Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

36ème Montée du Grand-Ballon

montee du grand ballon 2016

« Quand on est compétiteur, ce sont des courses de ce niveau qui permettent de nous tirer vers le haut. Des courses sans répit, où il ne faut rien lâcher du départ à l’arrivée pour faire sa place et atteindre l’objectif que l’on s’est fixé », Julien Rancon 4ème.
LIRE LA PREVIEW ICI

Victoire de Record pour Christel Dewalle

A 3 semaines des championnats d’Europe en Italie, cette 36ème montée du Grand-Ballon, manche de la coupe du Monde

Anais Sabrie - Grand Ballon 2016

Anaïs Abrié

WMRA a fait office de dernière répétition pour l’équipe de France. Du moins chez les féminines. Emmenées par Christel Dewalle, elles étaient presque au complet ce dimanche en Alsace. La championne de France en titre s’impose sur un parcours de 9 km pour 900 m de dénivelé et s’adjuge le record en 49’32’’.
Sa coéquipière Céline Jeannier prend la 3ème place, derrière l’allemande Mélanie Noll.
Anaïs Sabrié termine 5ème féminine et 1ère espoir.

Sur la course masculine de 13 km pour 1200m de dénivelé entre Willer-sur-Thur et le sommet Vosgien culminant à 1 424m, l’érythréen Petro Mamu, n’aura laissé que peu d’espoir aux autres concurrents remportant ainsi une 3ème fois, sous l’heure encore (59’03 »), cette montée sèche sans toutefois réussir à battre son record établi en 2014 (57’36’’). Derrière, c’est ainsi une seconde course entre les meilleurs européens pour la 2ème place et les places d’honneur, qui se déroule. A Goldbach, après 5km de course, le coureur africain comptera déjà 30 s d’avance sur ses poursuivants emmenés dans les escaliers par l’écossais Andrew Douglas, suivi de Julien Rancon, du tchèque Jan Janu et des suisses Daniel Lustenberger et Alex Jodidio. Ces derniers seront les premiers à lâcher. Devant, après les chemins et sentiers sillonnant les forêts et chaumes escarpés du géant vosgien, le quadruple champion de République Tchèque sera le premier des poursuivants à franchir la ligne d’arrivée 2 minutes après Petro Mamu en 1’01’12’’, suivi 20 sec plus tard par Andrew Douglas.

« une course d’une grande densité » : J. Rancon

« Je suis globalement très satisfait du résultat et du chrono dans des conditions qui n’étaient pas faciles », réagit Julien Rancon, 4ème et 1er français. « J’étais venu pour la confrontation et cela a été une course d’une très grande densité car si on excepte Mamu qui était intouchable, la bataille avec Janu, Douglas et les Suisses a été très intense et très intéressante ».

Driss El Himer - Grand Ballon 2016

Driss El Himer

« Je regrette juste d’avoir souffert de crampes aux mollets dans le final pour pouvoir me battre un peu plus pour le podium mais la première partie course et les sensations étaient très bonnes », poursuit le récent vice-champion de France de la spécialité. « C’est une très bonne préparation pour les Championnats d’Europe, exactement la course que j’attendais. C’est toujours un grand plaisir de participer à cette montée du Grand Ballon, pour le côté sportif mais aussi pour l’accueil et l’ambiance très chaleureuse. Merci et Bravo à toute l’organisation ».

L’Alsacien Emmanuel Allenbach termine 2ème français et 1er vétéran à la 10ème place. Le second vétéran n’est autre que Driss El Himer. Le champion de 42 ans dont on ne présente plus le palmarès du cross au marathon termine à une belle 18ème place en 1h07’57’’ pour sa première participation.

Texte et photos : Nicolas Fried – www.alsace-en-courant.com

Grand ballon 2016