Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Aubrac : une alchimie parfaitement réussie

C’est une Aubrac exceptionnelle que les participants de « Courir en Aubrac » ont eu le bonheur de sillonner toute cette journée. Le sol vert. Le ciel bleu pur. Le soleil jaune scintillant. Les couleurs s’entrecroisaient à l’image des courses. Six distances, six arrivées, dans un fourmillement enthousiaste et chaleureux, pour sacrer de talentueux coureurs, unanimes à saluer leur bonheur à évoluer sur cet « océan de verdure ».
 
Premier vainqueur du jour, et le sourire de Julien Gimalac va donner le ton de la journée. Le jeune Pompier s’impose sur la KD Trail, la toute nouvelle création de cet évènement. Les onze kilomètres lui ont paru très courts, mais il est bien content d’avoir supplanté ses adversaires…
 
Le sourire est tout aussi large pour Marine Vaillant, première de la Capucine, et qui reçoit une ovation spéciale de toute l’équipe Kalenji. La jeune athlète de 24 ans y travaille depuis deux ans, en formation pour son master 3, comme assistante chef de produit. En parallèle, elle court et même très bien, Marine a été vice-championne de France espoirs sur 3000 mètres steeple, en 2010, et on la retrouve aussi en cross, sur 1500 m et sur 800 m. A la rentrée, la Nordiste mettra le cap pour un an à l’Université de San Antonio, pour y étudier le marketing, tout en pratiquant l’athlétisme.
 
Quelques minutes plus tard, sur la Cap’Aubrac, un autre pistard va se mettre en évidence. Sébastien Hours a délaissé le 3000 m steeple, où il avait disputé le championnat d’Europe espoirs en 2009, et la route, où il a été double champion de France espoirs, pour tâter du trail. Avec une première réussite début juin à Faverges, et à nouveau sur l’Aubrac, créant une grande surprise en s’imposant devant les meilleurs trailers en lice sur le TTN Court. Et de conclure qu’il allait s’intéresser à la suite du calendrier…
 
Un double doublé
 
Deux coureurs ex-aequo sur l’Aubrac Circus, ce fut une autre surprise avec l’arrivée main dans la main de Gilles Guichard et de Sylvain Court. Les deux athlètes du team adidas devenaient ainsi les doubles vainqueurs de cette édition « historique », la première de l’épreuve ! Une course bâtie pour séduire les amateurs d’ultra modéré, comme l’est Gilles Guichard, qui avait remporté l’ultime édition de l’Aubrac Ultra l’année dernière, et qui a beaucoup apprécié cette nouvelle distance, l’estimant plus à sa portée physique…
 
Gilles n’a pris que du plaisir durant ces 55 km, et cette arrivée en duo avec Sylvain Court l’a encore amplifié. Il avoue même n’avoir quasiment jamais terminé ex-aequo, mais cet Aubrac Circus a obéi à une toute autre logique : «On a évolué côte à côte depuis le début. Et je ne me voyais pas me départager avec Sylvain dans les derniers kilomètres. »
 
Il ne fallait pas longtemps pour connaître un autre doublé, mais cette fois pour la troisième place du Marathon des Burons, que s’octroyaient Emmanuel Gault et Thomas St Girons. Avec pour eux aussi, l’envie de garder jusqu’au bout cette connivence partagée très longtemps… Ils prenaient donc cette 3ème place, derrière Patrick Bringer et Thierry Breuil.
 
Tous les deux satisfaits de leur course. Patrick Bringer, pour sa deuxième victoire sur l’épreuve. Thierry Breuil, pour ses sensations retrouvées sur cet espace végétal qu’il adore tant fouler…

Laurence Klein, la passe de trois
 
Après Sophie Mazenc sacrée avec brillance sur la Cap Aubrac, Laurence Klein fut l’autre sourire au féminin de cette journée. Par sa troisième victoire, comme au Marathon des Sables. Et par le bonheur exprimé à l’arrivée par la Rémoise qui souhaitait ainsi marquer ses sentiments à évoluer sur ce plateau de l’Aubrac, une nouvelle fois séduite par la beauté du parcours.
 
Inlassablement au rythme des arrivées, cet enthousiasme à évoquer le parcours se poursuivait, alors que les coureurs s’entrechoquaient sur le foirail plein comme un œuf…Encore et encore l’alchimie de l’Aubrac, en vert, jaune et bleu.