Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Victoire mixte au scratch du Raid Mercantour…

Le team Lafuma Vibram a conservé son titre sur le Raid du Mercantour, cuvée 2013. Et c’est finalement l’équipage mixte Elisabeth Revol-Vincent Faillard qui a damé le pion aux duos masculins grâce à une superbe première étape sur la difficile première journée. Ils devancent l’autre duo Lafuma de Baptiste Turrel et J.B. Bourrin et les Chauds Patates de Gaëtan Janssens et Benoît Pavée.

depart

La première journée s’annonçait longue pour cette 6° manche du Challenge National des Raids. Si le départ était prévu à 10h de la petite station de Casterino, le retour était fixé à 20h00 heure limite, et l’organisateur Richard Colson prévoyait que seule une petite dizaine d’équipes viendrait à bout du menu du jour. La première C.O. en ordre libre dispersait la troupe sur les abords de la rivière et dans les pâturages environnants avant de mener les raideurs en VTT sur un splendide sentier mono-trace surplombant le vallon de Casterino. Redescendus à 1200m d’altitude, les duos devaient alors remonter à 2000m pour le départ de la CO montagne par une longue piste, que certains trouvèrent interminable et souvent encore jonchée de congères. Cette seconde section VTT ainsi que la C.O. montagne disputée parfois les pieds dans la neige entre 2000 et 2300m créaient de gros écarts, plus par le niveau physique des équipes que par la difficulté d’orientation, même si quelques CP placés en bordure de clairière donnèrent du tournis aux équipes oeuvrant dans les sous-bois. Les deux duos Lafuma Vibram semaient déjà la troupe.

Revol-Faillard

Derrière, Les Chauds Patates, Absolu Raid, Issy Aventure et les Raidlinks se battaient pour les accessits. La seconde section VTT se résumait à une descente infernale vers Casterino, via un nouveau monotrace à faire pâlir d’envie les enduristes. L’encas « accrobranches » passé, les moins attentifs s’attendaient à finir plus tranquillement la journée avec les deux sections C.O. et VTT’O programmées au départ du hameau, entrecoupées d’un atelier biathlon, mais la CO montagne sur support IGN s’avérait diablement physique et presque aussi longue que la première. Les boys de Lafuma (Turrel-Bourrin) jardinaient sur le poste 225, placé au dessus d’une barre rocheuse qu’ils ne voulurent pas contourner, tandis que nombre d’équipes appréciaient l’aide de l’altimètre pour décrocher les précieux CP. Le support IGN manquant, comme souvent, de précision. Premiers au soir de la première étape, ils étaient alors relégués à la 5° place, et affublés  d’une pénalité de 35 minutes pour poste manquant. Il n’en fallait pas plus au duo mixte Revol-Faillard, amoureux de tout ce qui grimpe haut et vite, pour s’envoler au classement général et prendre 28 minutes d’avance sur leurs dauphins du jour : les Chauds Patates de Janssens et Pavée. Absolu Raid et Raidlinks franchissaient la ligne dans la même minute que Lafuma Vibram, la bataille allait donc faire rage dimanche pour le podium. L’étape du dimanche était également ouverte aux solos, puisque organisée sur des sections entièrement balisées. Pas forcément du goût des inconditionnels de la boussole, ce « duathlon-vert » s’annonçait tout de même assez épicé, puisque affichant 2000m de D+ cumulés sur les deux sections du jour : VTT et trail.

DSC00475

La première section VTT recueillait finalement tous les suffrages, tant le parcours était somptueux, la section trail offrait aux grimpeurs une nouvelle chance de prendre le large et la journée permettait finalement aux garçons de Lafuma de remonter à la seconde place du général, en remportant l’étape, tandis que les grands vainqueurs du week-end : Vincent Faillard et Elisabeth Revol terminaient en tête du groupe de chasse, devant Absolu Raid et les Chauds Patates (quasiment dans la même minute), ces derniers réussissant à conserver un pied sur le podium. Du côté des mixtes, le duo Baverel-Grosse (400 team) finissaient bien loin des vainqueurs de la catégorie (et du scratch) mais également largement devant les troisièmes Issy Aventure (Hentgen-Perez). Seul duo féminin, Karine Padel et Maryline Rochette (Endorphinmag) finissaient l’épreuve avec le sourire, tout comme les 40 équipages engagés sur cette édition 2013 du Raid du Mercantour.

Luc Micoud

Crédit photos : organisation et L.Micoud