Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

80 km du Mont-Blanc 2014 : Forsberg et Hernando, le duo de choc

Luis Alberto Hernando, vainqueur du 8Okm du Mont Blanc 2014

Au terme d’une course échevelée, Luis Alberto Hernando a inscrit son nom au palmarès des 80 kilomètres du Mont-Blanc, succédant ainsi à François D’Haene et Michel Lanne, arrivés ex aequo en 2013. Un François D’Haene qui fut proche de la victoire, et qui enchaîne les gros résultats après sa victoire au Mont Fuji en avril, et la Diagonale des Fous en octobre dernier. A l’instar de L.A Hernando, Emelie Forsberg a fait cavalier seul chez les femmes pour glaner la victoire, et par la même le titre de championne du Monde de Skyrunning 2014.

GALERIE PHOTOS DU 80 KM DU MONT-BLANC 2014 (YM Quemener)

François D’Haene avait prédit une « course usante ». Il ne s’est pas trompé.
Les 80 km du Mont-Blanc –deuxième édition du nom- ont donné lieu à une course éprouvante, accentuée par la chaleur régnant dès le levée du jour. Si l’an passé les concurrents avaient dû emprunter le parcours de repli en raison d’un enneigement prononcé, c’est bien le parcours A, annoncé plus difficile, que les quelques 1 100 concurrents au départ ont affronté. Plus difficile (visiblement un peu long que 80 km également), il le fut. Témoin le temps du vainqueur, 10h25’52’’, supérieur de plus d’une demi-heure à celui de l’an passé (9h45’57’’), alors que les organisateurs avaient tablé sur une fourchette –bien trop optimiste- avoisinant les 8h30. D’ailleurs, au kilomètre 23, au col des Montets, la tête de course accusait un retard de près de 40’ sur les prévisions.

M. Wolfe et F. D'HaeneUne tête de course emmenée par l’Espagnol Luis Alberto Hernando, qui possédait alors cinq minutes d’avance sur un duo composé de l’Américain Mike Wolfe et d’un des deux vainqueurs sortant, François D’Haene (Michel Lanne disputera le marathon dimanche). Un premier pointage où l’on put constater que Xavier Thévenard n’était pas dans le coup. Le vainqueur de l’UTMB 2013, en « panne de jambes » comme il soulignera ensuite dans l’aire d’arrivée, abandonna même un peu plus loin, au Buet. Certains furent bien partis, à l’image de Julien Navarro. Mais il renoncera également, au magnifique barrage d’Emosson, après avoir essuyé « une fatigue générale » doublée d’une blessure à l’aponévrose plantaire.

« Gracias, gracias »
Devant, Luis Alberto Hernando, récent vainqueur de la Transvulcania (voir article ICI), maintenait son allure et conservait un avantage d’environ huit minutes, remerciant les spectateurs qui l’encourageaient à coup de « Gracias, gracias ». Quant à François D’Haene, il gérait sa course, s’arrêtant ainsi une à deux minutes au ravitaillement à Emosson, avant de repartir avec dans ses bagages l’Américain Mike Wolfe. Mais, progressivement, ce dernier lâcha du lest, avant de complètement craquer (il finira finalement 8e en 11h31’20’’).

Aux Bois, km 66, à quinze kilomètres du but, fini les « gracias, gracias ». Visage marqué, Luis Alberto Hernando s’arrêta quelques instants, but à la volée trois ou quatre verres d’eau avant de repartir à l’assaut de l’ultime montée, menant vers Le Montenvers. Le visage de François D’Haene était moins expressif : le vainqueur de la Diagonale des Fous paraissait moins entamé que son adversaire, qui avait fait jusqu’alors toute la course en tête. Impression corroborée par les infos distillées quelques minutes plus tard : « François D’Haene revient ! ». Il se rapprochera à cinq minutes de l’Espagnol, 3e de la dernière Zegama (derrière Kilian Jornet et Marco De Gasperi). Sans pouvoir revenir.

L.A Hernando à l'arrivée du 80km du Mont-Blanc 2014Car c’est bien Luis Alberto Hernando qui apparut en premier dans le centre de Chamonix. Exténué, au bout de la souffrance –il resta allongé dix bonnes minutes une fois la ligne d’arrivée franchie – mais ravi d’un succès qu’il est allé chercher avec les tripes, constamment menacé par un François D’Haene accrocheur, mais qui échoua à quelques encablures de l’Ibérique. Sans « regrets », même si François D’Haene a sûrement laissé un peu de jus ces derniers jours dans la vigne. Au prix d’un bel effort et d’une jolie remontée, l’Américain Ben Duffus est allé quérir la 3e place, en 10h52’33’’, juste devant Clément Petitjean, que l’on n’attendait pas à pareil niveau (10h57’04’’). L’Allemand Philipp Reiter a complété le top 5 (11h09’36’’).

Emelie Forsberg en patronne
Emelie Forsberg, vaiqnueur du 80km du Mont-Blanc 2014Du côté des féminines, c’est un plateau de choix que ce 80 km accueillait au départ, avec plusieurs traileuses à l’imposant pedigree. Dont Emelie Forsberg, qui n’a pas lâché la tête de la course d’une semelle, en prenant d’emblée les devants, alors que l’une des outsiders, l’Espagnole Nuria Picas, victorieuse en octobre dernier sur les Templiers, a rapidement abandonné.

La Néo Zélandaise Anna Frost s’est bien rapprochée à quatre minutes de la Suédoise, mais celle-ci a parfaitement géré son effort pour s’adjuger la victoire, et le titre honorifique de championne du Monde de skyrunning. En franchissant la ligne d’arrivée, radieuse, après avoir décidé il y a seulement deux semaines de s’aligner sur ce format, plutôt que sur le marathon.

Maud Gobert, 4ème et première Française du 80km du Mont Blanc 2014Emelie Forsberg a donc devancé Anna Frost (12h38’49’’ contre 12h46’52’’), dans l’ordre inverse des résultats de la Transvulcania. De son côté, Maud Gobert poursuit son retour au plus haut niveau après ses pépins physiques (tendinite au niveau du moyen-fessier), terminant à une 4e place prometteuse dans la foulée de la Transvulcania en mai dernier (11e). Elle fut même proche de monter sur la troisième marche d’un podium relevé (c’est la Polonaise Magdalena Laczak qui a pris la 3e place en 12h58’51’’), et à l’accent international.  Quant à Caroline Chaverot, elle a vécu un calvaire, en panne de sensations durant toute la course. La tenante du titre s’est tout de même accrochée pour terminer, 5e féminine en 13h28’52’’.

RÉACTIONS DES COUREURS ICI (F. D’Haene, X. Thévenard, M. Gobert, E. Forberg, A. Frost, C. Chaverot, C. Petitjean, A. Dunand Pallaz).

RÉSULTATS 80KM DU MONT-BLANC 2014

Texte Quentin Guillon – Photos Fred Bousseau – Christopher Proust

Anna Frost

Clement Petitjean Philipp Reiter