Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

2e Ultra Montée du Salève : Bizet dans un mouchoir, Borcard seule au monde

De toute évidence, ce second opus de l’Ultra-Montée du Salève, disputé dans le Genevois haut-savoyard, fécondera une nouvelle page dans la légende de la course nature.?Authentique gageure consistant à multiplier les grimpées le plus vélocement possible sur 6 heures ininterrompues, via 3,289km pour 663m de dénivelée, l’épopée n’aura cessé d’être indécise jusqu’à son postlude.?Geste héroïque, défaillances erratiques ou fatales, hurlements de bonheur ou gémissements, les rebondissements auront pullulé mais sans jamais s’extirper de l’atmosphère oh combien magnanime qui sied si bien aux trailers. Comblant ainsi de joie la foultitude massée à 1097m d’altitude devant la gare supérieure du téléphérique du Salève, où à la furie se substituait la rémittence pour les 111 avaleurs de cîme qui avaient osé braver la pente de catastrophe ascensionnant le donjon genevois.
?A l’image des Ligériens Julien Rancon et Emmanuel Meyssat, c’est un pur montagnard, Ivan Bizet en l’occurrence, qui se sera immiscé avec succès dans le landerneau du trail.?Considéré comme l’un des meilleurs hexagonaux dans sa discipline (12e aux France 2010), l’Auvergnat aura décroché la timbale en 4h41’58’’ après huit montées parcourues. Né le 29 juillet 1980, de belle corpulence (1m80 pour 60kg), ce pensionnaire de l’EA Moulins-Yzeure-Avermes n’aura été observé qu’à une seule occasion sur trail longue distance : la 6000D 2008, où il avait dû abdiquer après s’être égaré peu avant le glacier alors qu’il occupait… la proue.?En substance, sa stratégie aura payé.?
Parti "au taquet" avec le Faucignerand Olivier Morin, 33 ans, et le Cantalien Christian Malbo, 47 ans, il s’adjugeait la 1ère place au terme de la 4e grimpée.?Sa percée était suffisamment conséquente pour contenir un tant soit peu, à compter de la 5e ascension, la résurrection de l’ultra-trailer valaisan Matthieu Girard (5 UTMB dont un 7e rang en 2008), 38 ans, parti prudemment mais concluant à la vitesse de la lumière.?
Dans un ébouriffant épilogue digne des meilleurs scénarios hitchcockiens, Bizet, totalement épuisé, n’en préservait pas moins son avance sur l’Helvète pour… 20 infinitésimales secondes.? Quant à Morin, en perdition sur les 5e et 6e, perclus de crampes qu’il était, il sortait opportunément la tête de l’eau pour assurer le podium, à 4’ des deux fuyards. Finalement, c’est une tétrade qui aura réussi la prouesse de gravir la rampe à huit reprises, englobant encore Romain Buschino, revenu du diable vauvert pour terminer 4e à 6’ de Morin. Agé de 30 ans, ce triathlète, nouvellement à l’Athlé Saint-Julien 74 (ASJ 74), souffre incontestablement d’un déficit de notoriété nonobstant sa 21e position aux Templiers 2009.?
Aux antipodes de leurs alter ego masculins, il n’y eut pas la moindre once de suspense chez la gent féminine où trois d’entre-elles eurent l’énergie nécessaire pour partir sept fois à l’assaut de l’épouvantable rempart. C’est la Suissesse du pays de la Gruyère, Colette Borcard, 46 ans, qui surclassa ses émules pour une seconde victoire d’affilée (14e au scratch), la Néerlandaise Stijntje Reulen Langel, 43 ans, et la Cluse Christiane Lacombe, 51 ans, toutes deux à l’ASJ 74, se classant respectivement seconde à 27’ et 3e à 37’. ?Et là encore, c’est une montagnarde qui dame le pion aux traileuses, la Fribourgeoise du Club Sportif de Neirivue étant une grande spécialiste des montées sèches, du kilomètre vertical en particulier (2e à Fully 2010), même si elle remporta l’UTMB 2004.?
François Vanlaton