Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Cabornis – Pianet et Monier surprennent Gault et Cussot

Trail des Cabornis 2015

Ils vont finir par se sentir « maudits » à Lyon. Tous les deux deuxièmes de la SaintéLyon 2014, Emmanuel Gault et Sylvaine Cussot ont de nouveau été battus aux portes de Lyon ce dimanche au Trail des Cabornis (1600 coureurs) organisé à Chasselay dans le petit massif des Monts d’or. Une trentaine de kilomètres de circonférence seulement mais une épreuve nerveuse comme tout (40km ; 2000m D+) et finalement épuisante à force de monter et descendre dans des chemins parfois recouverts de boue. C’était sans doute un peu trop alors que le couple du team Asics achève sa préparation pour l’Eco Trail de Paris (20 mars). Et pour tout dire, ils n’étaient pas là pour gagner à tout prix.
« Je n’étais pas bien du tout en début de course », a expliqué M. Gault avant que S. Cussot ne répète exactement la même chose. « J’étais bridé, poursuit-il. J’ai attendu que les jambes se débloquent. Et après, je n’étais pas si mal vu mon chrono. Mais Nico (Pianet) a fait une super-course. Sur un parcours comme celui-là, il était aérien. »

Trail des Cabornis 2015Une minute quarante-cinq secondes a finalement séparé les deux hommes sur la ligne, et cela suffisait au bonheur du Jurassien. Déjà vainqueur en 2012, il a récidivé sur une épreuve qui lui tient à cœur, à deux pas du village de sa belle-famille, chez qui il soufflé samedi 38 bougies, et du « QG » de son team (Terre de running). Deux fois vainqueur du marathon du Mont Blanc, il ressurgit à sa grande surprise après une saison difficile en 2014 : « Malgré l’entraînement, les résultats ne suivaient pas, explique-t-il. C’était très frustrant. Du coup, j’ai coupé tout le mois d’août pour faire le vide. »

Pour sa reprise, il s’est étonné au Cabornis : « Comme je n’étais pas du tout en confiance, j’avais décidé de partir tranquille. Je visais un top 5. Mais j’ai trouvé mon rythme. Quand on m’a dit que j’étais premier à la bifurcation avec le petit parcours, j’étais surpris. J’ai continué à appuyer. Je l’ai un peu payé. J’ai même dû marcher dans une côte ! Mais finalement, je suis très content de cette victoire. »

Chez les femmes, c’est après Sandrine Monier que Sylvaine Cussot a couru en vain. A 40 ans, cette coureuse de l’Ain est une révélation. Lauréate du marathon du Beaujolais 2014, elle avait confirmé en prenant la troisième place de la SaintéLyon (derrière Gobert et Cussot). « La course à pied, c’est ma soupape, explique cette ancienne spécialiste des raids multisports. Je me découvre. Avant le marathon du Beaujolais, je ne savais pas que j’étais capable de faire des bons résultats. »

Enfin, pas de surprise sur le parcours de 25km. Le local Cédric Fleureton a conservé son titre devant Mickaël Pasero qu’il a lâché à 10km de l’arrivée. De retour de blessures au pied et au tendon d’Achille, le champion de France de trail court, nouveau pensionnaire du team New Balance, se rassure après seulement un mois d’entraînement.

Classements
40km
HOMMES :
1. Pianet 3h26’54’’; 2. Gault 3h28’41’’; 3. Pazos 3h35’01’’; 4. Desplanches 3h38’10’’; 5. Bollonjeon 3h42’53’’; 6. Lepley 3h46’59’’; 7. Pruvost 3h49’34’’; 8. Vinot 3h51’04’’; 9. Racinet 3h51’04’’; 10. Royer 3h53’14’’; 11. Brémont 3h53’23’’; 12. Malvino 3h56’28’’; 13. Caillet 3h56’40’’; 14. Deyglun 3h57’31’’; 15. Humbert 4h01’07’’; 16. Jeanneteau 4h03’40’’; 17. Platroz 4h04’42’’; 18. Fleury 4h06’16’’; 19. Bertrand 4h06’29’’; 20. Chirat 4h06’53’’.
FEMMES : 1. Monier 4h18’03’’; 2. Cussot 4h24’35’’; 3. Volay 4h45’09’’; 4. Botella 4h59’51’’; 5. Varrel 5h17’10’’; 6. D’Abrigeon 5h18’48’’; 7. Grosbois 5h19’41’’.
25km
HOMMES : 1 Fleureton 1h45’32’’; 2. Pasero 1h46’15’’; 3. Hours 1h51’34’’; 4. Lecompte 1h53’41’’; 5. Balleydier 1h53’51’’; 6. Seydoux 1h56’08’’; 7. Espinasse 1h57’03’’; 8. Anselmo 1h59’03’’; 9. Caton 1h59’03’’; 10. Granger 2h00’46’’; 11. Nicolas 2h00’51’’; 12. Deygas 2h02’27’’; 13. Remillon 2h02’33’’; 14. Pialloux 2h04’20’’; 15. Pello 2h04’42’’; 16. Poursac 2h04’50’’; 17. Janvier 2h05’49’’; 18. Crozet 2h06’21’’; 19. Joury 2h07’01’’; 20. Monbon 2h07’18’’.

FEMMES : 1. Etienne 2h18’38’’; 2. Chollet 2h19’42’’; 3. Peytaud 2h21’47’’; 4. Paris 2h34’12’’; 5. Barbier 2h36’04’’; 6. Prudent 2h37’59’’; 7. Thivel 2h39’01’’.

Trail des Cabornis 2015