Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Belfortrail : Léo Bechet et Sarah Vieuille s’imposent

Plus de 400 concurrents ont pris part à la 3e édition de ce trail de 54 km et 2700 mètres de dénivelé positif. En raison d’une météo apocalyptique, cette épreuve exigeante s’est avérée terrible et la victoire est revenue à des athlètes partis prudemment.

Le parcours conçu sous la forme d’une boucle au départ de Giromagny, une commune située à proximité de Belfort, part ensuite en direction de l’Alsace, avant de revenir vers la Franche-Comté. Comprenant l’ascension de plusieurs cols et de quelques sommets, dont le Ballon d’Alsace, placé au 25e km et culminant à 1247 mètres d’altitude, il n’a rien à envier à envier à un circuit alpin. A ce propos les participants évoquent ses secteurs « cassants » et techniques.
Contrairement à l’an passé, où les concurrents avaient dû se protéger contre la chaleur, cette année à l’heure du départ il pleuvait. Dès lors, en certains endroits les sentiers tapissés de feuilles mortes sont devenus glissants. En d’autres, les chemins transformés en bourbiers ont rendu l’effort plus intense. Egalement, nombre de coureurs ont souffert du froid. Enfin en dépit du balisage ne souffrant pas la critique, le brouillard recouvrant les hauteurs impliquait de demeurer concentré, faute de quoi se perdre aurait été aisé.

1387892_621544491214552_337252956_n

En raison de son inscription au calendrier 3 semaines après les championnats de France et une avant les Templiers, le Belfortrail n’a attiré aucun membre de l’élite de la discipline. Par contre, il a été plébiscité par certains des meilleurs spécialistes des Vosges, du Territoire de Belfort, du Doubs, de l’Alsace et de la Lorraine.
Second en 2012, Léo Bechet, 26 ans, 23e de la Transvulcania cette saison avait à cœur d’accrocher cette compétition à son palmarès. Parti très prudemment, ce Vosgien ne pointait pas parmi les premiers au 20e km. Sans avoir à accélérer, il est parvenu à prendre la tête des opérations lors de la longue montée en direction du Ballon d’Alsace. Après, il n’a cessé d’accentuer son avance au fil des kilomètres, avant de l’emporter en 5h33’52’’. Il devance Julien François : 5h37’’34’’ et Stéphane Brogniart : 5h47’21’’.

1384735_621544757881192_1943820882_n

Chez les féminines, la lutte s’est réduite à un duel entre Sarah Vieuille de Saint-Dié et Sandrine Scharff-Jamot de Colmar. Adoptant une attitude plus tactique, la Vosgienne, 28 ans, a gagné en 6h26’41’’ contre 6h42’20’’ à l’Alsacienne. Rachel Leitner, 7h22’01’’, complète le podium.
Outre le Belfortrail était proposé le Girotrail d’une distance de 23 km. Ainsi, ce rendez-vous a réuni 1060 personnes.