Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

6000 D – Lionel Bonnel & Maud Giraud – Lucas Humbert sur l’Ultra

Un peu plus de 750 partants pour cette 21ème édition de la mythique 6000D au départ de Aime ce matin.
Un plateau sans doute un peu moins relevé que les précédentes années qui n’empêchera nullement les acteurs de se livrer une belle bataille.
Des conditions météos difficiles avec du brouillard, de la neige sur le parcours et des chutes de neiges au niveau du glacier vont durcir la course et contraindre les organisateurs de neutraliser la course au niveau du Col de la Chiaupe vers 14h.
La course va cependant se dérouler normalement pour la tête de course avec en tête jusqu’au sommet du glacier le jeune Alexis Traub devançait Lionel Bonnel et les frères Camus (Team Garmin -Scientec Nutrition).
Lionel Bonnel (Team Tecnica) va progressivement revenir sur le Chambérien et le dépasser entre Plagne Bellecôte et Montchavin pour faire un cavalier seul jusqu’à l’arrivée.
Il l’emporte en 5h52min6s devant Alexis Traub (6h00min) et Sylvain Camus (6h3min1s).
Lionel Bonnel qui habite à La Toussuire est un spécialiste du ski alpinisme et c’est « grâce à cette expérience, du froid et de l’altitude » qu’il va construire son succès utilisant également les bâtons.
Il avouera à l’arrivée « être partit avec un sac un peu lourd (3kg) ».
Il signe une belle victoire, « sa plus belle de la saison » après avoir remporté le Trail des Ecrins au mois de Juin et plus récemment le Tour des Glaciers de la Vanoise.
Chez les féminines, on va assister à un cavalier seul de Maud Giraud (Asics) qui va progressivement creuser des écarts importants sur ses poursuivantes et s’adjuger une 13ème place au classement scratch.
Elle l’emporte en 6h36min18s (améliorant de 9 min le temps de Corinne Favre de l’an passé sur ce nouveau parcours) devant Véronique Chastel (à plus de 35 minutes) et Agnès Hervé.
Maud déclarant à l’arrivée « avoir gérée sa course prudemment, notamment dans la descente du glacier ou les conditions météos rendaient le terrain glissant » pas étonnant pour cette spécialiste du ski alpinisme.
Une victoire qu’elle attendait, elle qui habitait à quelques kilomètres de l’arrivée et qui a faisait du ski sur ces pentes l’hiver.

Sur le 22 kilomètres, victoire chez les hommes du nantais Erik Clavery (Asics) en 1h44min29s devant José Istacé (AS Anzin Athlétisme), second et Jérôme Poussines, troisième.
Le local, Marc Maroud (club plagnard VEO 2000) pointe à la 5ème position à 3 minutes 30 du vainqueur.
Chez les dames, Gisèle Chollet s’empare de la première place en 2h12 et 36 secondes.
Claude Chenal (VEO 2000) et Capucine Devillers (FCLAON ATHLÉTISME) complètent le podium.

Sur l’Ultra 6D, Lucas Humbert l’emporte en 12h2min30s (améliorant de 30 minutes le temps de l’an passé) devant Sylvain Couchaud et Patrice Paquier, victorieux l’an passé.

Un homme heureux à l’arrivée ayant « courru au milieu des marmottes et se trouvant dans une condition physique idéale ».