Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Raid In France 2012 : le compte rendu des Quechua

(par Sandrine Monier avec la participation de Rudy Gouy)
Après les journées de préparation du matos et de la nourriture, nous voici à Buis les Baronnies pour les vérifications techniques et le contrôle du matériel par les « gentils organisateurs ». Nous attendons le départ avec impatience…les briefings de course se succèdent le samedi, avant la cérémonie des dossards du soir : nous avons le dossard n°42.
Dimanche 28 août, RDV à 5h45 du matin sur la place du village de Buis les Baronnies pour un départ en bus à 6h…
Depuis la veille nous savons que le départ du raid se fera en bus avec 2h30 de trajet…
Nos pronostics tombent à l’eau (barrage de Serre Ponçon et autres plans d’eau…) car c’est sur l’autoroute que nous nous dirigeons, à  St Nazaire en Royans exactement. Le superbe plan d’eau sera la zone de départ avant une petite gorge sous l’aqueduc qui fera un goulet d’étranglement. Il faudra faire une petite différence avant pour ne pas être géné par les autres bateaux…

SECTION 1 : KAYAK
Le départ est finalement donné à 10h30, c’est un départ en ligne en kayak …le goulet est passé sans encombre, notre départ est bon… et 1km après le départ on nous annonce un portage…il faut partir vite pour ne pas se retrouver coincés !!!
 La remise des bateaux à l’eau est difficile mais les organisateurs sont là pour nous aider.
La suite de la section Kayak est plus tranquille, nous débarquons après 1h45 de course…2 équipes sont revenues mais nous avons vraiment géré notre effort…

SECTION 2 : TREK
La section 2 consiste en une remontée dans le ruisseau de Beaure (sorte de marmitoning), nous marchons tranquillement, la suite va être longue !!! Quelques équipes en profitent pour nous doubler en courant !!! Pas de stress, car cela pourrait se payer plus tard…

SECTION 3 : VTT
Avant de partir pour la section 3 (88 km de VTT ), Rudy prend le temps de tracer l’ensemble du parcours…je lui lis le road book (routes interdites et autres éléments importants…) pendant ce temps, Lolo et Bill s’occupent du montage des VTT (pédales, lampes, porte-carte). Lorsque nous partons, il y a au moins une dizaine d’équipes devant nous !!!
Nous prenons un bon rythme et passons par le col de Sonnaize et nous arrivons sur LE portage de cette section pour passer par le Pas de la Pierre !!! D’habitude je pousse mon vélo, mais là c’est impossible, je me résous à le porter sur le dos…c’est dur, mais j’avance bien…Rudy et Lolo sont devant, Bill est derrière et nous doublons équipe sur équipe…Nous arrivons au Pas de la Pierre en même temps que les « Raidlight » et nous savons qu’il n’y a plus que les « raid 74 » devant nous !

Nous passons le col de la Bataille et nous revenons alors sur les raid 74 avec qui nous allons jouer au chat et à la souris pendant quelques kilomètres. Leur féminine (Elisabeth Revol) connaît parfaitement le terrain et ils se retrouvent plusieurs fois devant nous alors que nous venions de les doubler…Nous passons par Fond d’Urle et au Pas Bouillanain, rudy prend l’option de descendre directement par des pierriers alors que le roadbook nous indiquait de passer par le Col de la Chau…Il l’avait déjà fait avec des collègues mais nous sommes surpris par la longueur des pierriers…ensuite le sentier est un peu plus joli avant de rejoindre une belle piste et la petite route en contrebas en direction du des Chambards avant d’atteindre Chamaloc…Pour moi, le rythme est intense sur cette section, je suis un peu en sur régime mais je serre les dents malgré des pensées un peu sombres (l’ombre de l’Apex se profile un peu, mais je la chasse rapidement…)

Nous ne croiserons plus d’équipe jusqu’à la fin de la section Vtt et c’est tant mieux, le rythme se radoucit et je suis plus à l’aise…nous passons par Romeyer pour remonter le ruisseau de Ginayes…Nous nous faisons une petite frayeur à la balise 10 que nous ne trouvons pas tout de suite…ce ruisseau a plusieurs intersections et il faut trouver une petite sente sur l’un d’eux…nous trouvons ce petit sentier mais nous jardinons, nous faisons demi tour par doute…nous retournons sur d’autres branches du ruisseau pour confirmer et finalement revenir au même endroit ! rudy est persuadé que c’est la bonne zone mais nous perdons du temps et nous pensons que les équipes vont revenir !!! Finalement Bill trouve la balise tant recherchée, elle est vraiment haute par rapport à la carte…c’est une balise coup de bol qui n’a rien à faire dans ce raid avec des cartes au 1/50000ème très imprécises (certaines équipes seront hors course sur cette balise…)…Nous apercevons le halo des lampes d’autres équipes…il faut vite partir !!!

