Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

3 questions à Stéphane Ricard.

Stéphane Ricard - Champion du Monde de course en raquettes à neige

Depuis 3 ans Stéphane Ricard (Adidas) a gravi les marches du podium une à une, 3ème en 2012, il avait pris une belle seconde place en 2013 en Italie derrière le grand spécialiste, Alex Baldaccini.
Il s’offre en ce début d’année un titre de Champion du Monde de course en raquettes à neige, c’était le wee-end dernier en Suède, en s’imposant devant un Italien (Felippe Barizza) et un Espagnol (Just Sociates).
Une discipline confidentielle mais très populaire et très convoitée dans les pays nordiques et en Italie, qui nécessite des qualités et une préparation spécifique.

Comment analyses tu ce succès et comment s’est passée ta course ?
Stéphane Ricard - Champion du Monde 2014 de course en raquettes à neige en SuèdeLa course en raquette est devenue chaque année une discipline prépondérante dans ma préparation pour la saison estivale de trail. Cette année, je me suis davantage investi en effectuant une impasse sur la saison de cross. Mais je pense qu’il faut faire des choix car les courses sont nombreuses. J’ai une foulée qui s’adapte bien à ce sport et j’aime la neige puisque j’habite aussi une région de montagne!!
Ma vitesse sur le plat me sert également surtout en fin de course lorsqu’il faut relancer après des passages trappeurs*.
Concernant la course, j’ai pris la tête à deux kilomètres de l’arrivée sur une portion plate justement. Auparavant, j’ai essayé de suivre le rythme mené par l’Italien et le Suédois.
Au point culminant de la course, je suis parvenu à recoller au duo avant d’attaquer dans la descente en fin de course.

Cette victoire est-elle une consécration ?
Même si la course en raquette reste un sport mineur et confidentiel, je suis content de cette course et ce titre. C’est une petite discipline mais un sport tellement beau qui se court dans des paysages à couper le souffle. Grâce à la raquette, j’ai pu découvrir des pays comme le Canada ou la Suède justement.
Je me suis prouvé qu’en se concentrant sur un objectif, il était possible d’être performant. Et j’aimerai adopter la même attitude en trail.

Quelle sera la suite de ta saison ?
Si je peux bien me préparer avec des sorties plus longues et davantage de dénivelé, j’aimerai être au départ du Trail du Ventoux, où le plateau s’annonce de qualité pour un des premiers grands rendez-vous de l’année.
Le championnat de France de course en montagne reste un objectif majeur tout comme celui de trail, prévu à Buis les Baronnies. Entre les deux évènements, je prendrai part soit au Trail de Faverges, soit au marathon du Mont-Blanc à Chamonix.

*Passage trappeurs : passage qui se font en zones naturelles et non damées et qui rendent la progression plus difficiles physiquement et techniquement.

Par Fred Bousseau