Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Raid in France : à travers la tempête.

Malgré les fortes intempéries qui ont touché le Languedoc et contraint Pascal Bahuaud et son équipe à suspendre un temps la course, le Raid In France a bel et bien rejoint vendredi la Grande Bleue pour une arrivée sur les plages du Grau Du Roi. En tête depuis le premier jour, les 400 Team Raidlight ont remporté pour la seconde fois la manche française de la Coupe du Monde des Raids Aventure (après l’édition 2010) et validé leur ticket pour les championnats du Monde en novembre prochain en Equateur.

Pourtant, les péripéties n’ont pas manqué de tenir en haleine, supporters et participants. Partis dimanche du Puy en Velay sous une météo clémente, les 30 équipes engagées ont rapidement du composer avec les premiers orages en atteignant l’Ardèche et la première assistance (avec repos) à Sainte Eulalie. Dès lors, la pluie allait garder la tête d’affiche et le passage en Lozère puis du côté du Mont Aigoual se faire sous la pluie, dans le vent et le froid avant que la direction de course n’interrompe la progression du raid mercredi soir, pour mettre les participants en sécurité à la seconde assistance du côté de Camprieu.
Tandis que 400 Team Raidlight et ses poursuivants immédiats rejoignaient ce point, en course, les équipes plus attardées étaient convoyées par l’organisation jusqu’au  gymnase, à une heure où les secours locaux oeuvraient aux 4 coins du département pour venir en aide aux sinistrés. Suspendue 24 heures, la course reprenait dans la nuit de jeudi à vendredi quand un convoyage par bus emmenait les raideurs « séchés » et reposés jusqu’aux portes de la Camargue pour ne rien manquer du final promis. Lancés sur la très symbolique section cheval avec es écarts pour reconstituer le classement général provisoire d’avant l’interruption, les teams profitaient de cette belle visite équestre des anciens marais salins avant un ultime trek sur la plage sauvage de l’Espiguette, ultime section de cette édition mémorable. Derrière les vainqueurs 400 Team Raidlight, l’équipe Lozère Sport Nature Oxsitis ne perdait pas le Nord et conservait sa seconde place même si Benjamin Monier regrettera longtemps cette entame de course manquée pour des soucis d’alimentation dans l’équipe.  Arverne Outdoor grimpe sur la boîte  et Raid 74 Maxirace termine à une épatante 4° place. Suivent les Suédois d’Outnorth et l’équipe Lafuma.

Sébastien Raichon déclarait après l’arrivée : «  On a vécu des moments magnifiques, effrayants parfois… Bravo aussi à mes coéquipiers, nous n’avons jamais flanché et on a pu garder le même rythme rapide du début à la fin. Je sentais au long de ces cinq jours de course que rien ne pouvait nous arriver ». le mot de la fin revenant à la féminine de l’équipe Audrey Ehanno : « Cette victoire est chargée d’émotion, c’est ma première en raid et avec cette équipe. J’ai de la chance de côtoyer des coéquipiers d’exception comme Adrien, qui n’est pas un grand bavard mais trouve toujours les mots justes. Sébastien et Thomas sont dans l’humain et savent transcender dans l’effort. Je garderai longtemps en mémoire l’orage dans les Causses, et le mont Mézenc… en fait, c’est tout le tracé qui a été extraordinaire »
Crédit photos Jean Jacques Raynal
mention obligatoire : © Jean-Jacques Raynal