Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Amalfi Coast Race – Mencarelli et Besnard vainqueurs

La course par étapes Amalfi Coast Trail s’est terminée le week-end dernier près de Naples. En créant en 2011 l’Amalfi Coast Trail, l’équipe de Mandala Trail voulait proposer plus qu’une course : l’objectif était de donner aux participants la possibilité de parcourir un territoire inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, de découvrir les activités et les productions locales et de favoriser les échanges entre les athlètes, le staff et les habitants.
Pour cette 2ème édition, Mandala Trail a renforcé ses liens avec les collectivités locales, notamment les villes d’Amalfi, de Positano et d’Agerola. Ce soutien a facilité l’organisation et la sécurisation du tracé de cette année qui comportait 5 étapes en 6 jours entre mer et montagne pour un total de 85 km et 6000 m D+.
La ville d’Amalfi, fameuse cité historique qui a donné son nom à toute la côte allant de Salerne à Capri, a accueilli les coureurs pendant deux jours au Grand Hotel Excelsior surplombant la cité et la mer. Après la remise des dossards à la mairie, deux départs y ont été donnés sous le Dôme.  
Celui de la première étape, traversant la vallée des Moulins pour revenir sur le village de Pogerola, véritable balcon sur la mer (12 km, 950 m D+), et celui de la 2ème étape, proposant un vrai kilomètre vertical pour rejoindre les crêtes et redescendre sur Agerola à 600 m d’altitude (17 km, 1200 m D+) où les coureurs resteront jusqu’à la fin du séjour.
La 3ème étape en boucle autour d’Agerola descendait directement à la mer jusqu’à l’impressionnant fjord de Furore pour rejoindre Praiano par un sentier balcon et remonter à Agerola. Au total 15 km et 1000 m D+. Après le temps nuageux des deux premiers jours et quelques gouttes de pluie, le soleil s’est installé définitivement sur la côte et les coureurs profiteront de conditions très favorables jusqu’à la fin.
Le 4ème jour, tout le monde a embarqué pour l’île de Capri pour une journée de repos touristique dans un cadre des plus réputés. Le groupe s’est divisé en deux, certains partant pour une randonnée au sommet de l’île, le Monte Solaro, offrant une vue stupéfiante, les autres optant pour le farniente, la plage et le shopping. A l’aller comme au retour, le bateau a longé toute la côte Amalfitaine offrant un grand spectacle sous la lumière du soleil couchant.
La 4ème étape présentait le profil le plus consistant de l’épreuve : 25 km et 1600 m D+ en boucle sur les hauteurs d’Agerola. La plus dure mais surtout la plus spectaculaire : après avoir suivi les crêtes, les coureurs ont gravi le Monte San Michele, point culminant de la côte à 1440 m d’altitude et ont découvert un panorama époustouflant à 360° sur Capri, toute la côte Amalfitaine, la baie de Naples, le Vésuve et le golfe de Salerne. Deux descentes techniques ont ramené les athlètes à Agerola.
Le départ de l’ultime étape (15 km, 1100 m D+) a été donné de la plage de Positano, petit bijou de la côte Amalfitaine. Après une monte raide et une traversée autour des 400 m d’altitude, le parcours a emprunté le fameux sentier des Dieux qui relie Nocelle à Agerola. Le point final grandiose d’un parcours tous les jours impressionnant, intense et exigeant, technique et varié avec aussi bien des escaliers que des portions natures.

Côté course, la bagarre aura été acharnée et le suspense garanti jusqu’à la fin entre les deux Italiens Lois Craffonara et Andreas Irsara et le Français Guillaume Besnard, vainqueur en 2011. Il fallut attendre la 4ème étape pour que Besnard prenne deux minutes d’avance en attaquant dans la dernière descente. Irsara a tenté de renverser la tendance dans la dernière étape mais il fut contré par Besnard qui a ainsi remporté l’étape et le classement général avec un temps final de 9h10 soit 3 minutes devant Irsara et 11 minutes devant Craffonara. L’italien Flavio Ghidini, 2ème de la dernière étape, prend la 4ème place finale en 9h58 devant le français Sylvain Blin-Ancelin en 10h20.
Chez les femmes, après la victoire initiale de la Française Claire André, l’italienne Federica Mencarelli n’a plus laissé échapper aucune étape pour remporter la course en 13h40 devant André en 14h33. La 3ème place revient à la française Sylvie Ojeda en 17h30.
En parallèle un groupe d’accompagnateurs effectuait chaque jour une partie du parcours sous la direction d’un guide local et pouvait ainsi voir passer les coureurs.
Infos : www.amalfitrail.it