret pointe à la 32e place, François Lachaux 67e et la paire Xavier Bloem/ Christophe Aubonnet 166e.
Chez les filles Nina Silitch est 7e, Isabelle Ciferman 10e.
Demain ce sera donc la grande étape qui ne verra malheureusement pas le passage du mythique Grand Mont pour cause de météo menaçante.
La bagarre n’en sera pas moins palpitante pour la victoire et les places d’honneur alors que les 184 équipes encore en lice espéreront rester dans la course.

Texte et photo : Sylvain Bazin