Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Raidlinks s’impose en Aveyron

Au terme de 30 heures de course non-stop en formule 2+1,  de près de 250km de progression de  Millau à Rodez en passant par le Larzac, la rivière Dourbie et le lac de Parreloup, l’Aventure Aveyronnaise a vu la large victoire du trio masculin des Ardéchois de Raidlinks, devant l’équipe mixte de Quechua et les garçons d’Issy Aventure Lupine.
180 raideurs avaient répondu à l’appel d’Adrien Séguret et son équipe pour venir s’affronter sur ce qui est certainement une des plus belles et des plus relevées manches du Challenge National des Raids.
Rassemblés dès le vendredi, les équipes se voyaient proposer un prologue original pour commencer à échauffer les organismes et glaner quelques bonifications : un boarder-cross en canoé, avec séries de qualification et manche finale remportée de façon prémonitoire par les spécialistes ardéchois des  Raidlinks. Passée cette mise en bouche ludique et joviale, les masques s’affichaient sur les visages de chacun au moment de la remise des cartes et road-book pour un grand moment de remue-méninge, stabylo en main. A l’aube le samedi, c’est une première section en trail de 5km qui va étirer la meute avec déjà des choix à faire : Va-t-on prendre la balise optionnelle ou pas ? Durant 30 heures, les équipes vont ainsi devoir perpétuellement adapter leur itinéraire à ces choix stratégiques qui font la réputation de l’épreuve. L’équation est simple : les premiers arrivés à Rodez ne seront pas forcément les vainqueurs. Il faut par dessus tout  récolter le maximum de balises optionnelles, le tout sans se faire piéger par les portes horaires qui vous empêcheraient de prendre part à la section suivante. Passés ces 5km de trail, le VTT’O suivant va donner de bien belles images à chacun. Dur, physique, technique, …et pour les équipes rompues aux épreuves internationales, comme en prélude aux prochains Championnats du Monde disputés en septembre sur le Raid In France,  un long portage finira la section. Pas le temps de lambiner, les équipiers au repos ont fait en sorte que les transitions se fassent le plus vite possible et la caravane repart pour un trail, puis une section VTT à tarvers le Larzac atteignant les 70km, pour les équipes à la conquête des balises optionnelles et  alors que la nuit menace. La CO suivante va donc se jouer entre ombres et lumières pour certains et dans la nuit noire pour d’autres. Voilà qui corse un peu l’addition. Dans la nuit toujours fraiche dans ces contrées, le trail suivant ramène les raideurs à Millau. Ben alors ? On va pas à Rodez ? Si, si, enfourchez donc votre VTT dans la nuit, vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Quelques tours de manivelle plus loin et alors que le soleil n’est pas encore sur le pont, les équipes doivent laisser un VTT et l’échanger contre une paire de rollers. La section « bike and rollers » aura immanquablement rappelé aux concurrents les exploits de leur enfance (Qui n’a pas fait du patin à roulettes tiré par un vélo dans ses jeunes années), mais aura aussi donné de belles sueurs aux patineurs, surtout dans la seconde partie plus descendante. A peine remis de leurs émotions, les équipages se lancent en canöé sur le lac de Parreloup, balayé par un vent violent qui compliquera bien la chose. Encore un peu de VTT, de trail puis Rodez est en vue. Arrivés très tôt et avec un maximum de bonus, les Raidlinks devancent les mixtes de Quechua, et les « Parisiens » d’Issy Aventure. Quatrièmes, les Chauds Patates sont également les seconds mixtes, et dans un esprit de parité inouï (une équipe de garçons est toujours suivi d’une équipe mixte)  ce sont ainsi les locaux d’Absolu Raid Rodez qui sont les « bronzés » chez les garçons et Agde Raid Aventure chez les mixtes.
Luc Micoud
photographe : Grégory Castex
Résultats complets
http://www.aventure-aveyronnaise.com/download/resultats_par_section_2012.xls