Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Burkina Faso – Une flamme dans la Savane

La course est une activité très confidentielle dans le sud burkinabé. Si on excepte le marathon de Ouagadougou, très rares sont les épreuves. Et cette partie méridionale n’en compte d’ailleurs aucune. De là à imaginer remporter le « raid de la Savane » devant les locaux… il y a une marge! Vainqueur l’an passé, Rémy Jégard aura été l’exception qui confirme la règle. Une fois, mais pas deux ! Et cette année, les cinq premiers sont des régionaux, avec une 2ème victoire de Pascal Bomkoungou qui distance Iaho Ouania dans l’étape de Sindou, la plus exigeante, chaotique et brûlante à souhait. Son démarrage sur la falaise était un modèle du genre. Quant aux Européens, on saluera quand même la belle perf’ de Roland Courteille (56ans). Ce spécialiste du marathon (2h 47’) a serré la foulée pendant 5 jours. Et il aura même titillé le 5ème Burkinabé, à peine 6 minutes d’écart au final.

C’était beau, très rapide, mais le cœur était tout aussi généreux que l’effort. Depuis sa création, l’épreuve entretient un vrai esprit solidaire. MaïArmor, organisatrice du raid, et l’association « la Chaîne de l’Espoir » s’associent pour aider les enfants de Tiekouna, la localité qui sert de camp de base. Malgré la proximité de la Comoé, et une présence permanente de l’eau, « les concessions manquent de tout. Le palu fait des ravages et la malnutrition reste un vrai handicap. C’est dire toute l’importance de participer à cette Savane, » soulignait Djamel Ledad, l’un des 14 coureurs de la CGT à avoir fait le déplacement. La fibre solidaire, Djamel, tout comme Fathy ou Christine, qui auront participé à l’acheminement et au don de matériel… C’est beau la Savane, et plus encore quand c’est utile !

Résultats :
1er : Pascal Bomkoungou, 9h 33’ 17’’
2ème : Iaho Ouania, 9h 36’ 09’’
3ème : Karim Soulama, 10h 02’ 28’’
… 5ème : Roland Couteille, 10h 54’ 25’’
1ère fém : Christine Delarue, 15h 13’ 17’’       

Infos : maiarmor.free.fr