Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Raid In France: le plus dur commence

C’est en atteignant les Monts d’Ardèche puis ceux de la Lozère que les concurrents de cette édition 2014 du Raid In France ont débuté les choses sérieuses. Outre les premières portes horaires à franchir dans les délais pour se maintenir en « full course », les raideurs ont du composer avec les premiers orages de pluie, voire de grêle, de quoi ajouter encore une difficulté supplémentaire à la fatigue accumulée sur les premières 30 heures courues par la plupart des équipes sans pause de sommeil.
14 équipes ont réussi à franchir le premier cut situé à Ste Eulalie en Ardèche. 400 team Raidlight a pris une sérieuse avance qui a atteint jusqu’à 5h, mais n’est pas à l’abri d’une défaillance ou d’un pépin comme celui connu en 2011. Les co-équipiers de Seb Raichon (Thomas Gaudion, Audrey Ehanno et Adrien Lhermet) ne lachent rien et optimisent les moindres détails comme cette transition canoë-trek avalée hier en moins de 10 minutes quand leurs dauphins de Lozère Sport Nature y restait 45 minutes. Mais Benjamin Monier et ses acolytes habituels (Olivier Combes, Nicolas Rambier et Fanny Frechinet) ont profité du passage sur leurs terres pour se refaire la cerise, et distancer (définitivement ?) les deux équipes avec qui ils bataillaient depuis le départ : Raid 74 Maxi Race ( Lionel Jaccoud – Lucie Croissant- Manu Lang et Didier Iket) ainsi que les Arvernes de Stéphane Dumortier ( et Aurélie Grosse, David Bardaud, Sébastien Trumeau) qui continuent à jour à deux au chat et à la souris. Benjamin Monier confiait à l’organisation ce matin : « On veut perdre le moins de temps possible maintenant pour atteindre la prochaine Assistance à Camprieu pour se réchauffer et se sécher. La nuit a été difficile avec la pluie et le froid « . Plus loin, les Suédois d’Outnorth Aventure avance de façon assez irrégulière mais reste en course pour une belle place, tout comme l’équipage Lafuma, solide et régulier.
En raison d’orages violents arrivés depuis hier soir sur le parcours, les conditions de progression sur Raid in France sont devenus ce mercredi très difficiles. La direction de course a pris la décision d’annuler certaines sections d’eau, notamment la portion de spéléologie prévue à Camprieu (à l’Asssitance 13) et la section de kayak sur l’Hérault (entre AT15 et AT16).
Quelques équipes ont du faire face à l’abandon d’un des leurs mais la plupart ont pour l’instant fait le choix de poursuivre l’aventure (hors-classement) à 3 raideurs . C’est le cas de l’équipe anglaise Lakes multisport après l’abandon de l’une de leurs filles, mais aussi de l’équipe « Denis Tribaudeau Survie-les spartiates » ou de Withspirit et Agde Raid Aventure.
Espérons que le passage au prochain sommet du Mont Aigoual peut-être pourra se dérouler sous le soleil, hélas M.Météo n’est pas très optimiste.
Vidéos, Galerie photos et live tracking sur http://live.raidinfrance.com/

raid in france 2014 j2  (1)
Credit photos Jean Jacques Raynal