Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Andy Symonds : « envie d’envoyer un max » !

Andy Symonds - Robert Goin

Andy Symonds, l’Anglais volant de 33 ans, ingénieur en France dans le domaine des énergie renouvelables, que l’on avait découvert lors de sa superbe victoire aux Templiers 2011, avait ensuite survolé la saison 2012 avec 12 victoires dont le Trail du Ventoux, une seconde place à La Transvulcania et une 4ème à Troféo Kima.
Puis une longue période de disette de près de 2ans avec une douleur récurrente au niveau du fessier et de la jambe, une batterie d’examens, de consultations de médecins et de spécialistes sans véritable solution médicale.
Andy a toujours continué à pratiquer le vélo et la course à pied, il s’est imposé cette année à côté de chez lui au  trail de Fontaine de Vaucluse et au Terra Ventoux Ocres et Limons, de quoi lui redonner l’envie et la motivation pour être l’invité surprise de cette édition 2015 de l’Ergysport Trail du Ventoux, 1ère manche des Salomon Skyrunners France Séries.

Andy Symonds : « Finie la patience » !

1/ Tu as décidé de remettre un dossard à l’occasion du trail du ventoux 2015, qu’est ce qui a motivé cette décision ?
Une montagne est mieux vue d’en haut que depuis le bas.
Que j’aie deux jambes, une jambe, une jambe-et-demie j’aurai toujours envie de monter aux sommets des montagnes.
Aujourd’hui je n’ai plus rien à gagner, je n’ai pas envie de m’asseoir et d’attendre encore. Finie la patience !

2/ Comment va ta santé ? L’appel des sentiers et du dossard sont-ils plus forts que la douleur ?
Andy-Symonds-vainqueur du trail duventoux-2012
La « malfonction » de ma cuisse droite me gène beaucoup, me ralentit un peu, mais ne m’empêche pas complètement de courir et ne présente pas de forte douleur. Donc oui, c’est bien ça l’appel des sentiers et du sport est plus fort.
Cela m’embête plus de rien faire, que de courir avec une cuisse bizarre !

 « je ne m’inscris pas pour une balade touristique » !

3/ Comment as tu préparé ce rendez vous ?
Physiquement : j’ai fait de nombreuses belles sorties sur mes terres d’adoptions Vauclusiennes et également 3 petites courses autour de chez moi.
Et mentalement : une pose de 2 ans sans compétitions, une belle montagne en face, ça donne forcément envie d’envoyer un max ?!..

4/ Quels sont tes objectifs au ventoux et envisages tu déjà d’autres courses ?
Prétendre jouer la gagne ne serait pas très réaliste, mais je ne vais pas non plus dire que je m’inscris pour une balade touristique !
Je ne calerai pas encore de programme pour le moment, mais il n’y a pas de doute, je serai sur d’autres courses cet été.

Par Fred Bousseau – photos Robert Goin et Fred Bousseau

Interview de Andy Symonds, illustrée par Andy Symonds

Interview de Andy Symonds, illustrée par Andy Symonds