Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Vibram-Lafuma s’offre le « Gevau »

Quatrième manche du Challenge National des Raids, le Gevaudathlon a vu Benoît Peyvel et Vincent Faillard (Vibram Lafuma) s’imposer au terme des 2 journées et demi de course (avec le prologue du jeudi soir). L’édition 2013 n’a pas failli à sa réputation, le plateau des concurrents s’est avéré très homogène et le podium ne s’est véritablement dessiné que dans la dernière section de course d’orientation.

Sur le Gevaudathlon, chaque section donne lieu à un classement. Mieux on est classé, plus on marque des points. Ces points sont additionnés en fin de course et définissent le classement final. Pour corser le tout, toutes les sections n’ont pas le même coefficient (de 1 à 3).  Le prologue du jeudi soir avait déjà condamné les espoirs de bien figurer pour certaines équipes ne possédant pas deux orienteurs confirmés. En effet, à l’issue d’un trail court, les deux équipiers devaient se séparer pour s’engager chacun sur un VTT’O différent.

Vendredi, au départ de Marjevols, c’est une première C.O. à fort coefficient qui lançait la troupe dans l’ordre inverse du classement du prologue et avec une minute d’écart entre chaque duo. Une seconde section de VTT’O (coef 3) continuait à faire découvrir Le Malzieu aux raideurs avant un Run and bike suivi d’itinéraire de transition (coef 1). Suivait alors un trail d’une dizaine de kilomètres avant une nouvelle section de VTT, mais en suivi d’itinéraire cette fois-ci et une dernière section en canoé sur la Truyère. Fourbus, les raideurs ne devaient pas s’éparpiller à raconter la journée aux copains, le samedi à venir s’annonçait tout aussi piquant.

gevau2013x-bionic

Un trail balisé puis en orientation en guise de petit déjeuner avalé toujours dans l’ordre inverse du classement (coef 2), puis un VTT road book très boueux réveillaient les organismes avant une CO aérienne très courte mais qui voyait les équipes de tête revenir sur les autres et constituer un gros groupe. Le nouveau run and bike du week-end hissait la troupe jusqu’au départ d’un autre VTT road book au profil plus descendant. C’est alors que s’annonçait la dernière CO au score d’1h15 à coefficient 3 qui faisait littéralement le classement final. ). A ce petit jeu, Benoît Peyvel et Vincent Faillard n’ont pas « crampé » et s’imposent devant les X-Bionic de Clément Valla et Julien Moncomble, même si un premier décompte avait placé les LSN de Benjamin Monier et Olivier Combes sur cette seconde marche. Une bête balise manquée sur un trail tout simple repoussait finalement les « champions de France » 2012 à la 4° place du classement, la 3° revenant aux Absolu Raid Rodez 1 de Lionel Villeneuve et Adrien Séguret.

Chez les mixtes, l’alliance Caméléons/Raid Nature 46 d’Eric Maire et Christine Cornez imposent leur loi en terminant même à la 14° place du scratch. « JV pour le meilleur » (José et Vanessa Iniguez) et Soul of tribe (Gauthier Bancarel et Caille Defert) terminent deuxièmes et troisièmes et roue dans roue au classement général.   Carine Esbri et Stéphanie Esquis (XTTR) remportent la catégorie XX (filles) devant X-Bionic (Noémie Grandjean et Elodie Regazzoni)  et Raidlinks (Caroline Bardy et Valérie Octobre). Tout ce petit monde a ensuite bien pris garde de ne pas louper la fameuse soirée de clôture, pour la proclamation des résultats officiels issus des longs calculs et pendant laquelle les 10 premières équipes ont, parait-il, été conviées à une ultime section très « nature » sur le podium de la salle des fêtes de Marjevols. Mais malgré nos recherches, nous n’avons pas réussi à remettre la main sur les photos de cette soirée. Diable !

Luc Micoud