Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Une équipe française sur la Patagonia Expedition Race

Le 10 février prochain, une douzaine d’équipes s’élanceront à l’assaut de la 6e édition de la Patagonia Expedition Race. Une véritable aventure de 600km, sans assistance, au bout du monde, dans les immensités de la Terre de Feu. Parmi les engagés, une équipe française, EASY IMPLANT, qui tentera tout bonnement de conserver son titre, décroché l’an dernier sous la bannière d’AUTHENTIC NUTRITION.

La Patagonia Expedition Race sourit particulièrement aux raiders français. Après les succès d’OUTDOOR LA CLUSAZ en 2005 et 2007, Bruno Rey et ses équipiers d’AUTHENTIC NUTRITION remportaient l’an dernier cette épreuve unique, l’une des dernières de la planète du raid mondial à conserver ce parfum d’aventure extrême, comme l’avait initié, il y a une vingtaine d’années, le Raid Gauloises.

"Ce qui nous motive, c’est de replonger dans l’esprit originel du sport-aventure, avec de l’orientation pure et dure (cartes approximatives et boussole), de l’aventure tous azimuts, de la réelle autonomie, un réel travail d’équipe, de l’endurance extrême, de l’imprévu dans une nature des plus préservées. Rien que de l’authentique, du pur et dur !" explique Bruno Rey, dentiste-aventurier retiré depuis 3 ans sur l’île de Saint Martin et capitaine du team EASY IMPLANT. "Rien à voir avec les formules de course rapides ou « sprint », proches du triathlon, qui désormais sont monnaie courante dans le monde du raid, dans lesquelles la grande majorité des équipes luttent pour une reconnaissance médiatique et des primes…". 

Pour affronter les 600km d’un parcours non-stop qu’il découvrira au dernier moment, Bruno Rey a monté "une équipe de potes, prêts pour la guerre", a priori plus performante, sur le papier, que celle de 2008, où deux novices avaient alors découvert ce format de course.

A ses côtés cette année, Cyril Margaritis, orienteur redoutable lorsque les conditions empirent, Gilles Lelièvre, emblématique kayakiste et raider, et Jari Kirkland, redoutable VTTiste au tempérament de feu. "Humainement, on sait qu’on va vivre un truc énorme, unique, quand on se retrouve tout seul au milieu de nulle part, dans la tempête, dans la tourbe locale" prévoit Bruno Rey. "Ce sera un vrai challenge pour nous, et j’attends avec impatience les sections de kayak de mer, annulées l’an dernier pour cause de trop gros temps. En espérant pouvoir croiser quelques baleines ! ".

A noter que les organisateurs auront cette année le soutien d’un partenaire principal, Wenger, inventeur du célèbre couteau suisse, ce qui devrait permette de peaufiner une organisation et une logistique parfois perfectible…

Infos course : www.patagoniaexpeditionrace.com