Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Fabien Chartoire : « j’ai passé un cap »

Fabien Chartoire

A la veille de l’Eco Trail de Paris, rencontre avec ce coureur discret, Auvergnant d’origine qui fera le déplacement pour Paris pour la première fois et ne nous cache pas sa préparation et ses ambitions.
Vainqueur à Gruissan en 2012 et 3ème de la Saintélyon la même année après un passage à vide en milieu de saison, il a fait une saison 2013 plus complète avec trois 3ème place (Gruissan, Gendarmes et Voleurs et 6000 D) ce qui lui attribuait la seconde place du TTN 2013 derrière Sylvain Court pour finir avec une belle 7ème place aux Championnats de France.

Peux tu te présenter en quelques mots ?
Fabien Chartoire - Running shopJ’ai 38 ans, je suis enseignant dans un collège (Cunlhat – prof de maths) au cœur des montagnes du massif central dont je suis originaire.
Je suis « un pur produit » de l’athlétisme*, j’ai commencé à l’âge de 12 ans (UNSS) en pratiquant toujours le cross, la route et la piste.
Je pratique aussi le ski de fond l’hiver et le vélo…..mais uniquement quand il fait beau.

Comment as tu préparé ce premier (gros) objectif de ta saison ?
C’est vrai que le profil de l’Ecotrail convient à mes qualités, c’est un parcours roulant sur lequel je suis en mesure d’exploiter mes capacités de vitesse.
Je sens que j’ai passé un cap, je suis plus à l’aise dans le dénivelé positif et dans les descentes à force de travailler ces points spécifiques, c’est pas naturel pour moi, je dois bosser pour progresser.
J’essaierai de profiter de ma vitesse de base pour la seconde partie de course et paradoxalement je n’ai pas négligé le dénivelé dans ma préparation pour cette course.
Si je suis aussi plus à l’aise sur les distances plus longues, je l’explique juste par le travail à l’entraînement ; je me suis entraîné dur, sans doute autant que pour les France 2013 à Gap, « je me suis  fait mal à la gueule », je me sens bien, et j’aimerai pouvoir accrocher un podium.

C’est pas toujours facile de partir seul à l’entraînement, je partage souvent des sorties avec Patrick Bringer qui me conseille et c’est une motivation réciproque.
On partage ces moments, on échange, je fais mes plans d’entraînement seul mais il me donne quelques tuyaux.

Malgré ton palmarès tu ne fais pas parti d’un team ?
Non, j’ai été contacté à plusieurs reprises mais j’ai souhaité rester fidèle au magasin (Running Shop) qui m’équipe et me fait confiance depuis quelques années.
Je préfère rester autonome, j’avais peur de trop en faire en intégrant un Team et j’avais pas envie de me mettre de pression.
Je n’ai rien contre, c’est une position personnelle, la présence des teams fait partie de l’évolution du trail comme l’arrivée des primes, mais je ne cherche pas cela.
Il faut juste que les règles soient les mêmes pour tout le monde, que l’on soit dans un team ou non et pour l’ensemble du peloton, et que les règlements soient parfois plus clairs.

Quels sera ton programme 2014 ?
J’ai commencé ma saison à Gruissan en février (2nd derrière Patrick Bringer), l’Ecotrail est mon second objectif de la saison, je serai présent à la 6000 D, aux France de Trail à Buis Les Baronnies et peut-être à la Saintélyon.
Mais j’irai aussi sur des courses locales, sans doute le 45km de l’UTPMA, à la fois parce que c’est proche de la maison mais aussi pour faire plaisir et soutenir les organisateurs de ma région.

* Fabien a réalisé 14min35s sur 5 000 m, 30min22s sur 10km (2002) et 1h07min44s sur semi marathon.

Par Fred Bousseau – © Fred Bousseau

Fabien Chartoire - 6000D 2013