Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Andorra Ultra Trail 2015

Julien Jorro, 3eme de la Mitic

Alors que de l’autre coté de l’Atlantique commençait la Western States Endurance Run 100, qui est un ultramarathon de 100 miles que certains considèrent comme l’origine du trail (c’est un cow-boy qui, en 1974, décide de courir lui-même les 160km d’une compétition équestre), c’est l’un des ultratrails les plus difficiles que Francesc Solé (AEMatxacuca-Espagne) remportait pour la 2nde année consécutive : la Ronda dels Cims en un peu moins de 32 heures, sans être gêné cette année par la neige mais sous une chaleur écrasante. Le dernier coureur, Eric Desgeorges mettra 65 heures pour boucler le parcours !!

L’AUTV est né en 2006. Il propose aujourd’hui 5 épreuves. On peut venir sur l’Andorre Ultra Trail Vallnord en mode « découverte » en courant le Marató dels Cims (42,5km et 3000mD+) ou la Célestrail (83km et 5000mD+) Il faut déjà plus d’expérience pour apprécier la distance à laquelle s’ajoute une grosse technicité, de la Mític (112km et 9700mD+) ou de la Ronda dels Cims (170km et 14000mD+).
Une course solidaire de 10km est organisée le dimanche avant la remise des prix qui a lieu dans l’après midi.

« le Grand Raid de la Réunion est moins difficile que l’Andorra Ultra Trail».

Depart Andorra Ultra TrailLa Ronda dels Cims est une épreuve très difficile sur laquelle on peut échouer pour de nombreuses raisons. On y vient de tous les coins du globe (38 pays – plus de 2200 participants) et on sait que terminer cette course est déjà en soi un exploit ! Il faut être très fort physiquement mais aussi, au combien mentalement !! Les profils des 5 courses sont sauvages et techniques, permettant de passer par un grand nombre de sites naturels andorrans somptueux comme les parcs du Comapedrosa et de Sorteny ou encore la vallée du Madriu. Cette année la météorologie était de la partie pour rendre les sentiers plus sécurisants et les paysages encore plus beaux, d’autant qu’à cette période de l’année les fleurs explosent de toute part. Une ambiance magique règne dans le pays, avec un accueil chaleureux à tous les ravitaillements ainsi que dans le charmant village d’Ordino … Il tient à cœur à Valérie et Gérard Martinez, les organisateurs de l’événement, d’accueillir le plus grand nombre, tous ces « insensés », avec une grande joie, de leurs apporter la plus grande attention. L’animation au cœur du village sera à son comble tout au long du week-end jusqu’au dimanche soir à la nuit, heure d’arrivée des derniers coureurs de la Ronda !

La journée du vendredi est quasiment consacrée à la Ronda dont le départ est donné à 7h du matin. La chaleur surprend les coureurs très vite, obligeant quelques têtes d’affiche locales comme Carles Rossell (Land) annoncé comme prétendant sérieux à la victoire (Land) à renoncer. En fin de journée on apprendra l’abandon de Patrick Bohard (Team Hoka) sur blessure. Véronique Chastel (Hoka), surprise par la difficulté de l’épreuve, rendra son dossard à la Margineda Km73. Antoine Guillon (Waa) terminera 6e surmontant avec beaucoup de ténacité les difficultés rencontrées. C’est un breton, Jérôme Lucas (Team Opel), qui sera le français le plus solide : il finit 2e en 32h08min, arrivant une heure après le vainqueur de l’épreuve, Francesc Solé. Il remarque lui-aussi que la course propose de trop rares portions permettant de courir soulignant à l’arrivée « le Grand Raid de la Réunion (son prochain objectif), est moins difficile que l’Andorra Ultra Trail Vallnord ».

Durant la nuit du vendredi les coureurs de la Mític dès 22h puis ceux de la Célestrail à minuit s’élancèrent à leur tour sur les sentiers Andorrans.
Le samedi est la journée la plus animée avec les premières arrivées à Ordino en début d’après-midi.
9h du matin, Nuria Picas (Buff) relève son challenge : 4 marathons en 4 weekend et surtout 3 victoires dont ici en Andorre, terminant 11e scratch derrière le vainqueur et désormais recordman de l’épreuve, un grand ami de Kilian Jornet, le skieur de montagne et « amateur » de KV, Marc Pinsach.

La première expérience « Ultra » de Julien Jorro assisté par Virginie Govignon.

Membre du team Garmin, Julien Jorro, était engagé sur son premier Ultra, La Mitic, avec comme assistante de luxe, Virginie Govignon, qui réside en Andorre et a terminé 3ème du Célestrail en 2013, elle revient sur cette expérience.