SECTION 4 : TREK SPÉLÉO ET CANYON
Sur le papier, cela parait une section plutôt cool, mais en fait, il faut aller chercher la grotte au sommet de la montagne !!!! Rudy décide de partir droit dans la pente plutôt que de faire un détour pour aller chercher le chemin…ça grimpe !
Nous arrivons finalement à la grotte, ce n’est pas la bonne, il faut monter encore…nous y sommes ! Ouf. Le chrono part pour 1h30, nous allons mettre 30min,  nous avons donc 1h de repos devant nous…
Les équipes en profitent pour arriver : « raid 74 » à plus de 40 min puis « Lozère sport nature ».
Nous repartons pour aller chercher le canyon, le jour se lève et c’est tant mieux car nous ferons le canyon de jour (je n’aime pas trop cette activité car j’ai toujours froid…et c’est encore pire de nuit !).

ASSISTANCE 1
A la sortie du joli petit canyon de Rio Sourd et après 24h de course, nous trouvons enfin nos bidons dans les gorges des Gâts…Il faut refaire son sac (nourriture, eau, batterie de lampe et vêtements), il faut manger (les nouilles chinoises avec beaucoup de bouillon sont les bienvenues)  il faut reconditionner le matériel et il faut tracer les cartes des 2 sections VTT à venir… Nous décidons de nous arrêter 3h (sur les 8h obligatoires) et nous réussissons à dormir 1h15…

SECTION 5: VTT
Lorsque nous repartons sur la section 5 en VTT, il y a déjà 3 équipes devant nous ( elles ne se sont peu ou pas arrêtées…) Nous partons sur un bon rythme et nous revenons rapidement sur les « Lozères » dans la vallée de Borne, puis sur les Ukrainiens d’ « os direct » entre le Col de la Péyère et le Col de Vente-Cul…la section est courte et tout se déroule bien. Lorsque nous arrivons à la transition, le hameau des Amayères en passant par les Oddolayes, les « Raidlight » viennent de partir (nous avons appris qu’ils sont hors course depuis le 1er Vtt après casse d’un vélo de l’équipe…dommage car ce sont des amis contre lesquels nous apprécions courir…ils continueront à 3 puis à 4 avec benjamin de « LSN » !

SECTION 6 : TREK MONTAGNE
Croix et le Col de Charnier (2103m), nous descendons par le Vallon de Charnier pour rejoindre Chourum Clot (1800m)…
Nous enchainons bien, le paysage est magnifique et le coucher de soleil splendide !!! Nous remontons ensuite à flanc de colline pour atteindre l’Aiglière ou Montagne du Fleyrard (2258m) après le passage d’une combe pas évidente.
Nous apprenons au CP que nous revenons sur les « raidlight »…la nuit tombe et nous avons leurs lumières en ligne de mire…Quelques passages qui me semblent un peu périlleux pour rejoindre le Vallon des Aiguilles puis le Col des Aiguilles (2003m) et nous bouclons enfin cette section après 7h après une descente vertigineuse vers le CP 16/AT5, installé sur le haut des pistes de la Jarjatte…

