Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

20ème édition de l’Ardéchois, la dernière de Loulou Chantre

20ème édition du Trail de l'ardechois

Les 2 et 3 mai 2014 aura lieu le Trail de l’Ardéchois, au programme un 98, 57, 36, 20 km et un 10 km féminin.
Cette 20ème édition sera la dernière pilotée par Loulou Chantre, 71 ans, organisateur bénévole de l’Ardéchois depuis sa création.

Le Trail de l’Ardéchois en 20 photos(ces dernières années)

Louis Chantre ou Loulou Chantre le créateur du Trail de L'ardéchois

Loulou Chantre

Loulou Chantre a la passion du trail ancrée dans ses gènes. En tant qu’organisateur il est aux antipodes de l’esprit business. Unanimement apprécié pour sa générosité, son humilité et gentillesse, il a toujours été guidé par sa volonté d’apporter le maximum de bonheur et de plaisir aux concurrents. Il a réussi à fidéliser 2000 concurrents venus de toutes les régions et de pays étrangers. Loulou Chantre a décidé de mettre un terme à sa fonction d’organisateur après 20 ans de bons et loyaux services, suite à des soucis familiaux avec un grave accident de la route de sa femme en 2013 et un problème de santé personnel suivi d’une intervention chirurgicale récente.

L’idée de l’Ardéchois lui est venue en 1994, après une course sur une commune voisine. Au souhait du maire de Désaignes d’organiser un trail, s’ajoutaient la beauté de ce village médiéval du 12ème siècle, l’authenticité des hameaux escarpés en moyenne montagne et un pays aux trois visages avec vallée, plateau et montagne. Autres atouts, un magnifique terrain pour courir et un fort potentiel de tracés variés et une sortie d’autoroute proche.
Née en 1995, la Voie Romaine, première appellation du trail l’Ardéchois prend son nom définitif en 1997. Au fil des ans d’autres distances sont rajoutées.
Désaignes est devenu le temps d’un week-end la capitale du trail et l’Ardéchois une classique sportive et festive incontournable.

Depuis la naissance de l’Ardéchois le trail a beaucoup changé. « Avec l’arrivée des teams il s’est professionnalisé, constate Loulou Chantre. Le niveau a augmenté et sur les courses les plus convoitées la victoire ne peut plus échapper aux représentants des marques. Cette évolution a permis de découvrir des athlètes hors norme avec des défis inimaginables. Il me parait important de conserver la convivialité et solidarité dans les pelotons et de bien maîtriser l’aspect commercial lié au gros succès du trail. Le traileur doit rester au centre de toutes les préoccupations et le décideur majeur de l’évolution de son sport. »

Impossible pour Loulou Chantre de citer tous les traileurs qui sont entrés dans l’histoire de l’Ardéchois. « Chaque participant de chaque édition y a sa place. En voici, avec la date, quelques-uns parmi d’autres. Dominique Nugre, vainqueur 2002-2003, il a conjugué le sport et la fête, slogan de L’Ardéchois. Samuel Bonaudo, 2005, avec sa bonne humeur communicative, vainqueur du 34 km le matin, il a récidivé sur le 10 km l’après-midi. Dawa Sherpa, 2006, l’ambassadeur, l’homme emblématique du trail, qui a su préserver son état d’esprit malgré sa notoriété dans la discipline. Fiona Porte, 2011, très décontractée pour sa première apparition sur un trail longue distance, elle a amélioré de 30mn5 s le record détenu par Karine Henry, grande dame du trail. Andy Symonds, premier en 2012, le flegme british a déchiré les brumes ardéchoises dans des conditions dantesques, les trombes d’eau de la nuit avaient gonflé les cours d’eau, au passage emblématique des vestiges de Rochebonne, la cascade était devenue un torrent en furie. Andy s’est envolé comme un oiseau pour franchir cet obstacle. »

Trail de l'Ardechois, passage au châteauAndy Symonds, team Salomon, se souvient lui aussi de sa rencontre avec Loulou Chantre « La qualité de son accueil et sa gentillesse m’ont impressionné. Avec son équipe ils ont parfaitement géré la course, ce qui n’était pas évident avec une pluie permanente et impressionnante. Le parcours était superbe, un bon mélange de terrains qui m’ont fait découvrir ce joli coin. C’est avec regret que j’ai déclaré forfait cette année suite à une douleur persistante à la cuisse. Je souhaite tout le mieux à Loulou, à l’organisation et aux coureurs. »

Loulou Chantre n’est pas inquiet pour l’avenir de l’Ardéchois. « Dans les jours à venir, un vent d’optimisme soufflera sur ce trail. Faute d’avoir trouvé un successeur local, je suis sur le point de finaliser une reprise de cette manifestation par une société prestataire de service pour assurer la production et la coordination de l’épreuve avec l’association de Désaignes. Au moment de me retirer je tiens à remercier du fond du cœur les bénévoles du comité des fêtes de Désaignes pour leur dévouement et leur compétence pour assurer le bon déroulement de ce trail et pour tous nos moments de convivialité et de partage durant ces 20 années. »

Après une période de convalescence suite à son opération, Loulou Chantre a retrouvé avec beaucoup de plaisir ses sentiers ardéchois et va participer cet été à quelques trail de moyenne distance. Il prévoit également de repartir à l’aventure en camping-car avec son épouse afin de découvrir de nouveaux horizons. L’hiver il compte aussi disputer des compétitions de boule lyonnaise. Dans l’immédiat il a une seule priorité : tout donner afin que la vingtième édition du trail l’Ardéchois soit, comme les précédentes, une totale réussite.

Robert Goin – © photos Fred Bousseau

20ème édition du Trail de l'ardéchois