J’assiste au départ de Julien pendant que sa charmante épouse, « Flopette » pour les intimes, surveille « bébé Fleur ». A 4h du matin mon réveil sonne. C’est en mode « pilote automatique » que je file sur la Margineda. Je vérifie sur le suivi Live qu’il a passé le Bony de la Pica dont la descente est peu conciliante. Oui j’ai bien dit « pilote automatique » car lorsque je sors le sac de ravitaillement de la voiture, je suis persuadée que j’ai oublié la boisson de récupération laissée dans le réfrigérateur pour la nuit… En fait à l’ouverture du sac elle y était bien… Ouf !!

Julien arrive avec une vingtaine de minutes de retard sur le temps prévu pour boucler la course en 19h. Il est serein. Depuis le refuge du Comapedrosa (Km 17) il court avec Jordi Lopez (Nabes team).
Ils courront ensemble durant toute la course. Ils sont 3e lorsqu’ils quittent la Margineda : et oui le 3e coureur arrivé juste avant abandonne ici ! Ils sont à 15 minutes du 2e et avec une avance confortable sur le 5e.

Julien JORRO et Jordi LOPEZ

Julien Jorro et Jordi Lopez – 3ème de la Mitic

A partir de là je retrouverai Julien tous les 2 ravitaillements. Il s’agit de son premier ultra. Il se sent rassuré de savoir qu’il me retrouvera. Moi je prends beaucoup de plaisir à faire le suivi live et lui transmets les messages de ses fans. Je sais que Flo retrouve des news de son amoureux grâce à moi. En traileuse-ravitailleuse-photoreporter je me régalerai toute la journée !!
Je vais parcourir une centaine de km en voiture et 35km et 1500mD+ en courant. Le plus gros kilométrage à pied consistant en un aller-retour entre le lac d’Engolasters et le refuge d’Illa soit 24km et 1000mD+ me permettant de croiser les premiers du Célestrail Marc Casal (Land) et Guillaume Beauxis, ainsi que Nérea Martinez vainqueur de la Ronda et bien sûr les premiers de la Mític. C’est amusant de voir l’évolution de la forme des coureurs. A Inclès le 2e le basque Ion Azpiroz, sera bien remonté sur le 1e Edurd Barceló, mais celui-ci conservera sa place de leader jusqu’au passage de la ligne d’arrivée.

Julien se débrouillera comme un chef, toujours très serein. Il prend soin de bien s’alimenter à chaque ravitaillement. C’est après le refuge d’Illa, à Inclès qu’il commence à s’exprimer vis à vis du tracé : « Pouah le cirque glaciaire des Pessons… Oui c’est grandiose mais que de difficultés !! »
A Sorteny, dernier ravitaillement, sous le coup de l’émotion, il lâchera qu’il ne courra plus jamais cette course.
La présence de Jordi Lopez, 2e sur la Célestrail 2013, lui aura beaucoup apporté je pense. Il réalise aujourd’hui une jolie course et une belle performance !!

podium 2015 Andorra Ultra Trail

Podium 2015 Andorra Ultra Trail

Résultats Andorra Ultra Trail 2015

Marató dels Cims :

1e Nuria PICAS en 5h23’05 », 2e Michèle LODGE 5h34’11 » et 3e Sabrina SOLANA en 5h59’08 »

1e Marc PINSACH en 4h35’12 » (Record de l’épreuve), 2e Aleix Toda et 3e Jonatan CUESTA

Célestrail :

1e Sandra CASTELLANAS en 14h51’13 », 2e Eva BELLES en 15h41’27 » et 3e Claire SHELLEY en 17h00’06 »

1e Marc CASAL en 10h06’59 », 2e Guillaume BEAUXIS en 10h35’29 », 3e Nicolas CERISIER en 11h57’04 »

Mític :

1e Roser ESPAÑOL en 27h35’34 », 2e Eva ZBORNIKOVA en 28h53’48 » et 3e Agnes FRANCASTEL en 29h08’50 »

1e Eduard BARCELÓ en 18h56’53 », 2e Ion AZPIROZ en 19h07’45 » et ex-aequo Julien JORRO et Jordi LOPEZ en 21h13’08 »

Ronda dels Cims :

1e Nerea MARTINEZ en 38h47’44 », 2e Irina MALEJONOCK en 46h01’38 », 3e Marta MUIXÍ en 46h34’48 »

1e SOLÉ Francesc en 31h08’58 », 2e Jérôme LUCAS en 32h08’41 », et 3e Nahuel PASSERAT en 33h02’02 ».

A l’année prochaine !! J

Site web de la course : http://www.andorraultratrail.com

Par Virginie Govignon – texte et photos

Andorra Ultra Trail Vallnord 2015