SECTION 7 : VTT
Nous voulons dormir un peu, mais le site ne me plait pas, j’insiste pour commencer à partir en VTT sur la section 7…afin de trouver un coin plus sympa…
Le départ est un peu houleux, il y a des pistes de partout, nous cherchons un peu notre chemin…je culpabilise un peu car Rudy m’avait dit qu’il voulait dormir…il a besoin de fraicheur !
Finalement nous faisons un micro sommeil de 15 min et nous repartons… Nous marquerons un autre temps d’arrêt dans une chapelle car cette fois c’est moi qui m’endort (il n’y a rien de pire que la monotonie d’une piste en faux plat montant).
Nous avançons bien jusqu’au CP 17 malgré des sentiers à flanc de colline au-dessus du Buech qui ne roulent pas, des passages dans le lit de la rivière qui n’avancent pas (en passant par une petite balisette sur le bord que j’éclaire un peu par chance). Lorsque nous arrivons au CP, il n’y a personne ! C’est inhabituel mais nous sommes surs d’être au bon endroit ! Nous cherchons un peu, puis nous repartons, il faut suivre de la rue-balise puis trouver un chemin qui longe la rivière…pas simple à trouver ce chemin !!! Nous nous plantons plusieurs fois avant de découvrir le sentier…C’est encore Bill qui le trouvera après quelques demi tour…il a vraiment du nez pour trouver les endroits improbables !!!
Nous montons enfin par une route vers Vaunières où nous nous endormons dans cette fameuse chapelle. (rudy – « ma mère, originaire du hameau de La Caire à Lus la Croix Haute me racontera par la suite qu’elle était allée, étant jeune, rejoindre un amoureux, de nuit, dans ce hameau de Vaunières…elle était rentrée à 4 heures du mat et s’était fait houspiller sévèrement par mes grands parents! »)…Nous passons par le Col du même nom puis au Col de Varaime avant d’attaquer une descente somptueuse vers le Bois noir et Allex…enfin, une descente qui passe intégralement sur le VTT…la fin de la section est une succession interminable de montées et descentes : nous montons au Col de Gargas par le Vabre pour descendre jusqu’au ruisseau de Merlet, remonter au Col Miscon puis sur les crêtes des Ubacs pour aller au Col du Pinet par un sentier à flanc…qui continue vers la balise 25 par un sentier magnifique vers un tunnel taillé dans la roche…Nous faisons une petite erreur de sentier pour rejoindre le CP 18 dans le hameau des Tannons…la fin est plus facile même si nous galérons pour trouver la balise du Plat , pour traverser le Bès et contourner la ferme du Bès (incompréhensions du road book)
Lors de cette section, Bill se rend compte que son Vélo fait un drôle de bruit inhabituel…son cadre est fendu !!!!  Il prend la décision de finir la section en mettant du scotch, nous verrons plus tard…
Nous bouclons finalement cette section de 53 Km en plus de 10h !!!

ASSISTANCE 2
Nous arrivons à l’air de transition 2 et nous prenons à nouveau 3h de repos.                  
Lors de cette transition nous informons l’organisation du problème sur le vélo de Bill…Pascal nous propose de voir si une autre équipe veut bien nous en prêter un…c’est « Lozère Sport Nature » qui va nous dépanner après avoir abandonné la course…MERCI LSN !!

SECTION 8 : KAYAK
Nous partons à 15h30 sur la section 8 de kayak…c’est une sympathique rivière (la Drôme) avec peu d’eau, rendue très manœuvrière …

SECTION 9 : TREK + ATELIERS DE CORDES
La section 9 nous emmène sur des cordes…nous décidons de manger en marchant pour tenter de ne pas perdre trop de temps au CP…C’est quand même un peu long car nous nous changeons intégralement après le kayak.
Il y a des équipes de partout, car  celles qui ont été régulées sur les sections d’avant en n’ayant pas réussie à passer les portes horaires se retrouvent au départ ou à l’arrivée du kayak…
Tout se passe bien jusqu’à une certaine balise censée se trouver à un croisement…pas de croisement !!! Rudy pense qu’elle est mal placée alors nous continuons à monter…finalement nous faisons demi tour pour nous recaler à la balise…Nous trouvons une petite sente que nous tentons de suivre…il y a des équipes de partout, c’est assez rigolo toutes ces lampes !!!
Nous retournons à nouveau à la balise, tant pis si c’est plus long, Rudy décide de prendre un itinéraire plus fiable…Cette partie aurait méritée une carte au 1/25000ème bien plus fiable et juste (rudy -« j’ai vérifié après le raid car je ne comprenais pas! ») Nous sommes du coup avec les « raidlight » (qui sont à nouveau 4, accompagnés de  Benjamin Monier de Lozère) et nous allons aller jusqu’aux cordes avec eux en passant par le Pas de la Motte pour atteindre ce fameux CP 22 au Pas des Auberts, puis par la Roche Courbe !!!
C’est un magnifique rappel …de nuit…sur le sommet des 3 becs (1589m) j’ai l’impression qu’il y du gaz…il y a au moins 200m de rappel suivi par des mains courantes…finalement c’est peut-être mieux d’être de nuit !!!
Nous bouclons cette section à 4h du matin…nous prenons alors nos 2 dernières heures de sommeil avant de partir sur le grand VTT de 100Km (depuis le début de la course j’y pense…en plus nous avons toujours mis plus de temps que prévu sur les sections VTT et celle-ci est annoncée en 16h mini !!! Ça promet…) . Nous dormons presque 1h30, mais le froid nous réveille, nous n’avons que nos couvertures de survie et ce sont les heures les plus fraiches !!!

