Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

CCC – Castagner survole les débats

L’Espagnol Tofol Castagner a perpétué la tradition des victoires espagnoles sur les courses de l’UTMB, en remportant en début de soirée la CCC, en moins de neuf heures.
Issu de la piste et de la route, le petit gabarit (1,64m/54kg) de l’Ile de Majorque remporte sa première grande victoire dans le monde du trail, après avoir remporté le titre européen de course en montagne en 2010.
Castagner, 40 ans, a figuré d’emblée dans le peloton de tête de la course. Lui et les 1912 partants de cette CCC ont affronté des conditions de course épouvantables, notamment dans le grand col Ferret, où la neige a rapidement fait son apparition, doublé d’un vent frigorifiant, et d’un brouillard à couper au couteau.

Dans cette atmosphère, Erik Clavery, qui semblait pouvoir contenir l’Ibérique, s’est égaré, avant de se rendre compte de son erreur, de rebrousser chemin, et de revenir à la 4e place provisoire. Un effort de trop pour le champion du monde de trail 2011, qui finira par abandonner.

Derrière Castagner, un magnifique mano a mano a eu lieu entre Nicolas Pianet, double vainqueur du marathon du Mont Blanc, Mikael Pasero, et Seb Camus.

Pasero, ancien pistard valant 3’47 sur 1500m, aura un meilleur finish et déposera dans les deux derniers kilomètres un Pianet vidé par l’effort. "Je suis arrivé cramé, carbonisé" dira ce dernier. "A quinze bornes de l’arrivée, je voulais arrêter. Mais on m’a encouragé, alors j’ai continué et pu arracher ce podium in extremis.

"Ce fut une course dantesque" dira pour sa part Pasero. "J’ai eu beaucoup d’encouragements sur la fin de course, par ma famille notamment, et cela m’a vraiment aidé à tenir".

Tout aussi "rincé" et heureux, Seb Camus, 4e de l’épreuve. "Je suis parti d’un peu loin. Mais je voulais rester dans ma bulle, ne pas penser au résultat final. Du coup, je me retrouve devant, je n’y pensais vraiment pas, c’est incroyable, j’attendais ça depuis tellement longtemps" expliquera le Sudiste classé 21e il y a deux ans, et 7e l’an dernier sur cette même épreuve.
Chez les filles, l’Américain Greenwood, double vainqueur de la Western States, devançait Maud Gobert et Maud Combarieu d’une vingtaine de minutes au niveau de Vallorcine.

Ironie du sort, le vainqueur de cette CCC 2012 est arrivé juste avant le départ de l’UTMB. L’occasion pour les 2300 concurrents de la course phare du week-end d’ovationner le vainqueur espagnol.

Après avoir congratulé Castagner, le peloton de 2482 athlètes a pu s’élancer sur le nouveau parcours tracé aujourd’hui. Seb Chaigneau, déjà blessé à un genou, a chuté après quelques mètres… A noter l’absence dans ce peloton de Julien Chorier, qui a avoué ne pas avoir trouvé la motivation pour s’aligner sur ce nouveau parcours, après tous les sacrifices concédés dans sa préparation en vue du "vrai" parcours. Son équipier de chez Salomon, Iker Karrera, 2e l’an denier, a fait de même, et n’a pas pris le départ.

Luc Beurnaux – Photos Raph Thiebaut et Thierry Sourbier