Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Wulong Quest – Victoire française…

L’équipe Toread Team de Jacky Boisset et Myriam Guillot a remporté hier l’édition 2010 de la Wulong Quest, une course par étapes disputée en Chine. Les deux athlètes français nous racontent leurs dernières heures de course…

" Après notre performance des 1er jours, nous nous devions de ne pas craquer face aux autres équipes qui nous attendaient au tournant. Cependant Marcel avait énormément donné en ce début et son organisme n’était pas au top de la forme. Donc la stratégie pour ce 3ème jour est de rester au maximum au contact et de perdre le moins de temps possible. Cette journée commence par une section en kayak suivi d’une natation, enchaîné par un long trail. Etrangement nous sommes en tête avec l’équipe de Richard Ussher (Thule adventure) qui eux sont bien motivés à finir devant nous. Pendant la natation Jacky perd le GPS qui doit nous servir en fin de journée pour la dernière section de kayak.

Suite maintenant à une longue section de vélo avec une grande montée sur la route avec là encore des attaques de la part de nos adversaires. Cependant on savait qu’il fallait basculer en 1er au col car après c’était parti pour une longue descente technique en single track. Chose faite, on arrive du coup à la transition suivante avec 2min30 d’avance sur Thule. On enchaîne de suite sur un rappel de 160m en une fois pour rejoindre un canyon où là, on y restera durant 100min ! Des sauts, des rappels, des toboggans et encore des sauts puis surprise on se fait dépasser par l’équipe des Espagnols Buff Coolmax qui volaient sur des cailloux glissants. Ca semblait interminable mais le pire restait à venir. Le canyon commençait à s’éclaircir quand soudain on voit au loin nos rafts pour nous permettre de traverser le lac. Mais ils avaient oublié de nous prévenir qu’il y avait une nouvelle épreuve : celle de perdre ses shoes dans la boue et de devoir ramper dans celle-ci !

C’est parti pour le raft, on a en point de mire les Espagnols et on sait qu’il y a du monde pas loin derrière nous. Au bout d’une demie heure on rattrape les Espagnols, mais au même moment on se fait à nouveau passer par l’équipe de Thule qui creuse très vite un gros écart.
C’est reparti pour un long trail avec dès le début 500m de dénivelé +. Là, surprise, c’est à notre tour de revenir sur eux comme des flèches. Mais on en oublie Marcel, qui ne va pas très bien, donc on lui propose de se requinquer 10-15 min derrière eux pour après jouer l’intox. Notre équipe étant composée de 2 Néo Zed, on communique en anglais mais Marcel sachant parler français quand on ne veut pas qu’une autre équipe comprenne on parle en français puis Marcel traduit à Jacob en Allemand car tous deux parlent l’allemand également.

Donc au bout de 15 min, on retourne à la guerre, et pour réellement jouer l’intox, je dois me débrouiller seule pour faire croire aux autres que je suis en forme et que les garçons n’ont pas besoin de m’aider. Ca fonctionne, ils essaient de s’accrocher 5 min, puis ils explosent littéralement; du coup on arrive avec à nouveau deux minutes d’avance sur eux. Mais la journée est loin d’être finie !

Dernière journée de course sous le signe de la précaution …

Nous sommes actuellement 1er avec respectivement 22 et 30 min d’avance sur nos plus proches poursuivants, donc pour nous le but est de rester au contact toute la journée et de ne pas casser de VTT dans la descente.
Le départ est donné dans la ville de Wulong et nous nous entendons avec les autres équipes pour ne pas partir trop vite, mais les Chinois s’envolent littéralement devant nous et on les laisse filer. Après 2 km de course à pied au milieu dans un public en folie, nous embarquons dans nos kayaks et passons tout de suite en tête (c’était pas trop notre stratégie, mais bon on va ne pas ralentir pour se faire des politesses !).
La rivière est vraiment grosse, il y a un courant vraiment fort et 40 min plus tard nous débarquons avec Thule. C’est notre section préférée qui arrive : 5 km et 900 m de dénivelé positif, malheureusement pour moi, j’ai mal digéré un met chinois et c’est avec l’estomac bien mal en point que je (jacky) m’accroche derrière mes coéquipiers, on passe à nouveau nos adversaires et arrivés à la fin de cette section on enchaîne pour 13 km de bike and run (2 vtt pour 4) avec encore de la montée ! Petit à petit mon estomac se vide et les sensations reviennent.
Enfin le Rest station pour 15 minutes de repos bien mérité, et toujours 1 et 2 minutes d’écart avec nos poursuivants, ils ne lâchent vraiment jamais.

Voilà, nous y sommes, dernière section de la course :38 km de VTT et sur cette section nous sommes conscients que nous pouvons encore perdre la course si l’un de nous casse son VTT ! On descend très prudent, on donne tout ce que l’on a dans le ventre dans les montées et à la moitié du parcours nos adversaires nous rejoignent, nous restons avec eux une bonne partie de la course, mais dans les parties techniques ils lâchent vraiment les freins et nous les laissons partir (à noter qu’il a plu toute la journée, ce qui entraîne boue dans les chemins et route ultra glissante).
Nous arrivons donc deuxième de la journée mais bon vainqueur de la course, vous imaginez bien notre joie, et c’est avec joie que nous nous prêtons au jeu des multiples interviews.

Petite anecdote : durant la journée, je confie à mes équipiers que si on gagne encore aujourd’hui je prend une douche avec la bouteille de champagne de l’arrivée. Tous les autres jours j’étais en charge de déboucher le champagne et je me suis bien amusé chaque jour à arroser nos adversaires sur les marches du podium ! Vous avez donc compris que cette dernière bouteille (ouverte par nos adversaires) a quand même bien fini sur ma tête, mais je me suis prêté au jeu avec plaisir !

A suivre notre deuxième course à 500 km d’ici, au sud de Chongqing.

Jacob Roberts ne sera pas de la partie car il est rentré retrouver sa femme et sa petite fille en Nouvelle Zélande. Nathan Fa’ave (Néo Zélandais lui aussi) sera son remplaçant, il était dans l’équipe de Thule pour cette course et nous rejoint pour la seconde, bonne recrue ! Le mercato s’est bien passé pour nous !"