Nous récupérons le VTT de LOZERE auprès de la responsable du CP avant de pouvoir repartir.

SECTION 10 : VTT
6h30, c’est le départ pour LA section VTT du raid, ça roule pas trop mal, même si au départ, nous oublions le carton de pointage et Rudy fait demi-tour pour le rechercher ! Nous passons par Rochefourchat, les Chauvins, les Graves, pour atteindre les crêtes de Montanègre, le Col des Lièvres en direction du CP 26…Il fait vite chaud…
Nous nous retrouvons sur ce parcours  avec nos amis de « Raidlight », les « 3 sans team » comme dirait Bill…(rudy – Nous jouerons tout le long au chat et à la souris avec eux ! Ils étaient vraiment en forme les cocos…vraiment dommage car nous aurions préféré qu’ils soient encore en course pour en découdre avec cette très belle équipe, peut être la meilleure équipe française actuelle…)
Arrivés à La Motte-Chalançon par le Col du Buisson et le Col Martin et après de belles descentes sur sentiers, nous profitons de traverser le village pour acheter des fougasses, des pizzas, des cocas, des flans…que c’est bon !!! Cela fait bien rire Laurent qui est venu faire des photos pour Quechua !!!
Il fait toujours très chaud et chaque point d’eau est prétexte à nous arrêter pour nous tremper !!!

c’est compliqué, nous sommes sur des crêtes, il fait nuit et il y a du brouillard…nous jardinons un peu, nous faisons demi tour pour retourner nous caler au CP et c’est à ce moment que nous apercevons des lumières…c’est à nouveau les « raidlight » qui ont l’air de connaitre l’endroit…la carte aurait mérité d’être au 1/25000 encore une fois car c’est incompréhensible et illisible sur du 1/50000 pour rejoindre le Col de la Bohémienne…
Nous sommes au moins 3 équipes (peut-être 4 ?) et nous allons ensemble jusqu’au CP suivant au Col de Geine…
Le rythme imposé par les « raidlight » est un peu trop soutenu pour nous, nous les laissons filer…nous nous dirigeons tranquillement vers le Col de Font Combran et le sommet de la Nible avant de redescendre sur la dernière balise de ce VTT puis vers le départ de la dernière section… Nous arrivons juste derrière les « Raidlight »

SECTION 11 : TREK + CORDES
Cette remontée s’avère compliquée car ce n’est pas un surplomb mais une sorte de dévers, le sac s’accroche, nous raclons la paroi et je râle après Lolo qui s’endort sur la corde et qui oubli de la tendre !!!!
Nous arrivons en haut et je pense que ces arrêtes doivent êtres grandioses, mais encore une fois nous sommes de nuit !!!!
Il y a toute une traversée, puis un pont de singe…j’ai l’impression qu’il y a encore du gaz..On ne voit rien ! Nous n’arrivons même plus à prendre du plaisir car la fatigue et la longueur du VTT nous a pris toute notre énergie et nous n’avons qu’une chose en tête, rejoindre l’arrivée au plus vite…
Une descente en rappel et l’arrivée se profile…presque…car le finish est à l’image du reste…interminable !!! Il faut descendre tout droit et rejoindre une sente de chasseurs, mais tout droit il n’y a que de la végétation bien « verte »…Nous parvenons finalement au CP, il ne reste plus qu’à suivre la rubalise qui nous emmène dans la rivière…puis à l’arrivée !
Enfin 
Ca y est, nous y sommes, il est 5h du mat !  Nous sommes simplement heureux ! Champagne ou plutôt Clairette de Die pour nous accueillir… quelques mots mais la tête n’y est plus, nous voulons une bonne douche et surtout dormir !

Merci à tous pour l’accueil, ça fait chaud au cœur.
Merci à Pascal et à toute son équipe pour leur investissement dans cette manifestation extraordinaire,
Merci à tous les bénévoles de cette impressionnante organisation pour leur soutien et leurs encouragements sans faille envers notre équipe…
Merci à tous nos partenaires sans lesquels rien ne serait possible
Merci particulièrement à Thomas pour nous avoir soutenus et suivis avant, pendant et après la course …
Merci à Marion, Laurent et Sophie de Quechua…
Merci aussi à LOZERE SPORT NATURE pour le prêt du VTT sur la dernière section… 
Crédits photos : Raid In France, T.M, Quechua