Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Challenge Mondial de Trail – Questions à quelques favoris…

A quelques jours du Challenge Mondial de Trail à Serre Chevalier, pplusieurs favoris parmi tant d’autres font le point sur leur forme du moment. Corinne Favre, Thierry Breuil, Vincent Delebarre, Thomas Lorblanchet se sont prêtés au jeu….

 

CORINNE FAVRE

Quelle est votre condition physique actuelle ???
Depuis cet hiver et après mon accident en Himalaya, je souffre d’arthose dans les genoux et cela m’handicape beaucoup en descente. Ce n est pas terrible mais j’ai quand même fait quelques courses.

Avez-vous préparé spécifiquement ce rendez vous ???
Je connais le parcours de l’année dernière et je l’avais gagné. Les athlètes vont s’en souvenir….

Le parcours est difficile et technique, quelles qualités faut-il avoir pour l’emporter ???
Oui c’est très difficile. Il faut des qualités d’endurance, de résistances et une bonne technique en descente.

Vous êtes la « vainqueure » sortante, êtes-vous déçu de ne pas faire partie de la sélection en équipe de France ???
Ca me fait rire quand je vois la sélection de l’équipe de France avec des gens font des courtes distances alignés sur du long….. Et je connais la réplique étrangère dont Angela Mudge avec qui je cours en Coupe du monde et également le niveau de garçons étrangers (espagnols, italiens). On verra bien ……….

 

THOMAS LORBLANCHET

Quelle est votre condition physique actuelle ???
Plutôt bonne, mais la grosse incertitude reste l’altitude de la course. Par le passé, les courses
en montagne ne m’ont guère souri. C’est donc avec une certaine appréhension et prudence que
je serai sur la ligne de départ à Monnetier les Bains Dimanche.

Avez vous préparé spécifiquement ce rendez vous ??? et comment ???

J’ai coupé quelques jours après la Merrell Oxygen Challenge avant de reprendre sérieusement l’entraînement début Juin. J’ai réalisé plusieurs sorties dans les montagnes à vache prés de chez moi (environ 2h00) qui me mettent en confiance pour aborder l’évènement. Depuis 2 semaines, j’ai privilégié la détente et la récupération afin d’arriver frais et dispo à Serre-Chevalier.

Que vous apporte cette première sélection en équipe de France de Trail ???
D’un point de vue matériel, un beau débardeur Adidas/Areva. Mais plus sérieusement, c’est l’occasion de revivre une sélection nationale dans un autre sport après mes débuts en triathlon. Je suis ravi de pouvoir faire partie de cette sélection et de partager le même maillot que Thierry et Gilles pour une fois.

Quelles sont vos ambitions sur cette épreuve ???

Compte tenu de la start list, de la difficulté du parcours, et des possibles conditions
météorologiques, un top 10 au scratch me paraîtrait une très belle performance.

 

THIERRY BREUIL

Quelle est votre condition physique actuelle ?
Ma condition physique est très bonne. J’estime arriver dans de bonnes conditions sur cette épreuve. J’ai relâché depuis quelques jours à l’entraînement et il me tarde de prendre ma voiture et de rejoindre l’équipe France à Serre-Chevalier dés vendredi après-midi.

Avez vous préparé spécifiquement ce rendez vous, notamment l’apect « montagne » ?

Je n’ai pas préparé le côté montagne de ce championnat pour la simple et bonne raison : l’impossibilité de pouvoir aller m’entraîner ou d’avoir reconnu le parcours pour raisons professionnelles.
Je n’ai donc que travailler les côtes en Corrèze depuis quelques semaines ou mis l’accent dans les épreuves auxquelles j’ai participé. Avec un bon dernier travail plus spécifique il y a 15 jours.

Quel a été votre programme après votre victoire à l’Aubrac ?
Dés le lundi matin suivant, je suis parti en stage une semaine aux Noés prés de Roanne dans la Loire avec le staff de l’équipe de France (sauf Thomas). J’allais à ce stage à contre-coeur, pendant juste perdre une semaine de vacances. Toutefois, derrière une belle victoire à l’Aubrac devant David LAGET, le moral était bien présent.
Nous avons enchaîné cette course avec deux bonnes séances spécifiques sur le dénivelé avec mon grand ami Gilles GUICHARD. Ce travail à été très positif, tout comme le stage finalement. J’y serais au final bien resté plus longtemps. Le travail en côte m’a fait découvrir la facette de ce qui me manque avec mon vécu de pistard, crossman, routard. Une grosse semaine de 190 km que je n’aurais pas pu faire dans ces conditions chez moi.

Que vous apporte cette première sélection en équipe de France de Trail ?

Cette sélection m’amène juste la satisfaction de connaître le "haut niveau" dans une nouvelle discipline pour moi. J’en attends de connaître de grands moments avec mes camarades de l’équipe tant chez les hommes que chez les filles. Puis de toute façon, même sur cette course, un peu plus d’expérience aussi.

VINCENT DELEBARRE

Quelle est votre condition physique actuelle ?
Il me semble avoir la même forme que l’an passé donc tout devrait se passer correctement. J’aborde cette course sereinement.

Avez vous préparé spécifiquement ce rendez vous ?
Oui, il fait parti du 1er objectif de l’année.Viendra ensuite l’UTMB. La participation à 2 épreuves muti-étapes tels le Merrell Oxygène Challenge (2nd du classement général) en mai puis Aravis trail mi-juin (vainqueur du classement final), avec une fin de préparation autour du Mont-Blanc qui s’est terminée le 6 juillet devraient me permettre d’avoir une forme correcte.

Vous êtes le vainqueur sortant, êtes vous déçu de ne pas faire partie de la sélection en équipe de France ?
Pas du tout. Je m’en doutais depuis longtemps. Je participe avant tout au trail des Cerces, particulièrement relevé cette année du fait de ce Challenge Mondial, et cela suffit à ma motivation.