Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

C. Bassons suspendu un an s’explique…., « je serai au départ des Templiers »

Un comble pour quelqu’un qui s’investit dans la lutte antidopage depuis plus de 15 ans.
Le cycliste Christophe Bassons, reconverti dans le Trail depuis quelques années, a été suspendu un an par la Fédération Française de Cyclisme pour un contrôle antidopage manqué lors du championnat de France de VTT marathon le premier septembre dernier à Langon en Ile et Vilaine.
Il avait pris part à cette épreuve et a abandonné après 3 heures de course, victime d’une hypoglycémie.
Il avait alors repris sa voiture pour rentrer chez lui…. sans savoir qu’il était convoqué au contrôle antidopage !

Joint par téléphone cet après midi, il nous raconte :

« On ne m’a pas notifié de contrôle, on m’a appelé 3 heures après que je sois parti en me disant que je devait me soumettre à un contrôle antidopage, et que je devais être là dans la 1/2 qui suivait ».
« Ayant abandonné, la course, je ne pouvais alors pas me rendre à un contrôle dont je n’avais pas la connaissance, d’ailleurs cette sanction est contraire au Code Mondial Antidopage, puisque pour qu’il y ait suspension, il faut que le coureur ne se présente pas à un contrôle qu’on lui a notifié ».

Christophe Bassons à décidé de faire appel et va désormais s’adjoindre les services de Thibault de Montbrial, avocat de Bruno Roussel dans l’affaire Festina, pour défendre ses intérêts.
La médiatisation (Stade 2, France-Info, l’équipe, Europe 1, LCI, Canal+…) de cette affaire qui paraît ubuesque, est un risque pour l’image de la Fédération Française de Cyclisme, à l’heure ou lance Armstrong vient d’être déchu de tout ses titres par l’UCI.
Lorsqu’il était professionnel Christophe Bassons s’était régulièrement opposé verbalement et par voix médiatique à cet Américain à qu’il y reprochait « de ne pas avoir « la même vision » du cyclisme.
D’ailleurs en 1999, il avait quitté le Tour de France en opposition aux pratiques du peloton sous les injures de L. Armstrong lui indiquant « rentre chez toi…. » et « F..K Y.. » !!!
Et Christophe de souligner « je ne suis pas d’accord avec cette sanction disproportionnée, je veux connaître la vérité et savoir si c’est un problème d’incompétence, ou si l’on m’en veut tout simplement…. »
« Si j’ai réellement fauté par rapport à un règlement j’accepterai la sanction ».
Christophe est régulièrement sur des Trails avec sa femme Pascale et ses enfants (Marathon du Mont Blanc, Verticausse, KV de Manigod, Sky-Games 2012…) et d’ajouter, « je serai bien au départ des Templiers dimanche matin ».
Depuis 2001, année ou il a arrêté sa carrière, il travaille à la lutte antidopage auprès de Jeunesse et Sport Aquitaine.

Par Fred Bousseau – © photo