Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

RAID IN FRANCE – Jour 1- Les choses sérieuses commencent…

Après une prologue ultra rapide disputé hier dans les rues de l’Argentière-la-Bessée, les raiders ont débuté les choses sérieuses aujourd’hui, dès 4 heures du matin. Dans la nuit, les 64 équipes ont enfourché leurs VTT pour une liaison menant à Ailefroide.

Là, l’organisation délivrait les road book et lâchait "la meute" à 6h heures. Les coureurs pouvaient alors découvrir la modification de parcours sur le premier trek de ces championnats du monde. A cause de difficulté météo et de l’accumulation de neige les jours précédents (jusqu’à 60 cm), les équipes n’avaient pas à s’élancer sur le tour du Mont Pelvoux. Le glacier noir, le col de la Temple, le glacier de la Pilatte n’étaient plus au programme. Désormais, les équipes allaient devoir s’engager sur un aller-retour en direction du col du Sélé (3300m), pour revenir à Ailefroide. Le tout à effectuer dans un temps imparti de 7 heures, mais sans que le chrono ne soit déclenché. Deux équipes – colombienne et tchèque – n’avaient pas pris soin d’ouvrir leur road-book et s’engageaient sur le parcours initial… avant de rebrousser chemin le temps de se rendre compte de leur erreur. "La montée était régulière, c’était plutôt sympa comme section, même si on s’était préparé à une section plus conséquente…" dira Franck Gorry, membre de QUECHUA (FRA).

En tête, SEAGATE (NZ) et THULE (SWE) ouvraient la voie et bouclaient la distance un peu après 11 heures. Ce qui leur laissait un bon bout de temps pour récupérer, puisque le départ suivant en VTT ne serait donné qu’à 13h30. THULA (SWE) s’apercevait ici qu’ils n’avaient pas pris soin de prendre avec eux leur chaussures légères de trek. Le temps d’en acheter de nouvelles, et ils pouvaient repartir le coeur plus léger à l’idée de ne pas faire ce trek en chaussures de montagne…
Derrière eux, arrivaient QUECHUA (FRA), TEAM SWITZERLAND (CH), LAFUMA (FRA), SILVA (SWE), FJS (SWE), TECNU (USA)….

A 13h30 précises, les équipes arrivées (36) pouvaient enchaîner, après avoir changé d’équipement et rangé leurs caisses. LAFUMA (FRA) était la plus rapide à cette transition, devant RAIDLIGHT CANOE EVASION (FRA), THULE (FRA), AXA ADIDAS (SWE), SILVA (SWE), POLARPLUS (SWE), ADDAS TERREX (GB)…. une mini liaison jusqu’au Claux suivait en VTT, avant de s’engager sur un nouveau trek menant au col de Fréjus (2493m), Terre de Peyrol (1900m), la Crête des Neygées ((2589m), et de parvenir à Saint Antoine. Le tout sous un soleil généreux.

A 20 heures, Nathan Faa’ve était le premier à pointer à l’issue de ce trek, à Pelvoux, pour son équipe SEAGATE (NZ). 16 minutes plus tard, arrivait QUECHUA (FRA). "C’était un vrai calvaire" glissera F. Gorry. Et 7 minutes derrière les Français, arrivaient les tenants du titre de THULE (SWE). " On est restés ensemble longtemps, mais on n’a pas trop regardé la carte, et à 2 km du but, on a réalisé qu’on avait oublié de pointer une balise. Du coup, on a dû décrocher du groupe de tête" rageait Myriam Guillot, la féminine de l’équipe.

S’ensuivait une section VTT direction la Roche de Rame, avant l’un des "gros morceaux" de la semaine. Un trek de 40km, 2840m D+ débutant par une remontée de canyon, qui devrait occuper les raiders toute la nuit durant (temps estimé à 13 heures environ). Ce trek se terminera par une via ferrata au petit matin au départ des Gorges du Guil, avant une périlleuse section en raft sur le Guil.

La video du prologue ici La video de la première partie du Jour 1,