Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Cavalls Del Vent : K. Jornet sera t-il sacré à domicile ?

Décidément, l’Espagne inspire les rencontres au sommet !
Après la Transvulcania et Zegama en mai, l’Ultra Cavalls del vent réunit samedi (départ à 9h00) un bel échantillon de l’élite mondiale dans les Pyrénées espagnoles autour de Bagà au cœur du Parc national de Cadi-Moixero (84,2km ; 6098m D+ avec des passages à 2500 m d’altitude).
A quelques kilomètres de ses montagnes natales, autant dire que Kilian Jornet reçoit à domicile à l’occasion de la quatrième et avant dernière manche des «Ultra Skymarathon series » (avant les Templiers le 28 octobre). Leader provisoire grâce à deux victoires (Speedgoat et Kima) et une troisième place (Transvulcania), l’ogre des Houches (qui domine également le classement des « Skyrunners world series »), a l’occasion d’enfoncer définitivement le clou alors qu’il fera l’impasse sur les Templiers. Le classement étant établi sur trois manches, une victoire l’assurerait quasiment de triompher à l’issue de ce fil rouge de la saison… A condition toutefois que le jeune Américain Dakota Jones, lauréat de la Transvulcania, ne termine pas au moins deuxième avant d’aller s’imposer dans la finale aux Templiers, créditée d’un bonus de points…
Au regard de l’autorité affichée par Jornet tout l’été, l’affaire semble pliée d’avance. Cependant, Cavalls del vent a l’habitude de lui résister. Ses deux dernières participations se sont soldées par autant d’abandons. Epuisé plus mentalement que physiquement après sa troisième victoire dans l’UTMB, c’est ici qu’il avait éprouvé le besoin de faire un break il y a tout juste un an. Le contexte n’a rien à voir cette fois. Hormis son record de la traversée du Mont Blanc Courmayeur-Chamonix par l’Innominata (8h42’57’’) établi il y a dix jours, « il doit trouver qu’il ne s’est pas dépensé assez en septembre », sourit le manager du team Salomon Grégory Vollet.
« J’ai une relation d’amour-haine avec cette course, confirme de son côté Jornet. D’une part, je me sens comme à la maison. Mais elle intervient toujours à la fin de la saison, à un moment où je suis fatigué et désireux de recharger les batteries avant la saison de ski alpinisme. Mais cette année est différente parce que je me sens beaucoup plus frais mentalement. Comme mon projet de record au mont-Blanc a été avancé, j’ai pu me préparer, je me sens bien physiquement et mentalement, et donc je viens dans l’espoir que la troisième sera la bonne ! »
Pour lui, le danger est clairement identifié. Il vient d’abord de Dakota Jones. Après sa troisième place à la Hardrock (100 miles) chez lui dans le Colorado en juillet, le « kid » a préparé tout l’été Cavalls Del Vent et les Templiers, avant de s’installer fin août en Europe. Il est accompagné d’une belle délégation US avec Anton Krupicka (4e du Leadville 100 miles et de Speedgoat), sur le chemin de la forme en cette fin d’année après une saison blanche en 2011 pour cause de blessure, et de Joe Grant (2e de la Hardrock). A suivre également, Terry Conway ainsi que les Espagnols Tofol Castaner (vainqueur de la CCC 2012) et surtout Miguel Heras, le double vainqueur sortant de l’épreuve apparemment débarrassé de ses ennuis au genou et à la cuisse.
Chez les femmes, la victoire devrait se jouer entre Anna Frost (1re de la Transvulcania et de Speedgoat), Emelie Forsberg (1re de Pikes Peak), Emma Roca et la détentrice du record de l’épreuve Nuria Picas (2e de la Transvulcania et 1re à Kima).

Une course à suivre ICI (ce samedi)
Benjamin Steen