Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

4K 2016, Yann Bonanni 3ème : « inoubliable »

Yann Bonanni - 4K 2016

Arrivé en terre Italienne, dans le Val d’Aoste, me voilà prêt à retirer mon dossard pour ma participation à la première de l’Ultra Trail 4K….350 kilomètres pour 25000D+.

Je n’arrive pas en terrain inconnu, après avoir réalisé 2 Tor des Géants (24 ème et 25 ème en 96h meilleurs temps), je connaissais déjà le parcours, la nature du terrain, les difficultés, mais il allait falloir les aborder dans le sens inverse.

Aussi je prépare cet objectif de l’année avec beaucoup plus d’attention, ayant changé mon mode d’alimentation avant, pendant et après course avec le diététicien Nicolas Aubineau, ayant aussi choisi quelques trails et ultra afin de me préparer au mieux, avec une participation à l’Ultra Monterosa Walser Trail, 114 kilomètres pour 9 500 D+ et une 9ème place au scratch, et quelques gros week-end blocs en OFF dans le sens du 4K pour terminer cette préparation.

Samedi 03 Septembre, le départ est donné à Cognes, dans un cadre merveilleux.

L’ambiance est excellente, la foule bien présente pour encourager les 610 concurrents au départ, comme pour le reste du parcours d’ailleurs où l’on retrouvera le super accueil des Valdotains. La météo est très bonne.

Sur les 110 premiers kilomètres, nous faisons les principales difficultés et plus hauts cols, dont la descente du col La Crosatie et la montée à Passo Alto, partie à mes yeux la plus difficile et technique que nous attaquerons de nuit après être passé sur la 1ère des 7 base Vie du parcours et avoir subi mon 1er contrôle matériel obligatoire.

Yann Bonanni - Francesca CanepaJe profite pleinement des bases vie pour m’alimenter correctement, me changer et même prendre une douche.
Marie, assistante de choc, gère mes arrêts à merveille et s’occupe du plein du sac et des gourdes parfaitement.
Je repars de Courmayeur, on m’annonce dans le top 10….
Je profite de chaque passage de Col pour profiter pleinement des paysages qui y sont extraordinaires, merveilleux. Les nuits étoilées sont sublimes, hormis la seule nuit de pluie et tempête de vent depuis Ollomont jusqu’à Oyace.
En arrivant à Ollomont, je ressens une douleur au fascia lata droit, douleur qui me suivra jusqu’à la fin, malgré l’extrême gentillesse du médecin de course qui me soignera, et qui me permettra d’aller au bout.

A aucun moment, j’ai le moral qui baisse, je me sens super bien en bosse où je reprends les concurrents partis bien avant moi.

Arrivé sur Greyssoney, 7ème position, je suis contraint à m’arrêter et laisser le genou au repos, glaçage et bluetens un bon moment. 246 kilomètres de fait, juste dormi 1/2h à Cuney, je profite donc de cet arrêt forcé pour dormir 2h. Au réveil, le médecin me soigne à nouveau et m’encourage, avec Renato, super coach de Francesca Canepa, qui aura été très présent pour moi aussi !!La partie jusqu’à Donnas est longue, je profite d’être bien en montée pour récupérer en descente et économiser les genoux.
Arrivé dans un refuge, après avoir repris quelques concurrents avec qui j’aurai partagé beaucoup de temps, le gardien m’annonce que je suis 3ème car Christian Insam est blessé. Je vais le voir dans sa chambre et lui propose de repartir avec moi. Mais son quadri ne lui en a pas laissé la possibilité malheureusement !

« la foule m’attend et m’acclame » : Y. Bonanni

Je repas donc en direction de Perloz où je vais me perdre 10mn suite à un problème de balisage, mais très vite remis sur la BONANNI Yann - 4K 2016 Finisherbonne route. Cette partie jusqu’à Pont St Martin et Donnas est très longue avec du bitume aussi, et la chaleur est étouffante…Mais Donnas est la dernière base vie, 302 kil de fait, je suis 3ème, et je sais que ma douleur au genou me fait vraiment souffrir en descente, j’assure donc. La montée sur le dernier Col, fenêtre de Champorcher, est très longue, je décide de m’arrêter que 15mn à Donnas, et repars aussitôt. Il fait toujours très chaud, mais je sais que je vais aller au bout.

Arrivé au dernier refuge du Col où je suis accueilli en fanfare, je profite de ce bon moment, repars sous cette nuit étoilée, avant de franchir le col et d’entamer cette longue descente sur Cognes. Je suis vraiment dans le dur à cause du genou, la descente est interminable, jusqu’à ce que j’aperçoive enfin les lumières de Lillaz, dernier village avant Cognes.
Je longe la rivière sur 3 kilomètres de faux plats descendant ou il faut courir un peu, puis j’aperçois enfin Cognes.
Arrivé au coin de la 1ère rue, 1h34 du matin, une foule m’attend et m’acclame, accompagnée d’une petite fanfare et de gens qui chantent en ma faveur, nous traversons tous la ville jusqu’à la ligne d’arrivée. 3ème scratch, 1er français, 88h36′*
Un moment inoubliable, tout comme la journée de remise des prix, entourés de grands champions, d’amis et famille.

Des bénévoles en OR, une organisation au top, une ambiance entre trailers incroyable, bref, une course remarquable en Val d’Aoste….

Par Yann Bonanni – ©Marie Bonanni et Laurent Tissot.

=> Age : 45 ans
=> Situation de famille : marié sans enfant
=> Profession : artisan pareur de cuir à Treffort Cuisiat (01)
=> Taille / poids : 168 cm / 61 kg
=> Lieu de vie : Courmangoux 01370 (Revermont)
=> 3 principaux résultats 2016:
Trail de mirmande : 7ème (pod V1)
Ultra monterosa walsertrail 9eme (pod v1), 1er français
4kvda 3ème, 1er français.

*Classement 2016 4K

1/ Peter Kienzl : 82h53′
2/ Bruno Brunod : 86h35′
3/ Yann Bonanni : 88h36′

1/ Francesca Canépa : 98h04′
2/ Patrizia Pensa : 103h38′
3/ Guiliana Arrigoni : 107h18′

Yann Bonanni - 4K