Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

The Raid World Cup – ERTIPS concrétise dans les Alpes

Souvent placée sur le podium, plus rarement gagnante sur le circuit X-adventure The Raid World Cup, l’équipe ERTIPS a conjuré le mauvais sort ce week-end en remportant l’ultime étape qualificative pour le Raid World Championship 2006 de septembre prochain.

Cette dernière manche disputée entre Les Arcs 1950 et Aix-les-Bains a souri à l’une des équipes les plus réputées du circuit mondial. Présente depuis 2000 sur le circuit X-adventure et placée régulièrement sur les podiums des course longues distance les plus importantes de la planète, ERTIPS avait souvent laissé échappé la victoire finale. Véronique Chastel, Florian Germain, Samuel Hubert et Franck Salgues ont conjuré ce mauvais sort en ce week-end du 14 juillet. Ils auront été involontairement aidés dans leur tâche par plusieurs équipes de pointe qui ont dû continuer à trois athlètes très tôt dans la course, hypothéquant leur chance de contrer le collectif jaune?et jeune. On pense notamment aux ARCS QUECHUA, privée de Florence Marguet, blessée au bras dès la première section, à AIGLE SYBELLES ESF ou encore à SPORT 2000 LAFUMA.

Sur un tracé long de 226 kilomètres emmenant les 36 équipes de la station des Arcs 1950 à Aix-les-Bains via un enchaînement de trail, VTT, canoë et ateliers de cordes, ERTIPS aura su contenir dans le relief du Beaufortain, de la Tarentaise et des Bauges les velléités de WILSA SPORT HELLY HANSEN (FRA) qui effectuera une faute d’orientation à la fin du premier jour les privant définitivement de la victoire en perdant plus de 30 minutes dans l’histoire. Impériale sur tout au long des 7100 mètres de dénivelée positive du parcours qui empruntait notamment le Cormet d’Arêches, le col de la Louze ou celui d’Arbelay, l’équipe ERTIPS aura su asseoir sa suprématie lors de la longue section VTT de 50km à la fin du premier jour de course. Dommage pour les Britanniques de SAAB SALOMON de ne pas avoir pu aligner leur équipe type. Privés au dernier moment d’un de leur meilleurs éléments sur blessure, les Anglais firent appel à l’inexpérimenté Rob Hope, qui fit néanmoins honneur à cette sélection, lui qui courait son premier raid-aventure. De leurs côtés, les Espagnols de SALOMON ESPANA, en terminant 5e de cette étape, se voient récompensés de leurs efforts sous le soleil de plomb français (35°C) par une qualification pour le prochain Raid World Championship, obtenue au dernier moment?