Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Challenge Charles & Alice 2013

Ils vous l’avaient promis, ils vous l’ont offert. Les organisateurs du Challenge Charles & Alice ont tenu parole : à Crest, les 11 et 12 mai se sont déroulés dans une ambiance de folie, entre effort sportif, bain de nature et convivialité.

Aux sources du trail

La Drôme, terre de trail injustement méconnue, a réservé bien des surprises aux concurrents des différentes épreuves. Unanimement salués, les parcours comportaient du dénivelé et de la technicité à souhait, cocktail idéal pour préparer, entre autres, le mythique Tor des Géants. Entre bain de boue, montées cassantes et paysages à couper le souffle, les quelque 1 000 concurrents – nouveau record de participation – ont profité de la nature à l’état pur. Les trailers ont pu savouré la solitude au cœur de grands espaces naturels, renouant ainsi avec les sources mêmes du trail. Grâce au sourire permanent des bénévoles et à la grande soirée festive du samedi soir, la convivialité était également à l’honneur tout au long de ce week-end atypique.

Des performances de premier ordre

Francesca Canepa=> Samedi, dès 3h30, le peloton de lucioles s’étirait dans les rues de Crest encore endormies. Dès les premières dizaines de kilomètres, Frédéric Desplanches (New Balance – Run Alp) se portait en tête et n’allait plus quitter les rênes de la course. Il bouclait les 105 km en 12h48, signant un nouveau record de l’épreuve. Derrière lui, Bastien Bravais (Team New Balance) accusait la fatigue jusqu’à céder à quelques minutes de sommeil au cœur de la Grande Combe. Requinqué, il repartait alors de plus belle jusqu’à remonter à la deuxième place, reléguant son dauphin, Bruno Brunod, à près de 15 minutes. Côté féminin, l’ultra favorite Francesca Canepa (Team Vibram), blessée, s’efforçait de rallier l’arrivée malgré la douleur ; elle s’imposait en 15h51 et s’arrogeait la 12e place au scratch.

=> Sur le trail de 65 km, Eric Bruel ne rencontrait aucune résistance et gagnait en 7h58 devant Hervé Galliano (8h36) et Patrick Gaillat (9h00). Sonia Levaxelaire s’imposait quant à elle en 10h05.

=> A 10h30, le Trail du Bout de Drôme (35 km) était lancé. Alors que Hamid Belhaj (Team Brooks) démarrait en trombe, Julien Navarro (Team New Balance), Nicolas Pianet (Team New Balance) et Mikaël Pasero (Team New Balance) se tiraient la bourre dans son sillage. Victime d’une chute, Hamid Belhaj jetait bientôt l’éponge tandis que Nicolas Pianet et Julien Navarro se livraient à un mano a mano sans pitié. Alors que Julien Navarro explosait dans la montée du Pas du Faucon, Mikaël Pasero revenait du diable vauvert et s’imposait en 3h33 devant Nicolas Pianet (3h40) et Julien Navarro (3h41).

En début d’après-midi, les courses enfants voyaient débouler près de 150 petites paires de gambettes sur des parcours adaptés aux catégories d’âge. Un peu plus tard, le starter lâchait le peloton de coureurs prêts à en découdre avec 12 km dantesques. L’itinéraire, partiellement détourné en raison de la crue d’une rivière, offrit des conditions terribles aux concurrents : baignant littéralement dans la boue, Benjamin Bellamy (Team New Balance) s’imposait devant Kais Bouziane et Nicolas Sapet, déchu de son titre. Côté féminin, Cécile Deharo franchissait première la ligne d’arrivée au terme d’une épopée mémorable.

Après une soirée animée par un spectacle de cabaret et une pasta party conviviale, le dimanche 12 mai allait offrir un spectacle sportif de haut vol dans des conditions météorologiques idéales. Sous un soleil resplendissant, le maratrail était assez nettement dominé par Stéphane Jouvance (Team New Balance) en 3h30 et Catherine Casier en 4h36min.

=> Sur le semi-marathon nature, Mikaël Pasero (Team New Balance) et Benjamin Bellamy (Team New Balance) s’alignèrent au départ à la surprise générale. S’ensuivit une âpre lutte pour la victoire dont Benjamin Bellamy sortit vainqueur, suivi par le duo fraternel Mathieu Pasero et Mikaël Pasero. Côté féminin, Aline Camboulives partait ultra favorite de l’épreuve… et finit victorieuse en 1h42 sans jamais avoir tremblé face à ses adversaires.

Un challenge en plein essor

Le Challenge Charles & Alice, qui consiste en l’enchaînement du 105 km le samedi et du maratrail le dimanche, réunissait cette année le nombre record de 36 concurrents. La baisse du taux d’abandon (seulement 45 % contre près de 60 % l’an dernier) témoigne d’une meilleure préparation des participants à ce défi exigeant tandis que l’augmentation du nombre de challengers incarne l’essor d’une épreuve originale et particulièrement intéressante pour ceux qui préparent les ultratrails estivaux.

 Informations et résultats sur : www.challenge-charlesetalice.fr

Benjamin Bellamy