Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

1er édition du Munster’Trail, le bon choix des organisateurs !

Munster'trail 2017 - Nicolas fried-18

Savoir renoncer, savoir faire un choix qui va forcément décevoir, mais faire le bon choix que l’on soit organisateur ou coureur, en haute-montagne, comme en moyenne montagne, c’est ce que l’équipe d’organisation du Munster’Trail a fait lors de la première édition.

L’information est tombée samedi soir sur les réseaux sociaux. Après avoir longuement réfléchi et échangé avec le Peloton de Gendarmerie de Montagne, l’organisation du Munster’Trail a décidé de réduire la distance du parcours de 30 km à 18 km.
La cause : un bulletin météo annonçant de fortes pluies et surtout des rafales de vent de 120km/h sur les hauteurs.
Pour la sécurité de tous, l’ensemble des 730 coureurs de cette première édition du Munster’Trail se sont élancés sur le parcours du 18 km.

Emmanuel Allenbach face à l’adversité

Un regroupement qui allait également densifier la course et offrir un beau plateau de coureur pour cette course de fin de saison sur un format type de course en montagne.
Si Emmanuel Allenbach, faisait la figure de favoris, il avait à se méfier des autres prétendants comme le jeune Maxime Rauner, Alexandre Mayer, Alexandre Daum ou encore Sangé Sherpa venu de la Franche-Comté voisine.

Munster'trail 2017 - Nicolas fried-12« J’ai eu un petit un coup de stress samedi soir », » confie le favoris du jour, « lorsqu’on nous annonce que les coureurs du 30 km allaient rejoindre celui du 18 km pour cause de rafales sur les hauteurs. Puis par la météo capricieuse et un sol détrempé qui allait rendre la descente difficile pour le non spécialiste que je suis ». Pourtant le jeune vétéran, qui remporte cette année une nouvelle fois le Trophée des Vosges, va confirmer sa maîtrise sur la distance que ce soit en montée, comme en descente.

Parti dans le top 5, il suit d’abord le rythme imprimé par Maxime Rauner. A 2 km du Glasborn (proche du sommet), il prend enfin les devants pour essayer de creuser l’écart avant la descente. « Mes poursuivants sont tenaces », poursuit le futur vainqueur « et je passe le sommet sous les rafales de vent avec très peu d’avance (environ 25 sec sur Maxime et moins d’une minute sur les autres concurrents). Après un passage extrêmement technique au sommet où j’ai l’impression de ne plus avancer, Maxime se rapproche et prend tous les risques. Il glisse, tombe se relève et se rapproche encore, sans doute un peu sonné. Je reprends de l’avance pour terminer la course sur un magnifique single nous menant à Munster. La victoire est au bout ! »

Au terme de cet aller-retour entre Munster et le Glasborn, sur des sentiers inexplorés par une course, Emmanuel Allenbach s’impose donc devant Maxime Rauner et Jérôme Vanderschaeghe.
A. Daum et A. Mayer, termine respectivement 7ème et 8ème, Sangé Sherpa 15ème, après sa diagonale des fous.

Munster'trail 2017 - Nicolas fried-02Chez les féminines aussi le changement de format pouvait révéler des surprises auprès des favoris, comme Carole Millet, habituée des formats plus long. Au final la victoire revient à l’allemande Simone Schwarz, devant Carole Millet et local de la vallée Sandrine Jamot.

Une saison pleine pour Emmanuel Allenbach, qui cette année était axée sur le challenge national de montagne où il termine 8ème individuel malgré des France mal négociés où il décroche toute de même le titre de champion de France master. Mais il retiendra surtout sa 3ème place par équipe sur le challenge avec ses amis de Saverne, dont fait partie le second du jour, Maxime Rauner.

Texte et photos : Nicolas Fried – www.alsace-en-courant.com

Résultats Munster’Trail 2017