Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Sylvain Court : « la page est tournée »

Sylvain Court - team Adidas

Vainqueur de l’Ecotrail de Paris, du Gruissan Phoebus Trail et des Gendarmes et des Voleurs en 2013, il a aussi remporté le classement général du TTN long.
Auteur d’une saison remarquable avec une 4ème place aux Championnats de France suivi du même classement aux Templiers, il n’avait pas été retenu en équipe de France pour les mondiaux 2013 qui faisait aussi partie de ses objectifs.
A l’aise sur tous les terrains, il est une des valeurs sûres du trail running Français et pourrait encore progresser dans un milieu qu’il apprécie particulièrement, la montagne.
Explications dans cet entretien qu’il nous a accordé.

Quel regard portes tu sur ta saison 2013 ?
J’étais déçu de ne pas avoir été retenu pour les Championnats du Monde 2013 aux Pays de Galles, d’autant que j’étais vraiment en forme à cette époque….mais qui ne l’aurait pas été !
Je rêve de pouvoir porter un jour le maillot de l’équipe de France et de le défendre sur une épreuve officielle.
Maintenant c’est du passé, j’ai exprimé cette déception, la page est tournée.
Je me suis ensuite relancé sur d’autres objectifs de seconde partie de saison 2013 avec les Championnats de France et Les Templiers.
Globalement je suis très satisfait de ma saison passée, même si je fais 2 médailles en chocolat, j’ai gardé l’envie et un bon niveau physique pour lutter avec les meilleurs et mener une saison complète de février à octobre.

Comment abordes tu cet Ecotrail et la saison 2014 ?
Sylvain Court - ecotrail de Paris 2013J’ai commencé la saison à Gruissan ou j’ai chuté (hématome aux côtes), mais sans trop de conséquences pour la suite de la saison….ouf !
J’ai fais beaucoup de ski de fond cet hiver ce qui a retardé ma préparation spécifique en course à pied, j’ai repris en ayant des douleurs aux adducteurs et peut-être remis un dossard trop tôt.
C’était sans doute un mal pour un bien.
Je serai à mon pic de forme un peu plus tard cette année, ce qui me permettra de garder aussi de la fraîcheur pour le second semestre.
Je souhaite découvrir les distances au delà de 100km, encore inconnues pour moi, mes principaux objectifs seront la MaXi Race fin mai, le Lavaredo en Italie en juillet et la CCC fin août.
Pour l’Ecotrail, je ne suis pas encore à 100%, je l’aborde sans trop de pression, je connais bien le parcours, je suis serein.
Ce sera une belle course avec de nombreux favoris et toujours des surprises venant de l’étranger, ou des coureurs de 100km ou du marathon qui peuvent peser sur le début de course par leur vitesse.

Quel sera l’avenir de Sylvain Court ?
De nouveaux horizons…..
Ce sera sans doute ma dernière course sur un profil roulant, je vais me tourner vers la montagne pour mes objectifs estivaux.
La MaXi Race, je l’avais programmé dès 2013, maintenant que c’est sélectif pour les Mondiaux 2015, ça devient mon gros objectif de l’année, je donnerai le meilleur de moi même pour tenter de décrocher mon sésame.
J’envisage aussi une mutation professionnelle vers les montagnes (Auvergne ou Alpes – Sylvain est militaire et habite actuellement à côté de Bordeaux), un changement de vie qui va aussi modifier et booster positivement ma préparation.

Par Fred Bousseau – © Fred Bousseau / Hervé Legac

Sylvain Court, vers de nouveaux horizons

De nouveaux horizons pour Sylvain Court.