Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Challenge Mondial Serre Chevalier- Un beau dimanche en perspective

Plateau dense et quantitatif, météo a priori au grand beau, et décor haut-alpin à la hauteur de l’événement… Le 2e mondial IAU de trail running affiche de belles promesses à quelques heures du départ, prévu demain, à  5 heures, à Monetier-les-Bains.

Première bonne nouvelle, avec les prévisions météo a priori au beau fixe. Le dernier bulletin de Météo France prévoit un grand ciel bleu, seulement parsemé de quelques touches de blanc sur les sommets. Les températures pourront monter jusqu’à 32°C dans la vallée du Briançonnais, alors qu’à 2000m d’altitude, la température devrait afficher 20°C. L’isotherme 0°C se situera à 4000m, et le vent sur les crêtes situées à 3000m sera mesuré à 30-40km/h.

Ce matin à partir de 11 heures, les 891 inscrits sur le Trail des Cerces et le Challenge Mondial IAU ont retiré tour à tour leurs dossards, imité par les quelques 400 athlètes inscrits sur le petit parcours de ce week-end (28km, 700m D+). En toute décontraction, Christophe Jacquerod, Dawa Sherpa, Wouters Hamelinck procédaient à ce petit cérémonial du retrait de dossard. A côté de ces athlètes engagés au sein des équipes nationales, un impressionnant plateau d’athlètes français inscrits, eux, dans la catégorie Open, et qui ne pourront donc concourir pour le gain du titre mondial mais pourront jouer une place au scratch. Parmi eux, les Bretons Pasquio et Malardé du team Salomon, pour qui le principal écueil sera sans doute l’altitude. « On est habitués à monter haut et à redescendre de suite, mais là, on va rester longtemps à une altitude élevée et nous n’y sommes pas spécialement préparé » remarque Pasquio, qui a bien noté lui-aussi que les 3/4 des 68km au programme se courront à plus de 2300m d’altitude.  Christophe Malardé lui, se montrait très motivé par la densité d’athlètes et la beauté des paysages, même s’il n’avait pu aller reconnaître le parcours. « Franchement, on ne peut pas abandonner une course comme ça » explique le Breton venu peaufiner sa préparation pour l’UTMB. « C’est trop beau, même si c’est difficile, je ferai tout pour au moins arriver au bout ». Même objectif pour Renaud Rouanet, qui se remet,lui, de plusieurs émotions : un mariage récent, mais aussi un incendie à son domicile, et une tendinite tenace qui l’a fait stopper tout entraînement pendant un mois. « Ca va mieux, mais je sens bien en regardant mon cardio que je ne suis pas prêt. Les puls’ sont 10 à 12 de plus que d’habitude » remarquait le pompier drômois, qui prendra la course comme une bonne préparation pour la Trace des Ducs de Savoie.
Parmi les autres outsiders français inscrits sur l’Open, on notera aussi la présence annoncée de Sam Bonaudo, Vincent Delebarre, Stéphane Bégaud, Eric Clavery, Emmanuel Gault, Julien Chorier, Guillaume Lenormand, Franck Mantel ou encore Ludovic Pommeret. Un plateau d’une densité exceptionnelle comme rarement on l’aura rencontré sur une compétition !
es conditions et un plateau qui laisse entrevoir une course passionnante, à vivre tout au long du week-end sur ce site internet.