Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Adeline Roche : « …que l’aventure commence ».

Adeline Roche avec Lucie Jamsin et Amandine ferrato

Adeline Roche, victorieuse au Trail du Ventoux – A LIRE ICI lors du sélectif en mars, (en photo avec ses dauphines Amandine Ferrato et Lucie Jamsin) et actuellement en grande forme, va disputer ses premiers championnats du Monde de trail ce samedi à Badia Prataglia en Italie.
Elle vient de s’imposer aux Championnats de France de course en montagne à Culoz et même si c’est la moins connue des filles de l’équipe de France, elle est une des grandes favorites au regard de ses qualités athlétiques et pourrait sortir de l’anonymat et se faire un nom.

« Une fierté de pouvoir à nouveau représenter la France »

Comment abordez-vous ce rendez-vous ?
Il n’y a rien à perdre. Je me sais particulièrement en forme vu ce que j’ai fait ces derniers temps, notamment à l’entraînement. Adeline Roche - Assaut du Saint RomainJe suis relativement nouvelle sur le trail, je commence à connaître les Françaises, mais pas trop la concurrence internationale. Je sais ce que je vaux mais je ne sais pas ce que les autres valent. L’équipe ramène l’or par équipes depuis cinq ans, et il faut continuer dans cette voie-là.
Comme je suis nouvelle, je ne connaissais pas trop les filles et l’équipe, à part les voir dans le catalogue (sourire) comme je dis souvent, en photos ou dans les articles. Là, on est super soudées et il y a une très bonne ambiance (Adeline Roche a fait davantage connaissance du collectif lors du stage de préparation à ces Mondiaux, ndlr)A LIRE ICI

Vous avez remporté les championnats de France de courses en montagne dimanche. Dans quelle optique y avez-vous pris part ?
J’ai hésité car on était à six jours des championnats du Monde. Ce n’était qu’une montée sèche donc cela laisse moins de trace que s’il y avait eu de la descente. Après, j’étais plus dans l’optique de faire une bonne séance, remettre un dossard et avoir une petite piqûre de rappel avant les Mondiaux. Même si on est en forme, gagner est toujours satisfaisant et donne de la confiance. Après, tout sera remis à zéro samedi, mais c’est toujours mieux de faire ça que d’avoir mal quelque part par exemple.

«Un parcours qui me convient »

Que représente cette première sélection en trail, vous qui en avez eues de multiples chez les jeunes ou en seniors (cross, route et piste) ?
Ça relance la carrière. J’avais à cœur de retrouver ce maillot bleu car je n’ai “que“ deux sélections chez les seniors (NDLR : sur marathon). C’est une fierté de pouvoir à nouveau représenter la France, surtout en trail, une discipline qui prend de plus en plus d’ampleur avec un nombre toujours plus important de gens qui pratiquent.

Comment gère t-on les 72 heures avant un championnat du Monde?
C’est comme un marathon, moi qui ai l’habitude d’en faire (l’épreuve fait 48,7 km). Il faut faire du jus ; le travail est fait. On part demain (mercredi) avec l’équipe. Ça va être vraiment sympa, on a vraiment à cœur de se retrouver et que l’aventure commence.

Adeline Roche - Trail du Ventoux 2017On est toujours dans l’attente, avec la pression qui monte, mais ce n’est pas nouveau et il faut faire avec. On a à cœur que le départ soit donné.

On fera peut-être une petite sortie demain et/ou l’avant-veille. On a visionné le parcours, et je l’ai repéré de mon côté. C’est un parcours qui me convient. Déjà de part la distance : étant nouvelle dans la discipline, je n’ai pas l’habitude de commencer par des longues distances. 50 km, c’est comme un peu le Ventoux, donc c’est parfait.

Le profil me convient aussi : s’il y a des portions avec de bonnes côtes qui risquent de faire mal, comme la partie sur la crête, c’est quand même roulant (2 990 m D+).

Elle a aussi terminé en Avril 2ème au scratch de l’Assaut du Saint Romain (21 km + montée).

Mondiaux de Trail 2017 – les favoris : ICI

Recueillis par Quentin Guillon – ©Fred Bousseau