Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Raid des Chaussées : Chantonnay Raid pour la passe de 2

Le Raid des Chaussées se déroule ce week end en Vendée, face aux Côtes-d’Armor et au Pays de Vie, Chantonnay Raid va devoir se multiplier sans se perdre…
La version 2011 des « Chaussées » est typée course à pied. Certes, il y aura du « tout à droite » pour les vététistes (73 km), mais que ce soit en course à pied (42 km) et en « bike and run » (31 km), l’orientation aura tout son sens, grâce aux cartes de Jean-François et Fabrice Nerrière.
Nicolas Coutant, membre du Chantonnay Raid. « Ce sont deux bons cartographes et grâce à eux, la CO ressemble à quelque chose… » Pour le reste, on regretta, une nouvelle fois, que la Sèvre ne soit pas plus utilisée. Le canoë est la discipline « pauvre » du raid sévrien (8 km sur les 175 au programme), alors que l’escalade et les tirs à l’arc et à la carabine sont plus folkloriques qu’autre chose. « Et on a beau être les plus forts physiquement ou les plus pointus en orientation, on peut perdre le raid sur une pénalité au tir », rappelle Nicolas.
Comme toutes les 54 autres équipes du 175 km, Chantonnay Raid va devoir miser sur les qualités pédestres de ses multisportifs. « Lors du Bol d’Air, nous avons tous montré que nous étions en forme, poursuit Nicolas. Avec Pays de Vie et Côtes-d’Armor, il y a trois équipes pour une victoire. Cependant, nous n’allons pas ouvrir la course pour les autres… Sébastien Rocheteau (Pays de Vie) est un orienteur très précis et Fred Cantin (Côtes-d’Armor) n’est pas mal non plus. Cela va se jouer sur la stratégie et l’utilisation du joker. Il faudra bien réfléchir avant de s’engager dans quelque chose. Tout peux se jouer sur l’épreuve nocturne, où en plus de la CO, il y aura du VTT. L’an passé, Fred avait perdu le raid sur une casse mécanique… »
Frédéric Cantin revient sur les Bords de Sèvre avec des équipiers qui ont privilégié la course à pied. « A part moi, aucun d’eux n’a fait de raid en compétition », révèle le septuple vainqueur de l’épreuve. Lauréat cette année du Raid Goëlix et troisième de celui du Guerlédan, le Breton s’est récemment illustré à l’UTMB (170 km, +/-9700 m, 19e en 26 h 44). A l’instar de Nicolas, Frédéric ne compte pas non plus « mener la course au départ », histoire de mettre en valeur sa nouvelle gestion en orientation. Pour mémoire, il a remporté la CO du HOT de Saint-Aubin, en compagnie du Chantonnaisien Guillaume Bluteau. « Cela m’a rassuré, explique-t-il. J’ai compris qu’il fallait mieux faire sa course que de suivre celle des autres… » Et si d’aventure les orienteurs se neutralisent, les plus physiques auront le dernier mot. A moins qu’une « flèche » ou qu’une « balle » ne leur coupent les jambes…
Programme.
Samedi. 8 h 45 : Départ de Saint-Malo-du-Bois. A partir de 16 h : Arrivée à Saint-Martin-des-Tilleuls. 21 h : Epreuves nocturnes.
Dimanche. 9 h 15 : Départ de Saint-Martin. A partir de 16 h : Arrivée à Tiffauges.