Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Teams Raid 2011 – Quechua à la relance

Joies et déceptions auront émaillé la saison 2010 des « Verts » du Team Quechua. Au rayon des satisfactions, une belle seconde place sur l’étape ARWS du Costa Rica. Mais la proximité avec la finale de ce même championnat ARWS en Espagne n’aura pas permis aux membres d’un des teams les plus emblématiques du paysage français de récupérer suffisamment. Résultat : un abandon inhabituel et une remise en cause indispensable avant d’attaquer 2011 . Thomas Monier, tout nouveau manager du team nous confie les bilans et objectifs des « Quechua ».
 
Pour la partie « Bilan 2010 », le grand moment fut assurément la deuxième place sur l’étape du coupe du monde ARWS du Costa Rica même si la gagne fut longtemps « au bout des doigts ». Les beaux podiums et victoires au niveau national (podium à l’O’Biwak, victoire à l’Aventure aveyronnaise, podium au Mercantour…) ont aussi apporté leur lot de joies.

Par contre LA déception fut incontestablement l’abandon des « Quechs » sur les championnats du monde, ce qui n’était jamais arrivé à l’équipe depuis sa création….Il faut dire qu’une cascade de mésaventures et autres virus rapportés d’Amérique du Sud auront conduit à cette « issue fatale ». D’abord, Sandrine Monier dut déclarer forfait alors qu’elle tient toujours un rôle fondamental dans le fonctionnement et le moral de l’équipe dans les situations difficiles. Victime de la dengue et d’ampoules surinfectées, elle fut rapidement hospitalisée au Costa Rica à l’issue de la course. Finalement remplacée au pied levé en Espagne par Sonia Furtado qui chutera lourdement à vélo, elle aura manqué à l’équipe. Le Canadien Yves Bilodeau quant à lui était revenu du Costa Rica extrêmement fatigué (il y avait contracté un virus dû à des plantes urticantes…). En Espagne, il ne joua pas son habituel rôle de moteur infatigable. Enfin Rudy Gouy (sérieusement déshydraté en Amérique du sud) s’est avéré « à plat » mentalement et n’a pas réussi à être l’orienteur stratégique qui d’habitude fait gagner l’équipe. Seul Laurent Fabre fut très opérationnel, mais malgré sa bonne humeur habituelle, il n’a pas pu maintenir à lui seul l’équipe à flot bien longtemps. Après une cascade de mauvais choix d’orientation, de gros coups de moins-bien et de chutes à VTT, l’aventure « Raid Bimbache » prit alors rapidement fin.

Cette finale des championnats du Monde fut ainsi suivie d’un gros débriefing dans le team. La leçon principale retirée de la séance fut simple. Thomas Monier le concède : « Ce raid était trop proche des mondiaux et a eu des conséquences néfastes sur la performance en Espagne, il nous faut donc prioriser les objectifs en fonction des délais de récupération et se méfier des raids proches de l’Equateur. »

Autre constat : le team a en quelque sorte fait les frais d’un effectif minimum pas forcément à même de gérer le forfait d’une équipière. Le secours de Sonia Furtado avec lequel aucun des équipiers n’avait déjà couru, fut salvateur mais débarquer dans une équipe pour une course comme le Raid Bimbache où une forte cohésion est indispensable n’est pas la meilleure des options. Pour finir, le team Quechua s’est doté d’un manager, Thomas Monier. Il confie « Je suis là pour seconder Rudy Gouy, le « capt’ain », gérer le groupe dans son aspect logistique, matériel et médiatique. »

Mieux organisé, le Team Quechua est d’ores et déjà tourné vers une saison 2011 ambitieuse. Au premier rand de ses ambitions : éprouver cette nouvelle organisation, se repositionner sur l’échiquier mondial et glaner podiums et victoires avec plaisir. Les championnats du monde en Tasmanie devraient être inscrits tout en haut de la feuille de route …« même si nous trouvons que c’est très loin, très cher et pas forcement stratégique de s’y rendre…nous sommes encore dans l’interrogation ! » souligne Thomas Monier. Dès lors, les deux étapes de coupe du monde (L’APEX en Suisse au mois de Juin et le Raid in France fin août) apporteront plus d’éléments pour faire pencher la décision finale. Bien sûr, les raids nationaux ne seront pas oubliés : Raid des Dentelles de Montmirail, Raid du Mercantour, Aventure Aveyronnaise ou encore le Raidspect Nature à Hauteville Lompnes (Ain) dont Rudy Gouy est le parrain, seront au programme.

 
Effectif :

Arrivées
Emilie LECOMTE 31 ans, aura la lourde tâche de seconder Sandrine Monier, un peu trop sollicitée cette dernière saison.
Thomas MONIER 39 ans en tant que coordonateur- manager

Départs :
Florence MARGUET, a préféré se retirer du groupe pour soigner efficacement des pépins physiques récurrents

Maintenus :
Sandrine MONIER 36 ans
Franck GORRY : 39 ans
Yves BILODEAU : 38 ans
Laurent FABRE : 42 ans
Rudy GOUY : 38 ans            
 
Partenaires :
Sponsor :
QUECHUA
Partenaires matériel :
WELEDA
GO2
Kayak-online.fr
Vilvy cycles
Panaracer
Cratoni
Tribord
Ycone
 
Le Challenge National des Raids
L’avis de Thomas Monier

« Le challenge est très intéressant car il a le mérite d’avoir finalisé et mutualisé les idées et les envies des coureurs et des organisateurs. L’offre est alléchante et regroupe de magnifiques raids qui forcément nous attirent. Par contre, notre programme de raid 2011 est déjà assez dense. Et notre expérience passée nous montre que nous ne devons pas trop nous disperser afin de garder de l’énergie pour nos objectifs principaux et c’est parfois ce qui nous fait défaut … Donc non nous ne viserons pas ce challenge. Malgré cela nous serons sur le Raid des Dentelles avec l’intégralité du team (3 équipes) et sur l’Aventure Aveyronnaise que nous avons gagné en 2010 et sur laquelle nous sommes gentiment invités par Adrien Séguret. »
 
Infos : www.teamraidquechua.com

 

Luc Micoud