Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Asics Beat The Sun 2016 : « Plus varié et plus technique »

Asics Beat the Sun 2016

C’est désormais officiel, l’opération Asics Beat The Sun (BTS), mêlant athlètes pros et amateurs des cinq continents pour une course contre le soleil, se déroulera de nouveau cette année le 21 juin, à Chamonix. Le point avec Laurent Ardito, l’une des chevilles ouvrières du projet.

–  Asics Beat The Sun revient à Chamonix, alors que d’autres villes avaient été évoquées… Qu’est ce qui vous fait rester à Cham’ ?

ASICS BEAT THE SUN a vocation à voyager dans l’avenir, c’est certain, on pensait même le faire dès la 2° édition, pourtant nous revenons à Chamonix une 3e fois. C’est avant tout pour l’aspect symbolique du Mont Blanc ; de nombreuses filiales ASICS ont poussé dans ce sens. Le Mont Blanc fait rêver partout dans le monde et c’est vrai aussi que ce lieu est complètement adapté à notre vision du running, qui marie tous les types de pratique: le trail, la route, l’alpi-trail et le city trail. L’accueil autour du Mont-Blanc et les territoires traversés est aussi un réel atout. Les Communes de Chamonix Vallée, mais aussi Les Contamines, Les Houches, Saint Gervais nous facilitent vraiment les choses en collaborant à l’évènement. Et c’est la même chose en Italie à Courmayeur et en Suisse à Orsière. Des liens se sont tissés avec les élus et aussi les 70 volontaires qui nous accompagnent.

La dernière raison qui nous a poussé à rester à Chamonix et que BEAT THE SUN évolue et devient un programme, et qu’il nous a demandé beaucoup de travail et d’investissement. Nous avons l’ambition de mettre en place une plateforme communautaire qui fournisse des services aux coureurs du monde entier qui sont inspirés par une forme de pratique sportive nouvelle. Nous la situons à la croisée des chemins du Trail et de la route, elle va des pratiques en nature, à la ville, avec du fitness, voire du work-out, de la course loisir, mais aussi de la course-performance.
Les grands dénominateurs en seraient le plaisir et la santé.
Le fait de rester en France cette année encore nous a permis de développer les bases de ce programme.

Mais nous avons déjà bien avancé sur la suite du programme avec de beaux concepts et de beaux parcours, les reconnaissances ont été faites. Nous pensons à un BTS en Europe du Sud et un autre aux USA, la décision devrait être prise dans quelques semaines et nous annonceront la nouvelle destination lors de la remise des prix de BEAT THE SUN 2016 à CHAMONIX.

beat the sun

 -Pourquoi faire le tour, cette année, dans l’autre sens ?

Nous avons décidé de changer le sens de rotation autour du Mont-Blanc pour coller au plus près de la course du soleil, pour changer la vision des vallées et aussi et surtout pour positionner en début de journée une nouvelle section de haute montagne. En effet, nous allons vraiment innover cette année avec une traversée du plateau glacier de Trient.Jamais un parcours de trail n’a rencontré un tel environnement. Cette section débutera au Refuge Albert 1er, montera au sommet du glacier du Tour, franchira l’étroit col supérieur du Tour et basculera pour une longue traversée du Glacier de Trient pour rejoindre le glacier d’Orny et plonger dans le vallon de Saleina. Ce sera énorme ! Nous avons beaucoup travaillé avec les guides des compagnies de Chamonix et les Guides Valaisans, nous avons fait de nombreuses reconnaissances et pouvons garantir une sécurité optimale pour les athlètes, si la montagne et la météo nous” laissent passer”!

Nous respecterons évidemment les codes liés à l’environnement, les athlètes seront deux par deux, encordés et avec des rampons et nous n’aurons que 8 cordées de deux, afin de limiter l’impact écologique sur le glacier. Mais nous avons innové sur plus de 70 % du parcours, les possibilités sont infinies autour de cette montagne. Sans tout dévoiler, nous aurons de nouvelles sections de route dans le Val Ferret Suisse, un nouvel accès à l’Italie par le Petit Col Ferret à l’environnement très sauvage et très technique. Une belle descente d’Arnouva par la route le long de la rivière et une remontée après Courmayeur qui se fera par la Via Ferrata du Mont Chétif avec une ligne très aérienne face au Mont-Blanc. Nous travaillons sur ce secteur avec des Guides Italiens pour sécuriser le parcours. Puis nous rejoindrons la France par le parcours classique du Lac Combal et la Seigne avant de changer à nouveau pour rejoindre Notre Dame de la Gorge par le Col des Fours, moins connu et plus sauvage.

Pour le final, nous sortirons de la vallée des Contamines pour rejoindre Bellevue, plus panoramique que le col Vozza et une descente inédite sur un ancienne moraine glacière par le chemin des Arandéllys pour rejoindre les Houches.

Au final, le parcours sera plus court avec 130 km, avec un dénivelé très proche de 8 225 mètres de D+, mais ce sera en fait beaucoup plus varié et plus technique. Nos prévisions les plus optimistes sont de l’ordre de 15H31 pour faire le tour, soit seulement 10 mn d’avance sur le soleil, ça risque d’être chaud !

Asics Beat the Sun

– Comment va se dérouler la sélection de l’athlète amateur français en 2016 ?

C’est un des points les plus innovants de BEAT THE SUN : rassembler des athlètes de niveau et de culture si différentes. En début de semaine, tous ces jeunes gens font connaissance, et quelques jours plus tard, des projets collectifs se mettent en place, une solidarité s’instaure… C’est vraiment de bons moments de partage. Cette mixité des profils, des cultures, des niveaux de pratique, qui affrontent un chalenge inédit, c’est une vraie richesse. Nous aurons par exemple une marathonienne Africaine qui sera aux Jeux à Rio, elle sera leader de l’équipe de son continent : je vous assure qu’elle se pose beaucoup de questions ! Comme cet autre athlète Américain, une légende du Marathon qui n’a que rarement couru en montagne …

Concernant les sélections, elles sont vraiment ouvertes à tous. Tout se passera sur : http://beatthesun.asics.com/fr .
L’idée est de partir du niveau débutant avec une phase de ré-athlétisation, de work-out, de fitness et de running avec aussi des conseils santé, nutrition…Cette première phase sera de 8 semaines avec une inter-activité entre les membres de la communauté BTS ; puis ce sera la phase de sélection, via un système de vote. Les internautes élieront les meilleurs d’entre eux selon leurs profils. Puis dans chaque pays, un jury Asics élira le ou la candidate.
Ces 40 athlètes (32 titulaires et 8 remplaçants) à travers le monde, rentrerons alors dans une seconde phase d’entraînement spécifique personnalisée de 8 semaines. lls seront alors en lien direct avec les 3 coachs : Rosario Rios Aguilar pour le fitness, Andrew Kastor pour le running et Benoît Nave pour le trail et l’aspect santé.
Chaque candidat sera aussi aidé par le « pro » de son équipe. Bref, tout sera fait pour les accompagner au mieux. Mais la majeure partie des outils d’entraînement resteront ouverts à la communauté et chacun pourra poursuivre l’aventure BTS !

Infos : http://races.asics.com/fr/fr-fr/beatthesun

Asics Beat the Sun

Photos Timothée Nallet, Raphaël Jaquemard